Naval Group se retire de la compétition indienne P75i de sous-marins AIP

Jusqu’il y a peu, Naval Group était considéré comme l’un des favoris de la compétition P75i lancée en 2017 par New Delhi en vue de concevoir et construire localement 6 nouveaux sous-marins d’attaque dotés d’un système de propulsion anaérobie, désigné par l’acronyme anglophone AIP pour Air Independant Propulsion. Le spécialiste français des navires militaires et des sous-marins pouvait en effet s’appuyer sur le précédant programme P75, lancé en 1999, basé sur le sous-marin Scorpene, et dont la 6ème et dernière unité a été mise à l’eau ce mercredi 20 avril. Après des débuts difficiles, comme c’est souvent le cas en Inde, le programme est parvenu…

Lire l'Article

La Marine Indienne privilégie 6 sous-marins nucléaires d’attaque à un 3ème porte-avions

Le developpement d’un troisième porte-avions et de son groupe aérien embarqué pour la Marine Indienne revêt un enjeu symbolique fort dans le pays. Pour New Delhi, il s’agit de montrer à Pékin mais également à Islamabad que la Marine indienne joue désormais dans la cour des grandes Marines de Haute-Mer, et ce d’autant que ce troisième navire doit être équipé de catapultes, de brins d’arrêts, et d’avions de combat modernes, avec en ligne de mire le developpement d’un nouveau chasseur embarqué national, le programma AMCA. Pourtant, et en dépit de toute la symbolique qui entoure ce programme, la Marine Indienne a officiellement fait savoir au…

Lire l'Article

L’Inde interdit l’importation de 101 équipements de défense, y compris les sous-marins ou les chasseurs légers

L’annonce a de quoi surprendre. En effet, par la voix du ministre de La Défense Rajnath Singh, le gouvernement indien vient d’annoncer l’interdiction progressive d’importer pas moins de 101 équipements de défense majeurs, allant du fusil de précision au destroyer, équipements qui seront progressivement bannis entre 2020 et 2025. Selon le ministre de La Défense indien qui s’exprimait sur son compte tweeter, l’objectif est à la fois d’atteindre l’autonomie stratégique dont le besoin a été mise en lumière par la crise Covid19, et de stimuler l’économie indienne, qui souffre également du fait des conséquences économiques de la crise sanitaire. La liste des équipements proscrits sera…

Lire l'Article

Pour construire de nouveaux sous-marins en Inde, Naval Group cherche à développer des partenariats exclusifs avec les chantiers navals locaux

D’après une information du journal indien The Economic Times, le constructeur naval français Naval Group serait en discussion avec les deux chantiers navals indiens sélectionnés par New Delhi pour construire les six nouveaux sous-marins du Project 75i. Considéré comme l’un des deux plus sérieux candidats de cette compétition, Naval Group cherche cependant à promouvoir des relations d’exclusivités entre les constructeurs internationaux et les chantiers navals indiens. Pour le groupe français, des liens forts et pérennes entre fournisseurs étrangers et constructeurs locaux permettraient au Ministère de la Défense indien de conduire ses programmes plus rapidement, à un meilleur coût, tout en assurant un renforcement de la…

Lire l'Article

Avec le modèle de sous-marin SMX 3.0, Naval Group sort le grand jeu pour s’imposer en Inde

Lors du salon DEFEXPO en Inde, Naval Group a exposé son concept SMX 3.0 et, ce faisant, levé le voile sur ce que pourrait être sa proposition pour le programme de sous-marins P75i. D’après plusieurs sources, citant des représentants de Naval Group, le modèle de sous-marin serait ainsi proche, si non inspiré, du SMX 3.0, un design présenté pour la première fois lors du salon Euronaval 2016, à Paris. Contacté à ce sujet, Naval Group nous indique que si le SMX 3.0 n’est pas à proprement parlé « le » sous-marin proposé pour l’Inde, il est représentatif de ce que le groupe français peut proposer en terme…

Lire l'Article

Naval Group élu meilleur partenaire industriel du programme « Make in India »

Les industries de Défense sont friandes de prix et d’auto-congratulation. Mais certains prix en disent plus que d’autres. C’est le cas du prix  » Best Foreign OEM supporting Make in India » attribué par les autorités indiennes à l’occasion du salon DefExpo qui se tient en ce moment à proximité de la ville de Lucknow, à 200 km à l’est de New Delhi. Et cette année, c’est le groupe français Naval Group qui est mis à l’honneur par ce prix, au sujet du programme de sous-marins d’attaque P75 Kalvari, dont deux unités sur 6 ont déjà été livrées à la Marine Indienne. Le programme P75 fait…

Lire l'Article

Les réductions budgétaires handicapent la modernisation de la Marine Indienne face à la Chine

Pour faire face à la montée en puissance très rapide de la marine de l’Armée Populaire de Libération chinoise, qui passera de 330 bâtiments de surface et 67 sous-marins aujourd’hui, à 450 navires de surface et 100 sous-marins en 2030, la Marine Indienne s’était engagée, des 2012, dans un vaste plan de modernisation et d’extension, devant l’amener des 130 navires actuellement en service à 200 bâtiments en ligne en 2030, dont 2 groupes aéronavales autours des porte-avions IAC-1 INS Vikrant et INS Vikramaditya. Mais la baisse des recettes budgétaires de l’Etat indien, liée au ralentissement de la croissance du pays qui est passée de 8,5% en…

Lire l'Article

Le Scorpene de Naval Group sélectionné pour la finale du programme indien P75i

Le Ministère de La Défense indien a publié la liste des 5 entreprises internationales et des 2 chantiers navals locaux qui participeront à la finale du programme P75i portant sur la conception et la construction de 6 sous-marins disposant d’une propulsion anaérobies. Les finalistes sont le français Naval Group avec le sous-marin Scorpene, le russe Rubin avec l’Amur 1650, l’Allemand TKMS avec le Type 214, l’espagnol Navantia avec le S80 et le sud-coréen DSME avec le KS-III. Les deux chantiers navals sélectionnés sont Mazagon Docks Ltd (MDL), qui a déjà fabriqué les 2 premiers sous-marins Scorpene du programme P75, et les chantiers navals L&T. Le…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR