Les 45 Md$ supplémentaires alloués par le Congrès US aux Armées compenseront l’inflation et le soutien à l’Ukraine

Alors que la menace russe et chinoise devenait de plus en plus pressante, le Congrès américain entreprit d’augmenter le budget alloué aux forces armées américaines pour l’année fiscale 2023 de 45 Md$ au delà des 803 Md$ demandés par la Maison Blanche. Cette augmentation est désormais actée par le Sénat et la Chambre des Représentants, et le Pentagone disposera bel et bien de 847 Md$ dans son budget 2023. Pour autant, ce qui devait initialement permettre d’accélérer la modernisation et la transformation des forces américaines face aux défis à venir, pourraient bien s’avérer n’être, au final, qu’une compensation pour faire face à l’inflation très importante…

Lire l'Article

Après les Freedom, les LCS Independence de l’US Navy font face à d’importantes défaillances

Plus le temps passe, et plus le programme Littoral Combat Ship de l’US Navy, sensé préfigurer les évolutions du combat naval littoral, semble rejoindre la longue liste des impasses technologiques et opérationnelles dont le Pentagone s’est fait une spécialité ces 30 dernières années. Après avoir, en 2014, abandonné le principe de module de combat qui devait permettre aux deux classes Freedom et Independence constituant le programme de disposer d’une flexibilité opérationnelle avancée en s’équipant, selon les besoins, de capacités de lutte anti-navire, de lutte anti-sous-marine, de renseignement et guerre électronique ou de guerre des mines, l’état-major de l’US navy n’a eu de cesse que de…

Lire l'Article

Le programme F-35 fait toujours face à des délais et des surcouts importants

Ces derniers mois, le F-35 s’est imposé dans de nombreuses compétitions internationales, y compris en Europe Que ce soit en Suisse, en Finlande, au Canada ou encore en Allemagne, l’appareil de Lockheed-Martin a systématiquement pris le dessus sur ses homologues occidentaux, comme le Super Hornet américain, ou les Rafale, Typhoon et Gripen européens. Paradoxalement, dans le même temps, le Pentagone a annoncé qu’il entendait réduire le nombre des F-35 qui seront acquis d’ici 2025, et ce de manière substantielle. En effet, en dépit de son succès commercial incontestable, l’appareil continue de faire face à des délais importants concernant la mise à disposition de la version…

Lire l'Article

L’US Navy propose 3 options pour le devenir de sa force navale

Depuis de nombreuses années, la planification de l’US Navy en matière de construction navale est pour le moins chaotique, avec des plans et des objectifs successifs divergents, parfois même contradictoires. Le sujet est d’ailleurs l’objet d’une opposition féroce entre les sénateurs et représentants républicains, partisans d’une flotte massive, et leurs homologues démocrates qui souhaitent maintenir le budget de la Défense sous controle. Au delà des ambitions parfois fantaisistes présentées ces dernières années, et des nombreux bras de fer ayant opposé le Pentagone aux parlementaires américains notamment au sujet du retrait de certains bâtiments, il était donc nécessaire pour l’US Navy de presenter une stratégie cohérente…

Lire l'Article

Le programme de Réacteur Nucléaire transportable Pele du Pentagone prend son essor

Chaque jour, le Pentagone consomme, pour ses forces armées, 50 millions de litre de carburant, et ce chiffre pourrait plus que doubler en cas d’engagement majeur. Outre les couts exorbitants que représentent une telle consommation même pour un pays producteur de pétrole comme les Etats-Unis ,et l’impact de plus en plus problématique pour les quelques 100 millions de kg de CO2 rejetés chaque jours dans l’atmosphère, cette dépendance constitue également un casse-tête logistique permanent pour les forces américaines déployées hors du territoire, alors même que la Guerre en Ukraine a démontré l’immense vulnérabilité des chaines logistiques face aux systèmes d’armes modernes et à une infanterie…

Lire l'Article

Les Etats-Unis prévoient le renforcement de leurs capacités de dissuasion en Europe

Mise en oeuvre à partir du milieu des années 60 en pleine Guerre Froide, et de manière très confidentielle, la dissuasion partagée de l’OTAN permettait aux armées de ses membres de mettre en oeuvre des armes nucléaires américaines, avec un principe dit de « doubles clés », les Etats-Unis et les dirigeants des armées européennes mettant en oeuvre ces armes ayant tous deux une « clé » permettant d’armer les charges nucléaires, la désignation des objectifs étant, en revanche, du ressort du commandement intégré de l’Alliance, et non des états eux-mêmes. Au fil des années, ce dispositif a évolué pour ne rassembler, de manière permanente, que 5 membres de…

Lire l'Article

Avec le budget 2023, les armées américaines révèlent leur stratégie de transformation face à la Chine

Il est fréquent de lire à quel point les armées russes engagées en Ukraine reposent sur des équipements hérités de la période soviétique. Il est vrai que bien que modernisés, les T-72B3, T80BV, BMP-2 et autres Msta-S ont tous étés conçus dans les années 70 et 80, comme c’est le cas des avions de combat de la série Flanker ou des hélicoptères Mil et Kamov. Pour autant, force est de constater qu’en occident, la situation est en grande partie identique, y compris pour ce concerne la pointe de l’épée, à savoir l’US Army, qui continuent de s’appuyer sur les chars Abrams, les VCI Bradley, les…

Lire l'Article

Washington durcit le ton face à Moscou dans la crise Ukrainienne

Alors que de nombreuses observations ont confirmé l’augmentation du nombre de militaires russes déployés le long des frontières ukrainiennes, à l’Est face au Donbass, en Crimée mais également en Biélorussie ou pas moins de 30.000 militaires russes seraient en cours de déploiement, et que la flotte russe a entamé de vastes manoeuvres navales en Atlantique, Méditerranée et Mer Noire rassemblant 140 navires militaires, Washington a décidé de durcir considérablement le ton ces dernières heures, dans une action conjointe menée à la Maison Blanche, mais également au Pentagone, au Congrès et aux Nations Unis, dans une atmosphère qui n’est pas sans rappeler les heures les plus…

Lire l'Article

Le « Buy American » de Joe Biden pourrait-il menacer les exportations de défense US ?

Chaque année, l’Etat Federal américain defense 600 Md$ auprés de prestataires privés, ce pour de multiples produits et services allant de l’informatique aux prestations de nettoyage, en passant par du consulting et du matériel roulant. Pour soutenir l’économie américaine, en particulier alors qu’il entreprend de lancer une série de vastes travaux se voulant le pilier de la reconstruction industrielle et sociale du pays, Joe Biden s’est, dès le mois de janvier, glissé dans les chaussures de son contesté prédécesseur, en soutenant l’émergence du « Buy American Act », une loi qui obligerait les dépenses fédérales à s’orienter majoritairement vers des prestataires nationaux, d’abord à hauteur de 55%,…

Lire l'Article

Les Armées américaines doivent changer de méthode industrielle pour le Chef d’Etat-Major adjoint du Pentagone

L’époque est propice aux remises en question au Pentagone depuis quelques mois, alors qu’il devient de plus en plus évident que les Etats-Unis se sont fait, au mieux rattrapé, au pire dépassé, par la puissance industrielle et scientifique chinoise dans le domaine militaire ces dernières années. Pour le chef d’Etat-Major adjoint du Pentagone, le général John Hyten, cette situation peut se résumer en une simple comparaison : « La Chine a effectué, ces 5 dernières années, des centaines de tests et d’essais de systèmes hypersoniques. les Etats-Unis en ont fait 9 ». Selon lui, c’est la méthode industrielle et scientifique américaine qui est à l’origine de ce…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR