Le Royaume-Uni veut plus de F-35B et d’A400M

Comme la plupart des armées européennes, les forces militaires britanniques subirent le contre-coup des bénéfices de la paix au niveau budgétaire entre le milieux des années 90 et des années 2010. En revanche, de part l’importante participation britannique à la seconde guerre du Golfe, et à la campagne d’Afghanistan, celles-ci érodèrent rapidement leurs réserves opérationnelles, au point d’être au bord de la rupture capacitaire globale au début des années 2010. Si certaines ruptures capacitaires spécifiques eurent bien lieu, comme dans la cas de patrouille maritime ou de la capacité aéronavale embarquée, Londres entreprit dès 2012 d’augmenter ses investissements, de sorte à reconstituer et moderniser les…

Lire l'Article

Les technologies Défense qui ont fait l’actualité en 2021

En dépit de la crise liée à la pandémie de Covid-19, l’actualité en 2021 fut souvent marquée par certaines technologies de défense, dans un contexte géopolitique de tensions croissantes et de crises critiques. De l’annulation surprise australienne de la commande des sous-marins à propulsion conventionnelle de facture française pour se tourner vers des sous-marins nucléaires d’attaque américano-britanniques, aux missiles hypersoniques; des drones sous-marins au nouveau système de bombardement orbital fractionné chinois; ces technologies de défense, longtemps passées au second plan de la scène médiatique mondiale, se sont retrouvées à faire l’actualité, et parfois les gros titres durant cette année. Dans cet article en deux parties,…

Lire l'Article

En Australie, Joe Biden ouvre une bien dangereuse boite de Pandore

Depuis la confirmation de l’annulation du contrat portant sur l’acquisition de 12 sous-marins à propulsion conventionnelle Shortfin Barracuda conçus par le français Naval Group, et l’intégration de Canberra dans une alliance tripartite avec les Etats-Unis et la Grande-Bretagne incluant, entre autres choses, la vente de sous-marins nucléaires d’attaque américains, la communauté défense est en émoi, notamment en France. « Coup de poignard », « Trahison » .. les qualificatifs ne manquent pas concernant le fond, mais également la forme avec laquelle cette décision a été rendue publique, portant gravement atteinte à l’image internationale de l’industrie navale militaire française pour de nombreuses années. En revanche, bien peu, y compris parmi…

Lire l'Article

La technologie est-elle un substitut à la masse en matière de Défense ?

Depuis sa diffusion publique hiers soir, le nouveau Livre Blanc de La Défense britannique fait couler des flots intarissables d’encre numérique. En ligne de mire de la plupart des commentaires, trés souvent hostiles à l’approche proposée par le gouvernement conservateur de Boris Johnson, la réduction des effectifs et du volume de force de la British Army, qui va perdre 10.000 hommes pour s’établir à 70.000 miltaires, une partie de ses chars lourds Challenger II et la totalité de ses véhicules de combat d’infanterie Warrior une fois ceux-ci arrivés en limite d’âge, mais également 24 Typhoon de première génération de la Royal Air Force, ou encore…

Lire l'Article

Revue Stratégique : Le Royaume-Uni se tourne vers le Pacifique et renforce sa force de dissuasion

Le gouvernement britannique de Boris Johnson a présenté, le 16 mars, la première partie de sa Revue Stratégique intégrée, qui trace la trajectoire défense de la Grande Bretagne pour les années à venir. Londres a, de toute évidence, choisi une stratégie volontaire et en rupture avec celle appliquée depuis la fin de la Guerre Froide, pour faire face aux enjeux stratégiques qui se dessinent autour du Globe. Cette première partie traite des grands axes stratégiques qui seront les piliers de l’évolution des objectifs et des moyens attribués aux forces armées de Sa Majesté dans les prochaines années. La seconde partie, présentée la semaine prochaine, précisera…

Lire l'Article

Le Royaume-Uni va investir 2,7 Md€ dans son industrie de munition

Il est des signes révélateurs de la volonté forte d’un pays de reprendre les rênes de sa propre défense. Ces derniers mois, plusieurs annonces du gouvernement britannique de Boris Johnson vont clairement dans ce sens, comme l’investissement massif dans le programme Tempest, l’augmentation du budget de La Défense, et l’annonce d’une nouvelle classe de frégates, la Type 32, pour redonner à la Royal Navy son statut de première marine européenne. C’est précisément dans ce cadre que se situe l’annonce faite ce jour. En effet, le gouvernement britannique a annoncé qu’il consacrerait pas mois de 2,4 Md£, soit 2,7 Md€ au change actuel, pour la modernisation…

Lire l'Article

La Royal Navy conservera ses 2 navires d’assaut de la classe Albion jusqu’en 2033

On mesure mal, vu de l’extérieur, à quel point les armées britanniques étaient inquiètes de leur sort avant que le premier ministre, Boris Johnson, n’annonce une politique de renforcement des moyens de la Défense du royaume la semaine dernière, prenant le contre-pieds de plusieurs semaines, et mêmes plusieurs mois, de spéculations anxieuses. Parmi les nombreux sujets d’inquiétude qui entamaient le moral des militaires britanniques, le possible retrait anticipé du service des deux navires d’assaut HMS Albion et HMS Bulwark, n’était par le plus spectaculaire ou le plus médiatisé, mais il était probablement l’un de ceux qui pouvait le plus handicaper les capacités militaires réelles des…

Lire l'Article

La Défense Britannique verra son budget croitre de 24 Md£ les 4 prochaines années

La Grande-Bretagne est un pays de contraste, et sa classe politique, à l’image du climat, peut parfois réserver de grandes surprises. C’est ainsi qu’après 3 mois de rumeurs et de craintes portant sur le futur budget alloué à la Défense du Royaume, et des conséquences probables des axes stratégiques qui seront définis par la prochaine revue stratégique, le gouvernement de Boris Johnson a pris la decision d’engager un effort inédit depuis 30 ans outre-Manche pour redonner aux Armées britanniques les moyens d’assurer leurs missions. Concrètement, le budget des armées augmentera de 24 Md£ de manière progressive sur les 4 années à venir, un effort de…

Lire l'Article

Le Royaume Uni va-t-il sacrifier sa défense sur l’autel du Covid19 ?

Depuis la fin de la seconde Guerre Mondiale, la Grande-Bretagne disposaient, avec la France, des armées les plus expérimentées et les plus performantes d’Europe occidentale, s’appuyant sur une tradition militaire centenaire et une industrie de Défense performante et innovante qui aura donné naissance à de nombreux équipements et techniques qui encore maintenant, sont employés par les forces armées du Monde entier. Mais aujourd’hui, face à la crise Covid19 qui touche durement le Royaume-Uni, cette puissante composante de la Défense occidentale risque fort de se voir entamer de nombre de ses capacités, sur l’autel des économies budgétaires. En effet, dans le cadre de la Revue Stratégique…

Lire l'Article

Pour financer le programme Tempest, Londres pourrait diviser par 2 son parc de F35B

En 2010, la Royal Air Force justifiait, en partie, le retrait de ses 72 Harrier du service par le fait que la mise en oeuvre d’une flotte aussi restreinte d’appareils était à la fois compliquée et très onéreuse. C’est pourtant bien ce qui risque de se produire dans les années à venir, puisque selon la presse britannique, le gouvernement de Boris Johnson envisagerait sérieusement de diviser par 2 le parc de 138 F35B, dont l’acquisition était planifiée sur la première moitié de la durée de production de l’appareil américain. Les économies réalisées, représentant au moins 8 Md£ sur le simple budget acquisition, serait alors fléchées…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR