Les missiles Hypersoniques deviennent la priorité du Département de la Défense américain pour contrer la menace chinoise.

Il y a quelques semaines, avant d’entamer l’étude sur la pérennité des porte-avions dans l’US Navy, Mark Esper, le secretaire à La Défense des Etats-unis, s’était publiquement interrogé sur la pertinence de remplacer, à budget identique, un porte-avions par une flotte de 100 ou 200 missiles hypersoniques pour assurer La Défense initiale du Japon ou de la Corée du Sud. Visiblement, l’idée a fait son chemin, puisqu’à l’occasion d’un Webcast avec l’association de l’Air Force Mitchell Institute, Mark Lewis, le directeur de la modernisation du sous-directeur à l’innovation Mark Griffin, a annoncé la création d’une « war room » consacrée uniquement à l’entrée en service rapide et…

Lire l'Article

Les bombardiers B-1B pourraient emporter des missiles hypersoniques dans un avenir proche

Comme nous en avions déjà parlé sur Meta-Défense, l’US Air Force devrait réduire dès l’année prochaine sa flotte de bombardiers lourds supersoniques B-1B Lancer, en retirant 17 appareils sur la soixantaine encore en service aujourd’hui. Pour autant, le Global Strike Command de l’Air Force (AFGSC) qui gère les bombardiers stratégiques de l’USAF n’entend pas laisser sa flotte de B-1B à l’abandon en attendant l’arrivée du nouveau bombardier furtif B-21. Bien au contraire, d’après le général Timothy Ray, commandant du AFGSC, les Lancer restant en service devraient être dotés dans les années à venir de nouvelles capacités offensives. A l’ordre du jour, on retrouverait en priorité…

Lire l'Article

Les systèmes anti-aériens Pantsir S1 syriens taillés en pièce par les drones turcs à Idleb selon Ankara

Toute publicité est bonne à prendre, disait Andy Warhol. La société russe Almaz-Antei, qui fabrique le système anti-aérien de protection rapproché Pantsir S1 ne doit guère partager cet avis ces derniers jours. En effet, selon les autorités turques, et de vidéos ostensiblement publiées sur internet, les drones armés turcs auraient détruits 8 de ces systèmes autour de la ville d’Idleb, foyer d’une confrontation armée entre les forces syriennes fidèles à Bashar al Assad et les milices islamistes pro-turques soutenues par les forces armées d’Ankara. Ces vidéos, et le médiocre bilan qu’elles présentent pour le Pantsir S1 syriens, sont d’autant plus dommageables que le système est…

Lire l'Article

L’hélicoptère russe Ka-52M Alligator pourrait recevoir des « missiles de croisière » légers

D’après la presse russe, citant des sources du complexes militaro-industriel, le programme de modernisation de l’hélicoptère de combat Ka-52 Alligator, le Ka-52M, pourrait comprendre l’intégration d’un « missile de croisière » air-sol pouvant porter jusqu’à 100km. L’information a de quoi surprendre, mais éclaire néanmoins sur les intentions de l’armée russe vis-à-vis de cette nouvelle variante du Ka-52, qui pourrait être commandée prochainement à près de 114 exemplaires à livrer d’ici la fin de la décennie. A l’origine, le Kamov Ka-50 monoplace et le Ka-52 biplaces ont été imaginés à la fin de la Guerre Froide afin de succéder au mythique Mil Mi-24 Hind, et étaient présentés en…

Lire l'Article

MBDA dévoile son missile SPEAR EW pour éliminer les défenses anti-aériennes adverses

La suppression des défenses anti-aériennes est reconnue comme étant le point faible des forces aériennes européennes, qui ne disposent ni d’avions de soutien dédiés au brouillage, comme l’EG-18 Growler américain, ni de munition air-sol spécialisée dans cette mission de facture européenne. Du moins était-ce la cas jusqu’à présent, puisque le missilier européen MBDA en partenariat avec l’italien Leonardo, ont présenté leur nouveau missile SPEAR EW (Electronical Warfare ou Guerre électronique), destiné prioritairement à équiper les avions Typhoon européens. Jusqu’à aujourd’hui, les missions SEAD (Search and Destroy) destinées à éliminer les défenses anti-aériennes adverses étaient confiées à des appareils pouvant mettre en oeuvre le missile anti-radar…

Lire l'Article

Les avions de chasse chinois modernes

A la fin des années 80 et le début des années 90, les forces aériennes chinoises étaient équipées en très grande majorité d’appareils de facture locale aux performances très inférieures à celles des appareils occidentaux comme le F15, F16, F18 ou Mirage 2000, ou soviétiques comme le Mig 29 ou le Su27. L’industrie chinoise ne pouvait, alors, produire que des appareils ayant au moins une génération de retard au regard du standard technologique du moment. En l’espace d’une génération, des appareils de facture chinoise affichant des performances comparables aux appareils les plus modernes en service dans les forces aériennes américaines ou européennes sont entrés en…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR