Le programme de Réacteur Nucléaire transportable Pele du Pentagone prend son essor

Chaque jour, le Pentagone consomme, pour ses forces armées, 50 millions de litre de carburant, et ce chiffre pourrait plus que doubler en cas d’engagement majeur. Outre les couts exorbitants que représentent une telle consommation même pour un pays producteur de pétrole comme les Etats-Unis ,et l’impact de plus en plus problématique pour les quelques 100 millions de kg de CO2 rejetés chaque jours dans l’atmosphère, cette dépendance constitue également un casse-tête logistique permanent pour les forces américaines déployées hors du territoire, alors même que la Guerre en Ukraine a démontré l’immense vulnérabilité des chaines logistiques face aux systèmes d’armes modernes et à une infanterie…

Lire l'Article

Pour concevoir ses mini-réacteurs nucléaires, le Pentagone s’appuie sur la technologie TRISO

Mi-mars 2020, le Pentagone annonçait confier à 3 entreprises américaines les études pour la conception d’un réacteur nucléaire miniaturisé destiné à être projeté et, potentiellement, alimenter en énergie électrique les bases déportées des forces armées américaines. Les craintes de voir un réacteur nucléaire s’implanter au sein d’une base américaine, et sur un sol étranger, ont évidemment levé des objections et des interrogations, notamment concernant la sécurité du dispositif face à une attaque. Les exemples des catastrophes de Three Miles Island, Tchernobyl et Fukushima, font naturellement craindre qu’une scénario d’emballement du réacteur qui entrerait en fusion non-controllée et finissait par faire fondre son enceinte de confinement…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR