Porte-avions, système anti-missiles, avions de combat : Séoul dévoile ses ambitions pour la décennie à venir

Contrairement aux européens, la Corée du Sud n’a jamais négligé ses investissements en matière de Défense, y compris durant la période qui suivit l’effondrement du bloc soviétique et qui fut caractérisée par un rapprochement entre l’occident et la Chine. Il faut dire qu’avec un voisin comme la Corée du Nord accusée de developper un programme nucléaire militaire dès 1989, Séoul, par ailleurs à porté de l’artillerie nord coréenne, n’a jamais véritablement connu de période d’apaisement, pour profiter des « bénéfices de la Paix » chers aux dirigeants européens dans les années 90 et 2000. Et de fait, la Corée du Sud dispose aujourd’hui d’une force armée de…

Lire l'Article

Du nouveau pour les capteurs des futurs systèmes d’alerte avancée américains

Depuis quelques mois le renouvellement des capacités d’alertes balistiques avancées américaines font l’objet d’un volontarisme affiché. Programme majeur de la nouvelle « US Space Force », compte tenu des nouvelles menaces, le « Next-gen Overhead Persistent Infrared » (OPIR) a passé une étape importante ces derniers jours via la validation des examens préliminaires de conception de la charge utile infrarouge des satellites. Effecteur principal du futur système satellitaire en orbite géosynchrone, la conception puis le développement des capteurs infrarouges (IR) fait l’objet d’un soin particulier. Conçus et développés de manière concurrentielle par Raytheon Space and Airborne Systems et Ball Aerospace, ils passeront un examen critique d’ici l’automne 2021. La…

Lire l'Article

Le « GPS Britannique » ne verra probablement jamais le jour

En 2018, à l’annonce de l’éviction du Royaume-Uni du programme Galileo pour cause de Brexit, les vives réactions émanant de la classe politique et du gouvernement britannique avaient achevé de convaincre Theresa May de brandir la menace d’ériger un système de géo-positionnement national et indépendant de l’initiative européenne. Une étude de faisabilité et 130 millions de livres sterling plus tard, le symbole de l’indépendance post-Brexit souffre incontestablement d’un retard à l’allumage. Des désaccords entre ministres et hauts fonctionnaires britanniques se font désormais jour quant à la viabilité d’un projet onéreux mais non moins stratégique dans un contexte international particulièrement dégradé. En effet, d’après un article…

Lire l'Article

Aussi discret que stratégique, le X-37B est de retour en orbite

Samedi dernier, la toute nouvelle US Space Force a procédé à son second lancement spatial depuis sa création. Mais contrairement au lancement du mois de Mars, la fusée Atlas 5 de United Launch Alliance n’emportait cette fois aucun satellite de communication mais un des deux mystérieux avions spatiaux Boeing X-37B Orbital Test Vehicle. Il s’agit du sixième vol du X-37B depuis 2010. La précédente mission, qui s’était terminée en Octobre 2019, avait vu le drone spatial de Boeing battre son propre record de 780 jours passés en orbite (voir le dossier que nous avions consacré au X-37B suite à ce vol). Si le X-37B est…

Lire l'Article

L’Iran déploie son premier satellite militaire alors que les tensions montent entre Téhéran et Washington

La Garde Révolutionnaire iranienne a annoncé hier avoir procédé au lancement du premier satellite militaire du pays, le Noor-1. Sur le plan technique, cette mise en orbite est une grande première pour l’Iran, à plus d’un titre. Mais le timing de ce lancement militaire participe également au jeu de stratégie déclaratoire entre Téhéran et Washington, et contribue ainsi à augmenter les tensions entre les deux pays. Après des débuts prometteurs, avec trois lancements successifs réussis entre 2009 et 2012, le programme spatial iranien a accumulé les échecs. Le dernier tir réussi date ainsi de 2015, avec le lancement du petit satellite expérimental Fajr par une…

Lire l'Article

Le planeur supersonique développé par le Japon pourrait être utilisé pour des frappes anti-navires

Nos confrères de Naval News, toujours bien informés, ont eu accès à une vidéo inédite de l’ATLA, l’agence du ministère de la défense japonais responsable des acquisitions, du développement technologique et de la logistique. Cette dernière montre la manière dont le planeur hypersonique en cours de développement au Japon pourrait servir comme arme anti-navires, et particulièrement comme arme anti-porte-avions. Jusqu’à présent, le HVPG (Hypervelocity Gliding Projectile) dévoilé le mois dernier par le ministère de la défense japonais n’était présenté que comme une arme sol-sol. Pour l’ATLA, les capacités anti-navires de l’HVPG ne devrait cependant pas être développées dès l’origine du programme. Comme précisé auprès de…

Lire l'Article

Ces technologies qui pourront détecter un F35 dès 2030

Depuis l’utilisation des F117 lors de la première guerre du Golfe, en 1991, la furtivité est considérée comme la caractéristique essentielle d’un avion de combat, pour être en mesure de faire face aux défenses anti-aériennes modernes d’un adversaire déterminé. Et l’appareil du lieutenant colonel Zelko abattu par une batterie de missiles S-175 (SA-3 dans la classification OTAN), alors qu’il venait d’ouvrir sa trappe de munition le 27 mars 1999 au dessus de la Serbie n’y changea pas grand chose. La furtivité était devenue le Graal des avionneurs et des état-majors des forces aériennes mondiales. Dès lors, plusieurs programmes reposant sur cette caractéristique furent développés, dans…

Lire l'Article

Le projet d’avion suborbital XSP de la DARPA est abandonné après le retrait de Boeing

Le 22 janvier, Boeing a annoncé sa décision de stopper sa participation au programme Experimental Spaceplane (XSP ou XS-1) mené par la DARPA, l’agence de R&D de la défense américaine. Un retrait qui signe purement et simplement la fin de ce programme, puisque Boeing y était le maître d’œuvre. Si l’annonce paraît presque anecdotique au milieu des déboires que connaît actuellement l’avionneur américain, il s’agit cependant d’un nouveau coup dur pour le secteur spatial américain qui peine définitivement à donner vie à des navettes spatiales automatisées, particulièrement dans le secteur militaire. Il faut dire que le programme XS-1, par la suite redésigné XSP, n’était pas…

Lire l'Article

Création d’un commandement de défense spatiale au Japon

Après la création officielle de l’US Space Force le 20 décembre 2019, ou encore celle d’un Commandement de l’espace au sein de l’Armée de l’Air française le 9 janvier dernier, c’est maintenant au tour du Japon d’annoncer la formation d’une unité de défense spatiale, comme le rapporte Mari Yamaguchi de Associated Press. Le Premier Ministre japonais, Shinzo Abe, a déclaré ce lundi que cette nouvelle unité serait opérationnelle d’ici 2022 afin de protéger le pays contre toutes menaces spatiales, en coordination étroite avec l’US Space Force qui devrait connaître une montée en puissance significative dans les quatre prochaines années. L’unité spécialisée dans les missions du…

Lire l'Article

L’US Space Force pourrait opérer un millier de satellites d’ici 2026

On en sait désormais un peu plus sur les moyens dont compte disposer la toute nouvelle US Space Force, et ces derniers sont tout simplement impressionnants ! Lors d’une conférence tenue avant-hier au Pentagone, le directeur de la Space Development Agency Derek Tournear a dévoilé qu’il comptait déployer plusieurs douzaines de satellites militaires d’un nouveau type dès 2022, pour une capacité totale de près de 1000 satellites à partir de 2026. Des chiffres qui paraissent sans commune mesure pour un programme militaire, mais qui dénotent en réalité une conception radicalement nouvelle de l’espace militaire. Traditionnellement, les satellites militaires de communication et de surveillance –notamment antimissile– sont…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR