La Suède rejoint la Finlande pour adhérer à l’OTAN

Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, la Suède et la Finlande ont partagé un destin commun en Europe. Les deux pays ont ainsi conservé une posture neutre durant toute la guerre froide, ne rejoignant ni l’OTAN, ni le Pacte de Varsovie, et n’adhérant pas même à la Communauté Economique Europe en dépit d’une profonde culture démocratique et de liens étroits avec les pays d’Europe de l’Ouest, et d’épisodes dramatiques comme l’assignat du premier ministre suédois Olof Palme. Après l’effondrement du bloc soviétique, Stockholm et Helsinki ont rejoint conjointement l’Union européenne en 1995, mais en l’absence de menace à l’Est, aucun des deux ne…

Lire l'Article

La France va-t-elle aligner son effort de défense sur l’Allemagne ?

Parmi les profonds bouleversements géopolitiques engendrés par l’offensive russe en Ukraine, l’annonce faite dimanche 27 février par le chancelier allemand Olaf Scholz face au Bundestag au sujet de l’augmentation massive de l’effort de défense allemand, est incontestablement celui qui aura le plus de conséquences en Europe à moyen et long terme. Rompant avec 30 années de sous investissements chroniques de la Bundeswehr ayant amené le Chef d’Etat-Major allemand à mettre publiquement en garde Berlin quant aux capacités opérationnelles détériorées de ses armées dès le premier jour du conflit en Ukraine, Berlin a annoncé un plan visant à moderniser à court terme les armées allemandes avec…

Lire l'Article

4 modèles budgétaires soutenables pour la modernisation et l’extension des armées

Dans un environnement médiatique étonnamment discret, plusieurs crises majeures pouvant potentiellement évoluer en conflit armé entre grandes puissances se déroulent simultanément sur la planète, qu’il s’agisse de la crise entre l’Ukraine et la Russie impliquant potentiellement l’OTAN, de celle entre Israel et l’Iran au sujet du programme nucléaire de ce dernier, ou de la crise entre Pékin et Taïwan, chacune d’elle porte les prémices d’un conflit international de grande envergure pouvant impliquer l’Europe, et la France en particulier. Dans ce contexte, il apparait que les moyens dont disposent aujourd’hui les Armées françaises sont insuffisants quantitativement, et inadaptés qualitativement pour y faire face. En effet, le…

Lire l'Article

Grèce, Belgique.. Ces pays qui montrent la voie pour l’Europe de la Défense

Depuis la résurgence du concept de défense européenne à la suite de l’élection du Président Macron en 2017 et l’entame d’une coopération active mais ö combien chaotique avec Berlin, les progrès enregistrés dans le domaine ont été contrastés. Au niveau européen, il ne fait désormais plus de doute que la Coopération Permanente Structurée, ou PESCO, représente un format performant pour soutenir cette coopération européenne, et la dernière mouture de projets présentés le 16 novembre 2021, marque à ce titre un net basculement vers des coopérations technologiques et industrielle axées sur des objectifs opérationnels et des calendriers raccourcis, conformément aux besoins des armées. Dans le domaine…

Lire l'Article

Quel est le bilan du quinquennat d’Emmanuel Macron en matière de Défense ?

Avec la confirmation d’une nouvelle de 1,7 Md€ du budget des Armées pour l’année 2022, amenant celui-ci à 40,9 Md€ soit une hausse globale de presque 9 Md€ depuis 2017, le gouvernement et la Ministre des Armées, Florence Parly, confirment le respect stricto-senso de la Loi de programmation militaire 2019-2025, et des promesses faites par Emmanuel Macron lors de la précédente campagne présidentielle

Lire l'Article

Synthèse 2020 : Année noire pour l’Europe de la Défense

2020 aura été marquée par plusieurs crises en Europe, au delà de la crise Covid-19, beaucoup d’entres elles étant liées aux ambitions du gouvernement turc sur le bassin Méditerranéen et dans le Caucase. Mais là où en 2019, l’Europe tentait encore de présenter un front uni et l’ambition d’aller vers la création d’une Europe de la Défense et d’une Autonomie Stratégique Européenne, ces crises de 2020 auront mis en évidence les profondes divergences entre de nombreux pays européens à ce sujet, et plus particulièrement entre Paris et Berlin, pourtant jusqu’ici moteurs de cette initiative. Les suites du sommet OTAN de Londres L’entame de l’année était…

Lire l'Article

La Pologne s’aligne sur l’Allemagne dans le rejet de l’autonomie stratégique européenne

Dire que les autorités polonaises sont atlantistes tient aujourd’hui de l’euphémisme. En effet, Varsovie a presque systématiquement privilégié l’acquisition d’équipements de défense de conception américaine ces dernières années, en ignorant tout aussi systématiquement les propositions de ses partenaires européens. Durant le mandat du président Trump, les liens entre Varsovie et Washington se sont resserrés, au point que les autorités polonaises, afin de flatter l’ego surdimensionné du président américain, proposèrent de nommer « Fort Trump » la base où pourraient être déployées d’éventuelles troupes américaines supplémentaires sur le sol polonais. Dans le même temps, les autorités polonaises ont toujours rejeté avec forces les initiatives européennes, et notamment françaises,…

Lire l'Article

L’Allemagne tourne définitivement le dos à l’autonomie stratégique européenne

A peine était-il arrivé à l’Elysée que le Président Macron entreprit de lancer, avec l’Allemagne d’Angela Merkel, plusieurs programmes d’équipements de Défense majeurs, dans une dynamique jamais connue jusqu’à présent. Tour à tour, ce fut le programme d’avion de combat de nouvelle génération SCAF (Système de Combat Aérien du Futur », puis le programme de char de combat MGCS (Main Ground Combat System), suivi du programme de système d’artillerie CIFS (Common Indirect Fire System), et très récemment, le programme d’avion de patrouille maritime MAWS (Maritime Airborne Warfare System). L’objectif déclaré du président français était de renforcer le couple franco-allemand en matière de Défense en vu de…

Lire l'Article

Les Néerlandais font davantage confiance au couple franco-allemand qu’aux Etats-Unis en matière de Défense

Il semble qu’un schisme soit en train de se créer entre la classe politique et l’opinion publique des pays du nord de l’Europe, en particulier pour ce qui concerne les questions de Défense. Un récent sondage néerlandais montre, en effet, que les néerlandais sont 72% à faire davantage confiance à la France et à l’Allemagne pour les questions internationales et de Défense, alors que seuls 10% préfèrent garder leur foi envers Washington. Une évolution remarquable des positions de l’opinion publique batave qui était, jusqu’ici, un pilier de l’attachement européen envers les Etats-Unis. L’opinion publique européenne est-elle en train d’évoluer plus vite que les positions de…

Lire l'Article

La Turquie sera-t-elle le révélateur de l’échec de l’Europe de La Défense ?

L’Europe de La Défense a été un des thèmes de campagne majeur du candidat Emmanuel Macron lors des élections présidentielles de 2017. A peine fut-il élu qu’il entreprit de donner corps à cette vision, en lançant plusieurs programmes en partenariat stratégique avec l’Allemagne. Depuis, il n’a cessé de tenter de convaincre ses homologues européens du bienfondé de cette vision purement française d’une Europe suffisamment puissante militairement et industriellement pour ne plus dépendre de la protection ou des technologies d’un allié pour assurer sa protection, et la préservation de ses intérêts dans le monde. Aujourd’hui, les tensions avec Ankara mettent en évidence des divergences conceptuelles si…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR