La Japon lance un partenariat public-privé pour soutenir et accroitre ses exportations de Défense

Constitutionnellement, le Japon ne peut exporter d’armes, raison pour laquelle l’industrie nippone de l’armement est restée essentiellement cantonnée dans des productions nationales. Mais l’évolution rapide de la situation géostratégique en Asie, et les conséquences qui en résultent en matière d’investissement pour le budget nippon, ont amené les autorités du pays à réviser ce dogme stricte, et de se mettre en quête de marchés à l’exportation pour certaines productions nationales. Ainsi, Tokyo vient d’annoncer la création d’une structure sous forme de partenariat Public-Privé en coopération avec le secteur privée de l’armement, pour promouvoir et étendre les exportations d’équipements de Défense « non létaux » vers des pays proches…

Lire l'Article

Les capacités d’observation visuelle seront-elles vraiment au coeur du futur avion de patrouille maritime?

En 2018, la France et l’Allemagne signaient une lettre d’intention de coopération visant sur le développement d’un nouvel avion de patrouille maritime (PATMAR) devant remplacer les avions actuels à l’horizon 2035, le MAWS (Maritime Airborne Warfare System). Entre temps, la France pourra compter sur 18 vénérables ATL2, ou Altantique 2, actuellement en cours de rénovation et toujours prêts à assurer la sécurité des opérations navales et terrestres françaises, partout dans le monde. En Novembre dernier, un article du capitaine de frégate Molina publié dans la Revue de Défense Nationale dressait un portrait-robot de ce que pourrait être cet avion PATMAR du futur. Le modèle qui…

Lire l'Article

La Russie choisit le Tu-204 pour être son futur avion de patrouille maritime

La patrouille maritime est un domaine assez peu connu du public. Dépendante le plus souvent des forces aéronavales, elle est composée d’appareils à long rayon d’action, équipés pour détecter, surveiller et potentiellement engager les navires et sous-marins présents dans une grande zone maritime, parfois très éloignée des côtes. Les avions de patrouille maritime, comme l’atlantique 2 français, le P3 Orion américain, ou le Tu-142 russe, étaient traditionnellement des appareils équipés de turbopropulseurs, conçus pour évoluer à très basse altitude et à basse vitesse, notamment pour utiliser le détecteur d’anomalie magnétique qui permet de détecter les variations du champs magnétique terrestre en présence d’une importante masse…

Lire l'Article

La flotte de haute mer japonaise en 2030

Au début des années 90, alors que le Monde célébrait la fin de la bipolarisation Est-Ouest avec l’effondrement de l’Union Soviétique, le Japon entreprit de développer une flotte de haute mer de premier plan, capable de défendre l’ensemble de l’archipel contre un adversaire technologiquement avancé. Le Japon a-t-il anticipé la transformation fulgurante chinoise, et la menace que cela représenterait pour sa sécurité seulement 20 ans après ? Quoi qu’il en soit, la flotte de haute mer des forces d’autodéfense japonaises occupe désormais la troisième place des marines mondiales, partageant, derrière l’US Navy et l’APL, son podium avec la flotte russe, mais dépassant très largement les…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR