La Turquie va rejoindre le programme russe S-500

Le message a le mérite d’être clair : non seulement le président turc R.T Erdogan n’a pas l’intention de céder aux pressions US concernant sa décision d’acquérir des systèmes anti-aériens S-400 auprès de la Russie, mais il vient d’annoncer, tel un pied de nez à l’administration Trump et au Sénat US, que la Turquie allait rejoindre le programme S-500, le futur système anti-aérien et anti-missile longue portée développé en Russie, et qui devrait entrer en service d’ici l’année prochaine. En outre, selon le quotidien turc Haberturk, la Russie aurait d’ores-et-déjà dépêché une centaine d’ingénieurs sur place, pour préparer le partage de charge et de production.

Cette annonce n’est pas vraiment une surprise, puisque le sujet avait été abordé à plusieurs reprises entre les présidents russes et turcs. Mais elle représente un pas de plus de la Turquie en direction de la Russie, même si, pour l’heure, les autorités turques maintiennent un discours de ferme allégeance à l’endroit de l’OTAN.

Les articles d’actualité publiés au delà de 24 mois entrent dans la catégorie « Archives » et ne sont accessibles qu’aux abonnés professionnels.
Pour plus d’informations sur cette offre, cliquez ici

Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR