La Corée du Sud teste le système anti-balistique L-SAM avec succès

La Corée du Sud ne cesse de démontrer qu’elle est devenue, en quelques années seulement, un acteur majeur de portée internationale du monde de l’armement de haute technologie, avec de nouveaux blindés comme le char K-2 Black Panther et le canon automoteur K-9 Thunder, les avions de combat FA-50 et le nouveau KF-21 Boramae, les destroyers Seijong et sous-marins Dosan Ahn Changho. Ces équipements ont non seulement démontré, pour ceux déjà en service, leur efficacité et un excellent rapport performances-prix; ils remportent également de nombreux succès à l’exportation, s’appuyant précisément sur cet atout économique et opérationnel, mais également sur la réactivité et la flexibilité de…

Lire l'Article

La Finlande officialise la commande de 38 canons automoteurs sud-coréens K9 Thunder supplémentaires

Avec plus de 850 systèmes d’artillerie en service, l’Armée Finlandaise est incontestablement celle qui, en Europe, dispose de la plus impressionnante densité de puissance de feu. Toutefois, la majorité de ces systèmes, comme le canon H63 de 122mm et le canon H83 de 155 mm, sont des systèmes tractés, que l’on sait particulièrement vulnérables sur un champs de bataille moderne. Il suffit de constater les pertes comparées de M777 tractés américains en Ukraine, vis-à-vis des systèmes automoteurs comme le Caesar ou le Pzh2000 pour s’en convaincre. En outre, les 3 quarts de cette artillerie étaient encore composés, au milieu des années 2010, de systèmes acquis…

Lire l'Article

Airbus DS propose à la Corée du Sud une collaboration pour exporter ses nouveaux avions de combat

Mi-septembre, Varsovie commandait 48 chasseurs légers FA-50 à la Corée du Sud pour un montant de 3 Md$. L’appareil, dérivé de l’avion d’entraînement et d’attaque T-50 Golden Eagle, aura pour fonction de remplacer les Mig-29 encore en service au sein des forces aériennes polonaises, et d’épauler les F-16 déjà en service, ainsi que les F-35A commandés en 2019. Selon Varsovie, qui s’est par ailleurs intimement rapproché de Séoul avec la commande de Chars K2, de canons automoteurs K9 et de lance-roquettes multiples K239 dans un effort inédit pour moderniser et étendre ses capacités militaires, cette commande a été largement influencée par les prix attractifs et…

Lire l'Article

Faut-il s’inspirer de la doctrine « 3 axes » sud-coréenne pour contenir la menace nucléaire russe en Europe ?

En matière de dissuasion, la doctrine classique employée depuis le début de la guerre froide, s’appuie sur l’équilibre des capacités de frappe et de riposte nucléaires de part et d’autres. Au delà du théâtre européen et de l’affrontement entre le Pacte de Varsovie et l’OTAN durant la seconde moitié du XXème siècle, celle-ci a également été appliquée ailleurs sur la planète, comme dans le bras de fer que se livrent l’Inde et le Pakistan, ou dans le controle de la menace nucléaire chinoise et nord-coréenne par les Etats-Unis. Principale cible potentielle des missiles nord-coréens, la Corée du Sud, pour sa part, n’est pas dotée d’armes…

Lire l'Article

La Marine sud-coréenne prend un rôle stratégique étendu face à l’évolution de la menace nucléaire nord-coréenne

Jusqu’à la fin des années 2010, la menace posée par les systèmes stratégiques de Corée du Nord, était essentiellement composée de missiles balistiques sol-sol à capacité nucléaire, avec des systèmes à courte portée de la famille SCUD, puis, dès le début des années 2000, l’apparition de systèmes de facture purement nationale, comme le missile balistique à moyenne portée Hwasong-7 ou Nodong-1. A partir de la seconde moitié des années 2010, de nouveaux systèmes indigènes à hautes performances ont été testés par Pyongyang, qu’il s’agisse de missiles balistiques à trajectoire semi-balistique comme le KN-17, de missile intercontinentaux comme le Hwasong-14, et même de missiles balistiques à…

Lire l'Article

La Pologne commande 300 lance-roquettes multiples sud-coréens K239 Chunmoo pour constituer la plus formidable force terrestre en Europe

En 2020, Varsovie entama des négociations avancées avec la Corée du Sud, initialement dans le but d’évaluer la possibilité d’acquérir le nouveau char de combat K2 Black Panther de Hyundai Rotem afin de remplacer ses PT-91 vieillissants, alors que l’Allemagne et la France avaient refusé que la Pologne ne rejoigne le programme MGCS, tout au moins lors de sa phase de conception initiale. De toute évidence, ces négociations ont été plus que fructueuses, puisque depuis quelques mois, les annonces officielles de contrats majeurs entre Varsovie et Séoul ne cessent d’arriver. Ainsi, en juillet de cette année, les autorités polonaises annoncèrent la commande de 180 chars…

Lire l'Article

AbramsX, Panther, Black Panther : face à la concurrence émergente, faut-il accélérer le programme MGCS ?

A l’occasion du salon AUSA qui aura lieu du 10 au 12 octobre dans la banlieue de Washington, le constructeur de véhicule blindé General Dynamics Land Systems, anciennement Chrysler et concepteur du célèbre char de combat Abrams et du véhicule blindé Stryker, va présenter une nouvelle génération de véhicules blindés basée sur une propulsion hybride électrique et l’intégration des dernières avancées technologiques dans ce domaine comme les systèmes Hard-Kill et des systèmes de visualisation/commandement/communication de nouvelle génération. Parmi eux, figure le StrykerX, une refonte du véhicule de transport de troupe sous blindage 8×8 équipé de l’ensemble de ces technologies, ainsi que l’AbramsX, un reboot en…

Lire l'Article

Les grandes manoeuvres sont lancées en occident pour concevoir les drones de combat de nouvelle génération

Il existe, à ce jour, pas moins de 7 programmes visant à concevoir ou intégrer des drones afin d’étendre les capacités des avions de combat, et ce pour le seul camp occidental. Aux Etats-Unis, ces programmes évoluent autours dU Next Generation Air Dominance de l’US Air Force et du F/A-XX de l’US Navy; en Europe autour des programmes SCAF et Tempest; et en Asie autour des programmes F-X japonais, KF-21 Boramae sud-coréen, ainsi que du MQ-28 Ghost Bat australien. Tous visent à concevoir des drones de combat furtifs à hautes performances, capables d’évoluer autours et au profit des avions de combat pilotés, de sorte à…

Lire l'Article

L’Indonésie reste engagée dans le programme KF-21 Boramae avec la Corée du Sud

Après avoir participé au developpement de l’avion d’entrainement et d’attaque T/F/A-50 Golden Eagle avec la Corée du Sud, et avoir acquis 19 T-50 pour la formation de ses pilotes, Jakarta s’était engagée en 2010 à participer au financement du programme d’avion de combat de nouvelle génération entamé à Séoul à hauteur de 20%, avec la participation de l’entreprise nationale Indonesian Aerospace notamment pour la conception ainsi que la fabrication des quelques 200 appareils prévus d’être commandés par les deux pays. De fait, en 2011, un centre de recherche et developement commun accueillant une centaine d’ingénieurs indonésiens appartenant à l’entreprise PT Dirgantara fut inauguré à Daejeon,…

Lire l'Article

KAI présente une maquette prometteuse de la version navale de son chasseur KF-21 Boramae

Alors que tout portait à croire il y a quelques semaines que Seoul avait abandonné l’idée de se doter d’un porte-avions, les déclarations du chef d’Etat-Major sud-coréen, le général Kim Seung-kyum, le 19 septembre, donnèrent un nouvel éclat à cette ambition. Non seulement le programme n’était pas abandonné, mais Séoul envisagerait désormais de se doter d’un navire plus imposant, de l’ordre de 60.000 tonnes, avec la possibilité de s’appuyer sur un partenaire étranger pour réaliser le bâtiment. En outre, là ou le CVX initial devait mettre en oeuvre 16 F-35B américains, le nouveau navire sud-coréen pourrait, quant à lui, emporter une version navale du nouveau…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR