Les enseignements de la guerre en Ukraine : La vulnérabilité des blindés de première ligne

Selon le site Oryx, qui fait référence quant aux pertes documentées par les deux camps depuis le début du conflit, les armées russes ont perdu à ce jour plus de 550 chars lourds, dont plus de la moitié a été détruite par des missiles antichars, des frappes d’artillerie ou par des chars adverses. Le constat est sensiblement le même concernant les véhicules blindés de combat (350 dont 150 détruits) et les véhicules de combat d’infanterie (600 dont 350 détruits), ce qui représente la moitié de l’ensemble des blindés de première ligne déployés par la Russie autour de l’Ukraine avant le début des combats. De fait,…

Lire l'Article

La Russie va developper un drone de lutte anti-drones suite à la guerre du Haut-Karabakh

Depuis la guerre de Tchétchénie, les armées russes, ainsi que les industriels du pays, ont mis en place un très efficace mécanisme de retour d’experience permettant d’intégrer rapidement les enseignements émanant du terrain, pour améliorer ou corriger les défaillances constatées des équipements. Ce mécanisme a notamment été très largement employé lors de l’intervention russe en Syrie, avec de très nombreuses modifications apportées à presque l’ensemble des systèmes déployés sur place. En outre, le conflit servit de terrain d’expérimentation de nombreux nouveaux systèmes, qu’il s’agisse de drones, d’avions de combat, de systèmes anti-aériens, de blindés ou de systèmes robotisés. Dans ce contexte, il ne pouvait échapper…

Lire l'Article

Quels sont les enseignements de la guerre dans le Haut-Karabakh ?

Avec le conflit du Donbass, la guerre qui vient de se conclure dans le Haut-Karabakh a été un des rares conflits mettant en oeuvre des moyens militaires d’état lourds de part et d’autres des belligérants ces dernières années. De nouvelles tactiques et de nouveaux équipements ont été employés massivement, relevant leur efficacité mais également leur limites dans un environnement de haute-intensité. Les états-majors dans le monde travaillent tous, depuis le début de ce conflit, à l’analyse des engagements et de l’efficacité démontrée ou non par chacun de ces équipements. Sans préjuger des conclusions que ces analyses pourront rendre, il est toutefois possible de tirer des…

Lire l'Article

La Turquie aura un rôle d’observateur au sein des forces russes déployées dans le Haut-Karabakh

Depuis l’annonce de traité de paix imposé par Moscou à l’Arménie et l’Azerbaïdjan dans le cadre du conflit dans le Haut-Karabakh, Ankara a multiplié les initiatives pour apparaitre comme étant au coeur de la solution, aux cotés de la Russie. Et les autorités turques ont répété que la Turquie participerait à la force d’interposition déployée pour sécuriser l’accord de paix, et empêcher les belligérants de reprendre les armes, comme ce fut tant de fois le cas lors des cessez-le-feu précédents. Toutefois, Moscou entend bien tenir Ankara en collet-serré dans ce dossier, et ne pas laisser les autorités turques s’imposer comme l’interlocuteur principal de Moscou dans…

Lire l'Article

Vladimir Poutine impose la paix dans le Haut-Karabakh

Quelques heures à peine après qu’un hélicoptère russe Mi-24 Hind ait été abattu par erreur par les forces Azéris au dessus du sol arménien, le président Russe Vladimir Poutine a annoncé la signature d’un traité de paix définitif et total dans le Haut-Karabakh entre les forces arméniennes et azéris. Si la signature de ce traité par le premier ministre arménien Nikol Pashinyan a provoqué la colère de nombreux arméniens, cette conclusion était pourtant pour le moins prévisible, et les termes de l’accord de paix imposé par Moscou sont loin d’être aussi défavorables aux arméniens qu’il n’y parait. Depuis l’arrivé au pouvoir du premier ministre arménien…

Lire l'Article

Les forces azéris aux portes de la capitale régionale Stepanakert dans le Haut-Karabakh

Alors que les yeux des médias occidentaux sont fixés sur les résultats des élections américaines et le succès de Joe Biden, la guerre qui oppose l’Arménie et l’Azerbaïdjan dans le Haut-Karabakh a franchi, hier, un nouveau palier, lorsque les troupes de Bakou se sont emparés de la ville de Chouchi, à quelques kilomètres au sud de la capitale régionale Stepanakert, ville d’autant plus stratégique qu’elle contrôle le principal axe de communication entre la capitale régionale, et l’Arménie. Contrairement au conflit qui frappa la région il y a trente ans, les forces azéris, très supérieures en nombre, et appuyées massivement par la Turquie, s’imposent désormais face…

Lire l'Article

La Turquie déploie-t-elle des Forces Spéciales pour frapper l’Arménie ?

Hier, lundi 26 octobre, les forces aériennes russes basées en Syrie ont lourdement frappé, selon plusieurs sources concomitantes, des bases d’entraînement et des forces rebelles soutenues par Ankara dans le nord de la Syrie, tuant au moins 56 rebelles et en blessant plus d’une centaine. Ces frappes auraient, selon des sources proches du pouvoir turc et rapportées par le collectif russe Wargonzo, provoqué la colère du président Erdogan, qui aurait ordonné l’envoi de forces spéciales et de troupes à la frontière avec l’Arménie, en vue de mener des actions militaires directement dans le pays en représailles. Les frappes russes contre les forces proches d’Ankara constituent…

Lire l'Article

La Canada suspend l’exportation de composants clés du drone turc TB2 Bayraktar

Le drone de combat de facture turc TB2 Bayraktar a incontestablement démontré son efficacité opérationnelle ces derniers mois, que ce soit en Syrie, en Libye ou dans le Haut-Karabakh. Il a notamment fait montre d’une grande précision, tant pour guider des frappes d’artillerie que dans l’emploi de ses propres munitions légères MAM, portant de sérieux coups aux défenses adverses, y compris face à des systèmes anti-aériens modernes comme le Pantsir S1. Mais si le drone est de toute évidence une réussite de l’industrie aéronautique turque, ses composants sont, en revanche, pour beaucoup importés auprés des « alliés » d’Ankara au sein de l’OTAN. C’est notamment le cas…

Lire l'Article

La vidéo montrant l’exécution de prisonniers arméniens en Azerbaïdjan authentifiée

Visiblement, l’Azerbaïdjan ne s’est pas contentée d’importer, avec le soutien de la Turquie, des combattants appartenant aux milices islamistes pro-Ankara agissant en Syrie. Elle en a également importé le gout pour les crimes de guerre ! En effet, une video montrant l’exécution sommaire de deux combattants arméniens par des soldats parlant azéris a été authentifiée par le groupement Bellingcat, spécialisé dans la collecte d’informations par l’analyse de supports videos et photos. Et selon l’article publié hier par le service, la vidéo montrant cette exécution, récupérée initialement sur le réseau Télégram utilisé par les forces Azeris, ne laisse que très peu de place au doute, malgré…

Lire l'Article

La destruction d’une batterie S-300 sur le sol Arménien peut entrainer la Russie dans le conflit

Le cessez-le-feu entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie sous l’égide de la Russie et du groupe de contact de Minsk n’aura guère perduré. Si des échanges de tirs sporadiques étaient rapportés de part et d’autre ce week-end, les combat ont repris dés l’entame de la semaine. Et ce mercredi, le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev a annoncé que les drones et les munitions vagabondes mis en oeuvre par ses forces avaient détruit plus de 200 blindés, ainsi que 2 batteries S-300 arméniennes. Problème, selon des observations indépendantes, si l’une de ces batteries était bel et bien déployée dans le Haut-Karaback, l’autre était en fonction sur le sol arménien,…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR