La corvette Gowind 2500 de Naval Group toujours favorite dans la competition grecque

Après l’italien Fincantieri avec une version allégée des frégates légères de la classe Doha, et Lockheed-Martin avec la sempiternelle MMSC, c’est désormais au tout du britannique Babcock de tenter de s’inviter dans la compétition grecque pour construire localement 5 corvettes à destination de la marine Hellénique. A l’instar de l’américain Lockheed-Martin, Babcock propose à Athènes le même navire que celui proposé dans le cadre de compétition « Frégate » qui vit le succès de la FDI Belharra, en l’occurence une version moins bien armée et équipée de sa frégate ArrowHead 140 de 5.700 tonnes qui a été retenue par la Royal Navy pour la classe Type 31,…

Lire l'Article

La compétition fait rage entre Naval Group, Fincantieri et Damen pour les corvettes grecques

La compétition pour la construction et la livraison de 5 corvettes pour la Marine Helléniques pourrait bien être la redite de celle qui fit rage au sujet des frégates, et qui vit, finalement, Athènes arbitrer en faveur de la Frégate de Défense et d’Intervention ou FDI Belharra de Naval Group en septembre dernier, à l’issu de deux années de tractations intenses et de revirements sensationnels. Comme précédemment, en dépit des discussions avancées à ce sujet entre le constructeur français et les autorités grecques, les concurrents européens et américains de Naval Group sont déterminés à ne pas faciliter les négociations, à grand renfort de contre-propositions et…

Lire l'Article

Les négociations pour des corvettes Gowind 2500 construites en Grèce avanceraient rapidement

Quand on a suivi avec douleur les commentaires le plus souvent partiaux et dénués de matérialité concernant le programme de sous-marin Shortfin Barracuda dans la presse australienne, suivre les réactions de la presse hellénique au sujet de l’annonce du choix des frégates FDI Belh@rra pour la modernisation de la flotte du pays, est plus que rafraichissant, tant l’enthousiasme déborde des articles de presse comme des commentaires des grecs eux-mêmes. On y apprend également, au tournant d’un paragraphe, que la frégate de Naval Group avait reçu, de beaucoup, la meilleure notation de la part du Conseil Supérieur de la Marine hellénique, laissant peu de chances aux…

Lire l'Article

La Grèce serait proche de passer commande de 3 frégates FDI et 3 corvettes Gowind 2500 auprès du français Naval Group

Après le douloureux épisode australien, dire que le français Naval Group avait besoin d’une bonne nouvelle pour redorer son blason tiendrait de l’euphémisme. Il semble bien que cette bonne nouvelle soit proche d’arriver, si l’on en croit les comptes les plus actifs sur les réseaux sociaux de la péninsule hellénique dans ce domaine, puisque selon plusieurs d’entre eux, Athènes et Paris seraient parvenus à un accord pour l’acquisition de 3 frégates FDI Belh@rra, ainsi, et c’est une surprise, de 3 corvettes Gowind 2500, accompagné d’un partenariat industriel et stratégique incluant, comme on s’en doute, la construction locale d’une partie des navires. Il faut toutefois prendre…

Lire l'Article

Que valent les Corvettes modernes ?

Lors de la seconde guerre mondiale, les corvettes étaient des navires de tonnage restreint, 1000 tonnes pour la très prolifique classe Flower de la Royal Navy, destinés à escorter les convois contre les menaces sous-marines et sécuriser les côtes. Au fil des années, les corvettes s’effacèrent dans une majorité des grandes marines modernes, remplacées en cela par des frégates plus lourdes et plus polyvalentes ou des patrouilleurs lance-missiles moins onéreux, alors que la menace sur les cotes s’estompaient et que les besoins en matière de lutte anti-sous-marine étaient davantage traiter par les sous-marins eux-mêmes, et les avions de patrouille maritime. Cependant, depuis quelques années, de…

Lire l'Article

La Méditerranée est-elle à nouveau une zone de concentration de forces ?

Traditionnellement, lorsque l’on pense à des zones géographiques sous tension ou de nombreuses forces militaires sont présentes, il est commun de faire référence au Moyen-Orient et au Golfe Persique, ou plus récemment au Pacifique occidental, notamment autour de la Mer de Chine. En revanche, la Méditerranée, et notamment la Mediterranée orientale, qui fut entre la seconde guerre mondiale et la fin des années 60 une des zones les plus actives militairement parlant, a depuis glissé, dans la perception globale, vers le statut de zone sécurisée, permettant un important trafic commercial. Mais depuis une dizaine d’années, de nombreuses nations bordant la Méditerranée, ainsi que d’autres y…

Lire l'Article

En Asie du Sud-Est, le nombre de sous-marins a augmenté de 300% en 20 ans

Avec la montée en puissance de la flotte chinoise, qui ambitionne d’égaler l’US Navy d’ici 2050, et la politique de faits accomplis parfois mise en oeuvre par Pékin, les tensions navales dans le Sud-Est asiatique sont allées crescendo depuis une dizaine d’années. On ne s’étonnera pas, dès lors, de constater que la majorité des pays de la zone développent et modernisent leurs Marines, parfois de façon conséquente. Au delà du Japon, des deux Corées, de l’Australie et de l’Inde, beaucoup de Marines, qui jusque là étaient cantonnées à des missions de défense côtière et d’action de l’Etat à la Mer, se voient désormais dotées de…

Lire l'Article

Rome en passe de s’imposer au Caire sur les décombres de la coopération franco-égyptienne de Défense

En début de semaine dernière, la presse italienne révélait que l’Egypte serait en cours de négociation pour l’acquisition des deux dernières frégates d’emploi général FREMM-GP italiennes, la F598 Spartaco Schergat et la F599 Emilio Bianchi. Dans notre analyse du sujet, nous évoquions les logiques industrielles, diplomatiques et opérationnelles que pouvait sous-tendre un tel achat, tout en rappelant que de telles négociations sont par définitions longues et incertaines. Pourtant, le weekend dernier, la twittosphère défense italienne s’est emballée à nouveau en évoquant un potentiel méga-contrat de pus de 9 milliards d’euros qui serait en négociation entre Rome et Le Caire, en plus des deux premières FREMM,…

Lire l'Article

Pour faire face à la Chine, l’Indonésie s’intéresse au Rafale et aux sous-marins français

Selon Michel Cabirol dans les colonnes du site économique latribune.fr, la visite du ministre de La Défense indonésien, Prabowo Subianto, à Paris en début de semaine aurait ouvert des opportunités interessantes pour l’industrie de Défense française dans le pays. En effet, Jakarta, qui vient d’augmenter le budget des armées de 16% en 2020, s’intéresserait à plusieurs équipements majeurs français pour renforcer ses forces armées, et être en mesure de dissuader Pékin de toute action par excès de confiance dans la région. S’il ne s’agit, pour l’heure, que de discussions préalables, la solution française offrirait plusieurs atouts non négligeables pour emporter la décision. Selon les informations…

Lire l'Article

Les deux nouvelles frégates José Rizal Philippines seront équipées du SIMBAD-RC de MBDA

Bonne nouvelle pour le missilier européen MBDA ! La marine des philippines a sélectionné le système SIMBAD-RCpour assurer la protection rapprochée de ses deux nouvelles frégates de la classe José Rizal.  Le SIMBAD-RC est un système automatique de protection rapprochée contre les cibles aériennes, drones, missiles et embarcations légères, mettant en œuvre 2 missiles MBDA Mistral, offrant une couverture efficace dans un rayon de 6 km autour du bâtiment. Le rechargement, manuel, est très rapide, de sorte à maintenir des capacités défensives optimum. Les deux frégates, dérivées des HDF-3000 du groupe coréen Hyundai Heavy Industry, et dont la quille de la première unité a été posée en…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR