L’industrie navale allemande se consolide autour de Lürssen et GNY Kiel, tandis que TKMS approche Fincantieri

Depuis le début de l’année, la consolidation de l’industrie navale de défense allemande était une des priorités de Berlin, comme nous l’évoquions dans un précédent article. Alors que de nombreuses hypothèses étaient soulevées, il semblerait finalement que la consolidation de l’industrie navale allemande s’effectue autour du groupe Lürssen, basé à Brême, et le chantier naval German Naval Yards de Kiel, filiale de la holding internationale Privinvest. Cet évènement semble alors isoler TKMS, filiale navale du géant ThyssenKrupp, qui avait revendu ses activités de construction de navires de surface (et donc GNYK) à Privinvest en 2011 afin de se concentrer sur les sous-marins, ne conservant que…

Lire l'Article

L’attribution du contrat MKS180 au néerlandais Damen sera attaquée en justice

Il fallait évidement s’y attendre. Le groupe industriel German Naval Yards Kiel (GNYK), partenaire de TKMS dans la compétition visant à concevoir et fabriquer les frégates lourdes du programme MKS 180 pour la Marine allemande, arbitré en faveur de l’offre des chantiers navals néerlandais Damen associés au groupe allemand Blohm+Voss, a annoncé qu’il contesterait en justice cette décision. TKMS étant en compétition avec Naval Group et un partenariat entre Damen et le suédois Saab pour le remplacement des sous-marins Walrus de la marine royale néerlandaise, il apparait dès lors peu probable qu’il se joigne à cette action, ceci expliquant que ce soit son partenaire, GNYK,…

Lire l'Article

L’Allemagne choisit le néerlandais Damen pour construire ses nouvelles frégates

Les autorités allemandes ont annoncé avoir sélectionné les chantiers navals néerlandais Damen, en partenariat avec l’allemand Blohm + Voss et Thales Netherlands pour concevoir et construire les 4 frégates lourdes polyvalente MKS 180 (6 unités au total prévues) qui doivent constituer, avec les frégates F125 de la classe Baden-Württemberg, la colonne vertébrale de la marine de guerre de haute mer allemande en 2030. Les travaux auront lieux à 80% sur le sol allemand, notamment dans les chantiers navals Blohm + Voss de Hambourg. Mais cette décision risque fort d’être rapidement menacée par des recours et des pressions au niveau du Bundestag. En effet, le groupe…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR