La British Army veut accélérer le renouvellement de son artillerie

Les enseignements de la guerre qui se déroule en Ukraine depuis bientôt une année sont nombreux, et portent sur la presque totalité de l’action militaire. Mais le plus flagrant, ou plutôt celui qui engendre le changement de posture le plus rapide au sein des armées européennes depuis cette date, n’est autre que le rôle central qui revient à nouveau à l’artillerie dans ce type d’engagement. Alors que les forces aériennes ukrainiennes et même russes ont été neutralisées par l’omniprésence de la défense anti-aérienne, que ls stocks de munitions de précision tendent à s’épuiser bien plus vite que l’adversaire, et que l’emploi des drones offre de…

Lire l'Article

La Grande-Bretagne n’aurait pas les moyens de ses ambitions de défense

Ces derniers mois, les autorités britanniques ont fait montre d’un volontarisme, ou tout du moins d’ambitions affichées, que certains qualifiaient d’exemplaire en matière de défense. Ainsi, en septembre, avant le départ de Boris Johnson du 10 Downing Street, le secrétaire à la défense Ben Wallace annonçait fièrement qu’il entendait amener l’effort de défense britannique à 100 md£ d’ici la fin de la décennie, et de le maintenir à 3% du PIB. Il fallait d’ailleurs au moins cela pour financer l’ensemble des programmes promis par le gouvernement britannique, qu’il s’agisse de l’avion de combat Tempest, des frégates Type 31 et Type 32, de la nouvelle classe…

Lire l'Article

La Grande-Bretagne veut doubler son budget défense à 100 Md£ par an d’ici 2030

La Grande-Bretagne et sa nouvelle Première Ministre entendent bien demeurer la première puissance militaire européenne dans les années à venir. C’est en substance ce qu’a déclaré Ben Wallace, le Secrétaire à La Défense de la nouvelle administration mise en place par la première Ministre Lizz Truss, dans une interview donnée au quotidien The Telegraph. Concrètement, Londres entend amener d’ici 2030 ses dépenses de défense à 100 Md£ par an, une hausse de plus de 100% et de 52 Md£ vis-à-vis du budget 2022, et recoller ainsi à un effort de défense supérieur à 3% de son PIB comme c’était le cas jusqu’au début des années…

Lire l'Article

Les traumatismes auditifs des équipages britanniques de blindé seraient liés aux casques de la British Army

La British Army vient de diffuser un ordre limitant la durée d’exposition des équipages de blindé à bord des véhicules allant de 5 heures pour certains types de blindé, à 55 minutes maximum pour d’autres modèles, en raison d’un défaut constaté concernant les casques employés par ces militaires, selon le quotidien britannique The Times. Cette mesure conservatoire a pour but de protéger les personnels des forces armées alors que le nombre de traumatismes auditifs des équipages de blindés britanniques aurait sensiblement augmenté. Une enquête approfondie serait en cours pour déterminer si effectivement, les casques utilisés par les équipages pour communiquer à bord des blindés sont…

Lire l'Article

Mission de la dernière chance pour le véhicule blindé britannique Ajax

Depuis plusieurs mois, le programme de véhicule blindé Ajax destiné au forces armées britanniques fait face à de nombreuses critiques, après que d’importants problèmes techniques aient été révélés dans la presse outre-manche, et que plusieurs centaines de militaires aient été blessés par les vibrations et le niveau sonore très élevés à l’interieur du blindé lorsque celui-ci se déplace. Les autorités ont un temps tergiversé, ne sachant pas définir si le programme devait être poursuivi, pour tenter de corriger les défauts parfois rédhibitoires constatés, ou stoppé purement et simplement. Finalement, la décision de l’avenir du programme a été confié au directeur des livraisons de programme du…

Lire l'Article

La British Army va-t-elle devoir abandonner le programme de blindés Ajax ?

Au milieux des années 90, la British Army entreprit de remplacer ses blindés chenillés de reconnaissance et spécialisés Scorpion, Scimitar, Spartan et Sultan en service depuis le début des années 70, et qui commençaient à marquer clairement le poids des années dans un environnement en évolution rapide. Il fallut cependant attendre 2010 pour que, dans le cadre du programme Futur Rapid Effect System, le Ministère britannique de La Défense se prononce en faveur du Scout SV de Lockheed-Martin, au grand damn de BAe et de son CV90 qui remportait déjà un réel succès en Europe. Dérivé du modèle ASCOD conçu conjointement par l’Espagne et l’Autriche,…

Lire l'Article

Le Char Challenger 3 britannique (aussi) sera protégé par le système Trophy israélien

Nous savions que Londres prévoyait de doter son futur char Challenger 3, un retrofit du Challenger 2 actuellement en service pour en palier les défauts et obsolescence et permettre de faire la jonction avec un possible remplaçant à partir de 2035, d’un système de protection Hard-Kill pour en accroitre la protection face aux missiles et roquettes anti-chars. Le ministère de la Défense britannique vient de confirmer que le système de protection active Trophy de l’israélien Rafael avait été retenu pour cela, en l’occurence dans sa version allégée Trophy MV/VPS. La British Army sera donc la 3ème armée de l’OTAN à choisir le système d’auto-protection israélien,…

Lire l'Article

Nouveaux partenaires, nouvelles capacités : Berlin a de grandes ambitions pour le programme MGCS

Si les premières discussions autour du programme Main Ground Combat System, ou MGCS, datent de 2012, ce programme destiné à remplacer la composante blindée lourde en France (Char Leclerc) et en Allemagne (char Leopard 2) est venu sur le devant de la scène à partir de 2017 et l’élection du président français Emmanuel Macron, lorsqu’il l’intégra à un ensemble d’autres programmes franco-allemands dont le SCAF destiné à remplacer les avions Rafale et Typhoon, et le MAWS destiné à remplacer les avions de patrouille maritime Atlantique 2 et P3C Orion. Le couple franco-allemand, stimulé par les tensions entre Berlin et Washington suite à l’arrivée de Donald…

Lire l'Article

Le nouveau char britannique Challenger 3 se dévoile

En amont de la publication de la nouvelle Revue Stratégique Intégrée, de nombreuses rumeurs avaient circulé en Grande-Bretagne concernant des coupes franches de certaines capacités clés de La Défense Britannique. Parmi elles figuraient une sévère révision à la baisse du nombre de F35 commandés par la Royal Air Force, la diminution du nombre de frégate de la Royal Navy, ainsi que la suppression pure et simple des 3 bataillons de chars lourds dont dispose aujourd’hui la British Army, et qui sont équipés du char lourd Challenger 2. Finalement, le char lourd restera en service dans l’Armée Britannique, puisque 148 Challenger 2 seront progressivement portés vers…

Lire l'Article

La technologie est-elle un substitut à la masse en matière de Défense ?

Depuis sa diffusion publique hiers soir, le nouveau Livre Blanc de La Défense britannique fait couler des flots intarissables d’encre numérique. En ligne de mire de la plupart des commentaires, trés souvent hostiles à l’approche proposée par le gouvernement conservateur de Boris Johnson, la réduction des effectifs et du volume de force de la British Army, qui va perdre 10.000 hommes pour s’établir à 70.000 miltaires, une partie de ses chars lourds Challenger II et la totalité de ses véhicules de combat d’infanterie Warrior une fois ceux-ci arrivés en limite d’âge, mais également 24 Typhoon de première génération de la Royal Air Force, ou encore…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR