Barkhane : six mois après le Sommet de Pau, quels effets sur le théâtre sahélien ?

Le 13 Janvier 2020 se tenait le Sommet de Pau destiné à redonner de l’élan à un G5 Sahel démoralisé et déstabilisé sous le coup de l’agressivité des attaques des Groupes Armés Terroriste (GAT). Quelques mois plus tard on observe des effets encourageants sur le terrain, tant par la pression exercée sur les GAT que par la montée en puissance des armées sahélienne. Au début de l’année 2020 l’opération Barkhane perdait de sa légitimité au prorata des pertes subies par les armées sahéliennes, et des critiques émanant de l’opinion française. Le Sommet de Pau n’a pas changé l’Effet Final Recherché (EFR) de l’opération Barkhane : tenir…

Lire l'Article

Au Niger, des frappes anti-terroristes démontrent la complémentarité entre Mirage 2000D et drone armé MQ-9 Reaper

Dans son dernier rapport hebdomadaire, l’Etat-Major des Armées a donné des détails sur une opération menée le 12 mars dernier dans la zone dite « des trois frontières », entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso. Alors qu’un poste de garde nigérien était pris à parti par un groupe terroriste conséquent dans le secteur d’Ayourou, les forces françaises de l’opération Barkhane ont déployé sur zone d’importants moyens aériens. En soutien aux forces armées nigériennes, l’Armée de l’Air a envoyé un drone MQ-9 Reaper armé ainsi qu’une patrouille de chasseurs Mirage 2000D. Deux frappes auraient été réalisées, permettant de neutraliser une vingtaine de terroristes et de…

Lire l'Article

Deux militaires français tués dans une opération de libération d’otages au Burkina Fasso

Dans la nuit du 9 au 10 mai, les forces spéciales françaises, avec le soutien des militaires de l’opération Barkhane, des forces burkinabaises et du renseignement US, ont mené une opération visant à libérer 4 otages occidentaux, dont deux français enlevés au Benin le 1er Mai, et dont le corps du guide avait été retrouvé le lendemain. Selon le communiqué du Ministère des Armées, l’opération a permis la libération des otages, mais deux opérateurs des forces spéciales, des officiers mariniers des commandos marines, ont perdu la vie dans l’offensive. L’opération a été menée par les éléments du commando Hubert.

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR