Hard-kill, SEAD, Munitions rôdeuses… : la future LPM française prépare la haute intensité

- Publicité -

Sans être exhaustive, la future Loi de Programmation française met l’accent sur l’engagement de haute intensité, en comblant certaines lacunes critiques des armées.

Bien que tous les arbitrages n’aient pas encore été rendus, le contenu de la future Loi de Programmation Militaire qui couvrira la période 2024-2030 commence à être en partie connue, que ce soit au travers de certaines déclarations officielles du ministre des Armées Sébastien Lecornu, des chefs d’État-Major et même du président Emmanuel Macron. Ainsi, le budget global semble viser une enveloppe de 413 Md€ sur la période, soit un budget moyen annuel de 58 Md€, presque 32% de plus que le budget des armées de 2023 (44 Md€), et 66% de plus que le budget de 2017 (35 Md€).

Une fois intégrée dans une progression linéaire sur la durée de la loi de programmation militaire, cette enveloppe viserait à atteindre un effort de défense de 69 Md€ en 2030, soit entre 2,25 et 2,3% du PIB du pays à cette date. De fait, même en tenant compte de l’inflation (intégrée au PIB), le budget des armées aura cru de 25% sur la prochaine LPM, et de plus de 50% depuis 2017.

- Publicité -

En outre, le budget croitrait, dans cette hypothèse, d’un peu plus de 3,6 Md€ par an, ce qui est, peu ou prou, proche du plafond efficace au-delà duquel l’évolution industrielle comme des capacités de recrutement des armées ne pourraient suivre. Notons au passage qu’une telle hausse représente en moyenne plus de 50.000 nouveaux emplois directs, indirects et induits créés chaque année, entre les armées, l’industrie de défense, la supply chain et l’ensemble des activités économiques connexes.

Au-delà des aspects purement macro-économiques et budgétaires, d’autres informations ont également filtré. Ainsi, la Réserve sera considérablement renforcée, avec le recrutement de 40.000 nouveaux réservistes sur la loi de programmation militaire, pour atteindre un format de 80 à 100.000 réservistes en 2030, un réserviste pour 2 militaires d’active. L’augmentation des forces sera, en revanche, mesurée et très sectorisée pour accroitre les capacités des armées en matière de renseignement et de guerre cyber.

Ces forces permettront aux armées de renforcer leur résilience et leur endurance, y compris dans une hypothèse de combat, et en particulier dans le domaine de l’engagement de haute intensité, jusque-là parent pauvre de l’effort de défense français, celui-ci privilégiant ces 20 dernières années les forces de projection capables de mener des opérations extérieures, notamment en Afrique et au Moyen-Orient. Non pas que ces forces, comme les unités parachutistes, d’infanterie de marine ou de montagne, soient inutiles en cas de conflit de haute intensité, mais elles ne permettent pas, à elles seules, de répondre aux besoins d’un tel type de conflit.

- Publicité -
PANG CGI Euronaval e1671027622344 Planification et plans militaires | Analyses Défense | Aviation de chasse
Emmanuel Macron a confirmé que le programme de porte-avions de nouvelle génération sera poursuivi au cours de la prochaine Loi de Programmation Militaire 2024-2030

Les informations concernant les programmes d’armement à venir commencent, elles aussi, à filtrer. Ainsi, le président Emmanuel Macron a confirmé la poursuite du programme de porte-avions de nouvelle génération lors des vœux aux armées, alors que, selon nos sources, celui-ci était menacé jusqu’à quelques jours avant l’annonce présidentielle. La transformation Rafale de la chasse française sera accélérée, même si les Mirage 2000D en cours de modernisation serviront au-delà de celle-ci jusqu’en 2034.

En outre, des efforts particuliers seront faits pour renforcer et étendre les capacités de renseignement des armées, ce qui suppose notamment la densification du réseau de satellite. Mais c’est bien dans le domaine de l’engagement de haute intensité que les efforts les plus importants seront faits. Ainsi, sur la loi de programmation militaire, les Rafale seront dotés de moyens de guerre électronique et de suppression des défenses anti-aériennes adverses désigné sous l’acronyme SEAD (Suppression of Enemy Air Defense) en anglais.

La défense aérienne sera également renforcée, avec l’acquisition de systèmes SAMP/T supplémentaires, mais également de systèmes à courte portée SHORAD MICA VL. Les frégates de la Marine nationale verront, elles aussi, leurs capacités renforcées, notamment en conférant au système lance-missile vertical SYLVER la capacité à mettre en œuvre différents types de missile.

- Publicité -

L’Armée de terre a annoncé, pour sa part, qu’elle entendait acquérir sur la LPM plusieurs milliers de munitions vagabondes, mais aussi doter ses blindés, en premier lieu desquels les chars Leclerc, de systèmes de protection hard-Kill. Si ces capacités vous sont connues, c’est peut-être parce qu’elles ont toutes été identifiées comme indispensables dans plusieurs de nos articles, dont un listant précisément ces 5 capacités pour renforcer les capacités haute intensité des armées françaises, publié en 2021..

Armée de l’Air et de l’Espace : Capacités SEAD et SHORAD

L’urgence de doter l’Armée de l’Air et de l’espace, mais également l’aéronautique navale française de capacités de suppression des défenses anti-aériennes, a été abordée dans un premier article publié en septembre 2019. Depuis, près d’une dizaine d’articles de même type a été publiée par Méta-defense, au point que le sujet est remonté jusqu’en commission défense de l’Assemblée nationale, relayée par le député de l’opposition JC Lagarde, mais également par le député de la majorité présidentielle F. Gouttefarde lors de la précédente magistrature.

Malheureusement, la réponse donnée alors par le ministère des Armées était un parfait exemple de langue de bois accompagnée d’une évidente mauvaise foi. En effet, même s’il est par nature discret, et protégé par un système SPECTRA reconnu pour sa performance, le Rafale ne dispose, à ce jour, ni de pod de brouillage et de guerre électronique permettant d’englober d’autres appareils dans une bulle de défense électronique, ni de munitions spécialisées dans l’élimination des systèmes anti-aériens adverses. Cette faiblesse avait d’ailleurs été au cœur de l’argumentaire US en faveur du Super Hornet en Inde, ce dernier pouvant être décliné en Growler de guerre électronique.

Les Rafale français seront dotés de nouvelles capacités de haute intensité, comme un ensemble de moyens SEAD
Très performant, le Rafale ne dispose toutefois pas de capacités dédiées à la suppression des défenses anti-aériennes de l’adversaire

La guerre en Ukraine a montré, pour sa part, à quel point les systèmes anti-aériens modernes, y compris ceux de facture russe mis en œuvre par les deux belligérants, sont désormais efficaces. De fait, depuis quelques mois, il apparait que les appareils russes, comme les Su-30SM et les Su-35s, emportent à chaque mission à proximité de la ligne d’engagement, un missile anti-radiation comme le Kh-31P, de sorte à engager et détruire un radar adverse, celui-ci venant à le suivre.

Une procédure similaire a été mise en œuvre coté ukrainien, en permettant aux Mig-29 d’employer le missile antiradar AGM-88 Harm, pour les mêmes raisons. Au-delà de ces missiles, les appareils russes emportent désormais systématiquement un ou plusieurs pods de brouillage supplémentaires, permettant par exemple de protéger d’autres appareils, comme des avions d’attaque comme le Su-25, mais également des hélicoptères de combat ou de transport, eux aussi très vulnérables aux systèmes anti-aériens.

On comprend donc pourquoi l’Armée de l’Air, et probablement l’aéronautique navale, ont obtenu gain de cause pour se doter de cette capacité au cours de la prochaine LPM, quitte à ridiculiser la réponse donnée par le ministère des Armées quelques mois plus tôt en commission.


LOGO meta defense 70 Planification et plans militaires | Analyses Défense | Aviation de chasse

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les abonnements Classiques donnent accès à
tous les articles sans publicité, à partir de 1,99 €.


Inscription à la Newsletter

Inscrivez-vous à la Newsletter Meta-Defense pour recevoir les
derniers articles de façon quotidienne ou hebdomadaire

- Publicité -

Pour Aller plus loin

5 Commentaires

Les commentaires sont fermés.

RESEAUX SOCIAUX

Derniers Articles