Face à la résistance ukrainienne, les armées Russes changent de stratégie

Alors que l’offensive russe marque la pas devant Kyiv et Kharkiv, et que les villes données comme aux mains des russes, comme Kherson et Berdyansk, continuent de résister malgré une situation très détériorée pour les défenseurs ukrainiens, les armées russes ont, semble-t-il, changé radicalement de stratégie pour venir à bout de la résistance ukrainienne. Renonçant aux opérations spéciales et à l’utilisation intensive des forces aéroportées, les forces russes s’engagent, selon de nombreux rapports, dans une doctrine bien plus conventionnelle, avec des attaques massives menées par des bataillons inter-armes appuyés d’un important soutien d’artillerie et de l’aviation tactique, laissant craindre une hausse très rapide des pertes…

Lire l'Article

Les 7 principaux enjeux de Défense de 2021

2020 fut une année d’une extraordinaire intensité en matière de défense, aussi bien du point de vu politique que technologique. Et quoiqu’en disent certains médias, il est fort probable que 2021 s’inscrive dans la même veine, avec des frictions internationales de plus en plus intenses, un réarmement mondial qui s’accélère, et des positions nationales de plus en plus tranchées, le tout menant à l’accroissement des crises en nombre comme en intensité. Certains sujets devront être suivi avec une grande attention dans les semaines et mois qui viennent, car ils pourront très probablement conditionner les enjeux Défense pour 2021et les années à venir. La Politique Défense…

Lire l'Article

La Turquie au coeur d’un noeud de crises polymorphes en Méditerranée Orientale

Par abus de langage, il est généralement fait référence des tensions fortes opposant la Grèce et Chypre à la Turquie lorsqu’il est question de la crise en Méditerranée Orientale. Ce théâtre concentre, en réalité, un nombre important d’acteurs ayant tous des objectifs différents, et pourtant tous en tension conséquence des comportements hors de contrôle du président turc dans la zone. France, Russie, Egypte, Israel, Union Européenne, tous sont aujourd’hui impliqués dans une crise qui pourrait avoir des implications considérables. Le Président Erdogan a en effet lancé, ces dernières années, une série d’opérations militaires et de deplacement de troupes ayant mené l’ensemble de ses voisins, comme…

Lire l'Article

A son tour, la Russie déploie des forces le long de sa frontière avec la Biélorussie

Alors que les tensions intérieures entourant le déroulement du scrutin présidentiel vont croissantes à Minsk avec l’arrestation de la Cheffe de campagne de l’opposante Svetlana Tikhanovskaïa, les relations avec le voisin russe sont également au plus mal. Il y a quelques jours, suivant l’arrestation d’une trentaine d’hommes russes présentés comme des paramilitaires appartenant à la société militaire privée russe Wagner et suspectés par Minsk d’être entrés dans le pays pour générer des troubles lors des élections présidentielles, le président Alexander Loukachenko avait ordonné le déploiement de prés de 3000 hommes sur la frontière russe, de sorte à empêcher un « scénario à l’ukrainienne », à savoir une…

Lire l'Article

La Biélorussie déploie des troupes à la frontière Russe pour empêcher un « scénario à l’Ukrainienne »

Les relations entre Minsk et Moscou se sont gravement détériorées depuis quelques semaines, à l’approche des élections présidentielles biélorusses qui doivent se tenir dimanche 9 aout. En effet, le président biélorusse, Alexandre Loukachenko, à ce poste depuis 1994 et en lice pour un sixième mandat, accuse Moscou de soutenir l’opposition, lui-même s’étant jusqu’ici appliqué à réduire au silence toute forme de contestation, le plus souvent avec la bénédiction du Kremlin. Or, ce dernier oppose désormais une résistance plus que symbolique dans les négociations entre Minsk et Moscou portant sur le traité d’union, un accord signé en 1999 qui devait permettre une intégration proche du fédéralisme…

Lire l'Article

Le parlement Egyptien autorise le déploiement de forces militaires combattantes en Libye

Le parlement égyptien a autorisé à l’unanimité, ce lundi 26 juillet, le déploiement de forces combattantes égyptiennes en Libye affinée de « protéger le pays et ses intérêts » face à la poussée des forces du Gouvernement d’union national (GNA en anglais) de Tripoli soutenu par les forces armées et les milices turques, contre les forces du général Khalifa Haftar, menaçant notamment la ville de Syrte et la base aérienne Al-Jufra, deux sites stratégiques pour Le Caire qui avait déjà déclaré par le passé qu’elle n’hésiterait pas à intervenir si les forces du GNA venaient à les menacer. Pour les autorités de Tripoli, seule instance reconnue par…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR