La commande de Rafale des EAU pourrait engendrer de nouveaux contrats à court terme

La commande de 80 avions Rafale signée vendredi dernier par les Emirats Arabes Unis a profondément boulversé la dynamique industrielle autour de l’avion de combat français, en sécurisant la pérennité et la production de la ligne d’assemblage sur les dix années à venir, et en mettant sur un pied d’égalité le Rafale et le F35, Abu Dabi ayant confirmé qu’il était toujours déterminer à acquérir les 50 avions de combat américains auprés de Lockheed-Martin pour évoluer aux cotés du nouvel avion français. Mais cette commande met également sous pression plusieurs partenaires de la France, qui avaient signifié une intention potentielle de commande de l’appareil, alors…

Lire l'Article

Après l’Afghanistan, les Etats-Unis annoncent le retrait de leurs troupes d’Irak

Le président américain Joe Biden, à l’occasion de la visite du premier ministre irakien Mustafa Al-Kadhimi à la Maison Blanche, a annoncé que les Etats-Unis entendaient retirer leurs troupes de son pays d’ici la fin de l’année, après l’annonce du retrait des troupes d’Afghanistan qui débuta le 1er Mai et doit prendre fin le 11 septembre. Selon le président américain, les forces américaines resteront disponibles pour soutenir les autorités et les armées irakiennes, notamment pour l’entrainement de celles-ci, mais les 2.500 hommes encore présents dans le pays seront retirés sur un calendrier raccourcis, pour permettre, selon lui, de se concentrer sur des challenges plus impérieux,…

Lire l'Article

La Biélorussie utiliserait des migrants syriens et irakiens contre la Lituanie

Pendant plusieurs années, le président turc R.T Erdogan utilisa la menace de relâcher des vagues de migrants venus de Syrie, d’Irak et plus globalement, de tout le moyen-orient, vers les cotes européennes, afin de faire fléchir Bruxelles et les chancelleries européennes. Cette stratégie, qui permit à Ankara de négocier un accord de compensions de 6 Md€ pour maintenir ces migrants sur son sol. Visiblement, la méthode à fait des émules, puisque selon la ministre de l’interieur lituanienne Agnė Bilotaitė, Minsk emploierait désormais une méthode similaire pour répondre aux sanctions européennes et en particulier au soutien apporté par la Lituanie aux opposants biélorusses en exil. Mais…

Lire l'Article

2021 sera-t-elle l’année du Rafale ?

En 2007, le ministre de la Défense français du gouvernement Fillon, Hervé Morin, ne tarissait pas de critiques et de réserves au sujet du programme Rafale : trop performant, trop technologique, l’avion de Dassault Aviation était surtout trop cher, alors que l’Europe était engagée dans une déflation rapide des forces armées et surtout du budget alloué à la Défense. Il est vrais qu’à cette époque, la France entretenait d’excellentes relations avec Moscou comme avec Pékin, et les engagements des armées françaises semblaient se résumer à des interventions anti-insurrectionnelles comme en Afghanistan. 14 ans plus tard, ce même avion pourrait bien enregistrer une année exceptionnelle dans…

Lire l'Article

Les Forces Américaines au Moyen-Orient en Alerte par crainte de représailles Iraniennes

Après Israël, et sans grande surprise, c’est au tour des forces armées américaines positionnées dans le Golfe persique et à proximité d’être mise en état d’alerte. En effet, selon les confidences d’un officiel américain recueillies par le site Politico.com, les Etats-Unis auraient détecté des signes avant-coureurs intrigants liés à la préparation d’attaques iraniennes, notamment de la part des milices iraniennes présentes en Irak. Le Pentagone semble prendre très au sérieux ces menaces, qu’il s’agisse de représailles concernant l’assassinat du scientifique nucléaire iranien Mohsen Fakhrizadeh dans la banlieue de Téhéran par un groupe armé visiblement très bien entrainé et préparé, attaque attribuée par l’Iran au Mossad…

Lire l'Article

Israël anticiperait une frappe américaine sur l’Iran avant la fin du mandat de Donald Trump

Est-ce un moyen pour tenter de contenir une éventuelle riposte de Téhéran suite à l’assassinat de Mohsen Fakhrizadeh, ce scientifique désigné comme étant le père du programme nucléaire iranien, abattu ce 28 novembre en banlieue de Téhéran par un commando armé alors qu’il se déplaçait sur l’autoroute, assassinat attribué aux services secrets Israéliens par Téhéran ? Quoiqu’il en soit, selon le site d’information israélien Axios, citant des déclarations d’officiels de l’Etat hébreux, les forces armées israéliennes anticiperaient, dans les semaines à venir et avant la fin du mandat présidentiel du président Trump, des frappes américaines contre les installations nucléaires iraniennes. Selon le site, bien que…

Lire l'Article

La précision des missiles iraniens reposerait sur le système GLONASS russe

La précision des frappes iraniennes sur les bases irakiennes le 8 janvier a surpris de nombreux spécialistes de la question militaire. Selon le site israélien DebkaFile.com, spécialisé sur les questions de renseignements et de géopolitique, cette précision aurait été obtenue grâce au système de géolocalisation russe GLONASS, équivalent au système GPS Américain. En effet, selon plusieurs sites russes citants des sources miltaires, Téhéran aurait intégré ce système de géolocalisation à ses missiles balistiques, leur conférant une précision de l’ordre de 10 mètres, ce qui correspond aux constatations faites sur les photos satellites suivant l’attaque. Pour l’heure, les services de renseignement américains comme israéliens ne peuvent…

Lire l'Article

La précision des frappes des missiles iraniens fait débat

Les frappes de missiles iraniens sur les bases d’Al Asad et d’Idlib en représailles de l’attaque par drone ayant couté la vie au commandant des gardiens de la Révolution, le général Souleimani, n’ont pas fait de victime selon les autorités américaines, irakiennes et même françaises. Selon des informations concordantes, Téhéran aurait informé le premier ministre Irakien, Adel Abdel-Mehdi, de l’imminence des frappes deux heures avant qu’elles n’aient lieu, ainsi que des cibles visées, de sorte à permettre aux forces présentes de s’éloigner. En procédant ainsi, Téhéran a créé un contexte favorable à la désescalade, qui fut rapidement saisi par le président Trump. Si l’on ne…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR