La Pologne prête à payer la majorité des coûts pour recevoir les forces américaines sur son sol

La décision du Président Trump de retirer 12.000 des 37.000 hommes déployés en permanence en Allemagne afin de faire pression sur Berlin pour son manque d’investissement dans l’OTAN, ne cesse de faire polémique aux Etats-Unis, ou la mesure est pour le moins impopulaire notamment au sein du Pentagone. Il faut dire que les coûts de ce redéploiement, la moitié des effectifs retournant aux Etats-Unis et l’autre moitié étant redéployée en Belgique et en Italie, risquent fort d’amputer le budget de La Défense américain bien au delà de ce que fit la construction du mur anti-immigration à la frontière avec le Mexique. Selon le secrétaire à…

Lire l'Article

Etats-Unis : Donald Trump est-il désavoué par les militaires ?

Alors que l’épidémie de coronavirus fait encore rage aux Etats-Unis, le pays connait depuis plusieurs jours une intense crise sociale, qui menace de dégénérer en crise constitutionnelle selon la gestion qui en sera faite à la Maison Blanche. En effet, depuis le meurtre de George Floyd par un policier, le 25 mai dernier, les manifestations pacifistes réclamant une égalité des droits pour tous les citoyens américains se multiplient dans la plupart des grandes villes américaines. En marge de ces dernières, des émeutes et des affrontements plus violents avec les forces de l’ordre ont également conduit plusieurs villes et états à imposer un couvre-feu et à…

Lire l'Article

L’US Navy va diviser le programme de frégates FFG/X

Est-ce lié aux effets de la crise Covid19 sur l’industrie de Défense ? Quoiqu’il en soit, l’US Navy a annoncer qu’elle allait diviser le programme FFG/X en deux sous-programmes de 10 navires. Le vainqueur de la competition actuelle qui oppose 4 groupes industrielles se verra attribuer la construction de 10 navires, alors qu’une nouvelle compétition sera immédiatement lancée pour la construction de 10 frégates d’une classe différente. Cette approche permettra de rapidement repartir la charge de travail entre les chantiers navals américains et leurs sous-traitants, dont plusieurs sont durement touchés par les conséquences de la crise sanitaire et économique liée au Covid19. Elle permettra également…

Lire l'Article

L’US Navy et le Secrétaire à la Navy sont favorables au retour du commandant Crozier aux commandes de l’USS Theodore Roosevelt.

La décision de relever de son commandement le capitaine de vaisseau Brett Crozier, commandant le porte-avions USS Theodore Roosevelt, alors que celui-ci venait d’arriver à quai à Guam suite à l’explosion du nombre de cas de Covid19 à son bord, provoqua de nombreuses reactions aux Etats-Unis, tant dans l’opinion publique que dans la sphère politique et militaire. Le Secrétaire à la Navy Thomas Modly, à l’origine de cette décision, finit lui aussi par démissionner suite à des propos tenus à bord du porte-avions américains. Cet épisode peu glorieux de l’US Navy risque de connaitre un dernier rebondissement puisque, selon le New York Times, son Chef…

Lire l'Article

Le Département de la Défense américain veut retirer 2 porte-avions à l’US Navy

Nous nous en sommes déjà largement fait l’echo ici, la planification de l’US Navy en matière de construction de navires dans les années à venir fait aujourd’hui face à de grandes incertitudes. Elle est en effet prise entre les exigences du président Trump, reprises par son secrétaire à La Défense Mark Esper, afin de constituer pour 2030 une flotte de 355 navires (contre 293 aujourd’hui), la volonté de l’Etat-Major de l’US Navy de renforcer et rationaliser sa flotte de surface au détriment du nombre, et un budget qui a d’ores-et-déjà atteint son plafond, et qui ne pourra pas, dans les circonstances actuelles, progresser dans les…

Lire l'Article

La demission du secretaire à la Navy américain ajoute de l’incertitude sur le futur de l’US Navy

Le secrétaire américain à l’US Navy par intérim, Thomas Modly, a présenté sa démission après l’emballement politico-médiatique qui a suivi le remplacement du capitaine B. Crozier à son poste de commandant du porte-avions nucléaire Théodore Roosevelt, à la suite de la publication d’un courrier envoyé à plusieurs autorités pour demander le débarquement de son équipage alors que les cas de contamination par le Covid-19 augmentait à son bord. Il est remplacé par l’actuel sous-secretaire à l’Armée, James McPherson, 15 jours à peine après que ce dernier avait été confirmé par le Congrès à ce poste. Nous ne reviendrons pas sur les reactions politiques et médiatiques…

Lire l'Article

Le commandant du porte-avions Theodore Roosevelt relevé de son commandement par Washington

Le secretaire à la Navy américain, Thomas Modly, a déclaré hiers jeudi 2 avril, que le commandant du porte-avions nucléaire USS Theodore Roosevelt, avait été relevé de son commandement suite à la publication dans les médias de la lettre qu’il avait envoyé à sa chaine hiérarchique, dans laquelle il demandait avec insistance le débarquement de son équipage à Guam alors que l’épidémie de Coronavirus Covid19 progressait très rapidement à son bord, et avait déjà contaminé plus de 200 membres d’équipage. Cette décision aussi brutale que maladroite du commandement américain est justifiée par le fait que le commandant Brett Crozier, un officier aux états de service…

Lire l'Article

L’US Navy lance une étude déterminante pour l’avenir des super porte-avions

Alors que l’US navy ne parvient pas à concevoir un modèle satisfaisant pour conserver la suprématie navale vis-à-vis de la Chine à long terme, elle a lancé, selon le site breakingDefense.com, une étude intitulée Future Carrier 2030 Task Force qui se veut déterminante sur l’avenir des porte-avions dans son inventaire, ainsi que de la Task Force construite autour d’eux. Les résultats attendus pourraient amener l’US Navy à limiter le nombre de super porte-avions de la classe Ford actuellement en construction à seulement 4 unités. Cette étude, qui comme son nom l’indique portera sur l’état de la menace et des capacités défensives et offensives de porte-avions…

Lire l'Article

Le Secrétaire à La Défense US dévoile sa stratégie pour une flotte de 355 navires en 2030

Comme nous l’avons déjà plusieurs fois traité sur Meta-Defense, l’US Navy peine à définir son plan de construction de navires pour les années à venir, prise en étau entre le besoin de renouvellement de plusieurs grandes classes de navires, comme les porte-avions de la classe Nimitz, les sous-marins nucléaires d’attaque Los Angeles, et les croiseurs de la classe Ticonderoga, les limites budgétaires imposées par le congrès (et surtout par la dette publique américaine dépassant le Produit intérieur brut), et la volonté politique du président Trump de constituer pour 2030 une flotte de 355 navires pour conserver l’avantage sur la flotte chinoise en developpement rapide. Et…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR