Avec le Skyranger 30, Rheinmetall se positionne sur les systèmes SHORAD en Europe

Avec le retour de la menace de conflits dits de Haute Intensité, c’est à dire opposant des armées lourdement équipées et ayant accès à des technologies avancées, de nombreuses armées européennes s’intéressèrent à nouveau aux systèmes de défense anti-aérienne rapprochée, ou SHORAD (Short Range Air Defense) pour l’acronyme anglais, afin d’être en mesure de protéger les forces mobiles et les sites sensibles contre des avions de combat, des hélicoptères ou des missiles de croisière. Mais le rôle central que jouèrent les drones et les munitions vagabondes mis en oeuvre par les forces azéris pendant la guerre du Haut Karabakh de 2020, mit en lumière l’urgence…

Lire l'Article

La Russie va developper un drone de lutte anti-drones suite à la guerre du Haut-Karabakh

Depuis la guerre de Tchétchénie, les armées russes, ainsi que les industriels du pays, ont mis en place un très efficace mécanisme de retour d’experience permettant d’intégrer rapidement les enseignements émanant du terrain, pour améliorer ou corriger les défaillances constatées des équipements. Ce mécanisme a notamment été très largement employé lors de l’intervention russe en Syrie, avec de très nombreuses modifications apportées à presque l’ensemble des systèmes déployés sur place. En outre, le conflit servit de terrain d’expérimentation de nombreux nouveaux systèmes, qu’il s’agisse de drones, d’avions de combat, de systèmes anti-aériens, de blindés ou de systèmes robotisés. Dans ce contexte, il ne pouvait échapper…

Lire l'Article

Forces navales et coronavirus : quelle utilisation pour les crises sanitaires actuelles et futures ?

Un peu plus tôt dans la journée, nous sommes revenus en détails sur le déploiement du porte-hélicoptères amphibie (PHA) Tonnerre en Corse, afin d’évacuer des malades du coronavirus. Avec le déploiement d’un hôpital de campagne à Mulhouse et l’utilisation des kits Morphée par l’Armée de l’Air pour le transport de certains patients, l’aller-retour effectué ce weekend par le Tonnerre entre la côte Sud de la France et la Corse montre l’engagement des forces armées dans la lutte contre le coronavirus. Néanmoins, dans notre article publié vendredi soir au sujet des rumeurs et fake news entourant l’utilisation des armées dans cette crise, nous avons conclu par…

Lire l'Article

La Russie présente les prochaines évolutions du système antiaérien Pantsir

Le système de défense antiaérienne et anti-missiles rapprochée russe Pantsir-S est un des grands succès commerciaux de l’industrie de défense russe ces dernières années, ayant été exporté dans 11 pays dont Oman, les Emirats Arabes Unis et récemment la Serbie. Identifié par l’OTAN comme le SA-22 Greyhound, le système a été massivement employé en Syrie pour protéger les infrastructures russes déployées depuis 2015, et plus particulièrement la base aérienne de Hmeimim, cible de plusieurs attaques de la part des forces démocratiques syriennes et de Daesh. Alors que les premiers rapports pointaient un manque d’efficacité du système, il semble que les modifications apportées récemment aient changé…

Lire l'Article

Le Scarabée, un concentré d’innovations dans un blindé léger français

Malgré l’insuccès de son Combat Reconnaissance Armoured Buggy, ou CRAB, présenté au salon Eurosatory 2012 comme un potentiel remplaçant du VBL, probablement trop en avance vis-à-vis des besoins des armées, Arquus, qui a repris la marque Panhard en 2012, a continué à travailler son concept de véhicule blindé léger à haute performance. Les travaux concernant le Scarabée, successeur désigné du CRAB, ont débuté en 2017, et le prototype fut présenté au salon Eurosatory en 2018, créant le même intérêt que le CRAB 6 ans auparavant de la part des visiteurs et de la presse, mais ne parvenant pas à amener le Ministère des Armées à…

Lire l'Article

Les forces russes vont remplacer leurs systèmes CIWS Pantsir

L’information avaient déjà filtré il y a quelques mois : le système de défense anti-aérien à courte portée Pantsir S1 et S2, identifié par le code OTAN SA-22 GreyHound, et utilisé par les forces russes et syriennes pour protéger bases aériennes et installations sensibles, semblent ne pas avoir donné satisfaction sur le théâtre syrien. Selon les fuites à ce moment, le radar du système avait beaucoup de mal à détecter les cibles de petites tailles, et était très souvent parasité par divers éléments, comme les vols d’oiseaux. Cette information semble prendre corps désormais. Ainsi, selon une source anonyme du ministère de la Défense russe, cité…

Lire l'Article

Quand le ministre de la Défense russe fait le bilan de son action

Le ministre de la Défense russe, Sergei Shoigou, a présenté, lors d’une allocution face au comité Défense de la chambre basse de la Douma, un bilan des évolutions entreprises et effectives dans les armées russes depuis 2012, c’est à dire au moment de sa prise de fonction. Et ce bilan est pour le moins positive, pour ne pas dire flatteur. Ainsi, alors qu’en 2012, les forces de combat russes se limitaient à 16 brigades, elles-mêmes souvent partiellement staffées, elle dispose désormais de 136 bataillons sur 200 composés de militaires sous contrat, soit plus de 65 brigades et régiments. Durant la même période, les armées auront perçu…

Lire l'Article

La Russie modernise ses hélicoptères Mi-35 après l’expérience Syrienne

Après les blindés et les drones, c’est au tour des hélicoptères russes de faire leur bilan de compétence suite à leur utilisation sur le théâtre Syrien, afin de mettre à jour leurs capacités et leurs systèmes. Après les Ka-52 et le Mi-28, c’est le Mi-35, héritier du célèbre Mi-24 Hind, de connaître une évolution, la majorité de la flotte passera donc du standard M au standard MV, intégrant un nouveau système de protection anti-missile President-S, une optronique modernisée OPS-24N1, de nouveaux moteurs et le renforcement de son blindage. Cette modernisation est intéressante à plus d’un titre. En premier lieu, elle intervient alors que le bureau Mil…

Lire l'Article

Le BMPT Terminator 3 se précise après la Syrie

Comme cela a déjà été plusieurs fois abordé, les forces russes ont largement utilisé le théâtre Syrien pour expérimenter et améliorer les systèmes d’armes et leurs doctrines. Parmi ces systèmes testés, le véhicule de combat et de protection des blindés BMPT Terminator 2 a donné des résultats encourageant, justifiant la première commende de 12 unités. Mais à peine cette commande fut-elle annoncée que le développement d’une nouvelle version, le BMPT Terminator 3, était officialisé. La nouvelle version abandonnera la base T72/90 pour s’intégrer dans le programme Armata, permettant de concevoir un véhicule blindé plus lourd, et beaucoup plus moderne que ces deux prédécesseurs. En outre, Il…

Lire l'Article

Retours d’expérience en série pour les équipements russes

Après les modifications portées au drone de combat terrestre Uran-9, c’est au tour des hélicoptères de combat Ka-52 et Mi-28 de subir un programme de modernisationissu des retours d’expérience du théâtre Syrien. Selon l’agence TASS, les deux hélicoptères de combat vont voir leur puissance augmentée, et les systèmes optroniques modernisés, pour améliorer la détection et l’identification des cibles. Parallèlement, la même agence Tass, dans sa version russe, indique que le ministère de la Défense avait commandé 12 robots de déminages autonomes Uran-6, également testé en Syrie. Depuis le début de l’intervention en Syrie, ainsi que dans le Donbass, les forces russes n’hésitent pas à déployer des…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR