La France sort le grand jeu pour convaincre la Grèce de choisir la Frégate Belharra

A l’instar de ce qu’elle fit pour le contrat portant sur l’acquisition de 18 avions Rafale, dont 6 appareils d’occasion ont été offert à la Grèce, la France a désormais décidé de sortir le grand jeu pour convaincre Athènes de sélectionner son offre pour l’acquisition de 4 frégates modernes FDI Belharra et la modernisation des 4 frégates MEKO 200 HN actuellement en service au sein de la Marine Hellénique. Alors que les discussions piétinaient depuis plusieurs mois, ouvrant la voie à d’autres offres, comme celle avancée par Lockheed-Martin concernant les frégates MMSC, Paris a désormais une offre à la fois homogène et performante, tant du…

Lire l'Article

Ces 5 capacités qui rendent les frégates FDI Belh@rra indispensables en Grèce

Si le dossier autour de la commande de 18 avions Rafale par la Grèce s’est négocié en seulement quelques semaines, celui qui entoure la possible cession de frégates françaises à la Marine Hellénique traine depuis plus d’une décennie. Les progrès enregistrés en début d’année autour de l’acquisition des 2 frégates FDI Belh@rra de Naval Group, dans un standard identique à celles commandées par la Marine Nationale, ont été balayés durant l’été par des négociations semble-t-il hasardeuses coté français, ayant amené la Grèce à considérer d’autres options, comme la commande de nouvelles frégates moins onéreuses auprés des Pays-Bas ou de l’Allemagne. Sans entrer en détail dans…

Lire l'Article

Thales et Raytheon sollicitées pour équiper d’un radar AESA les frégates taïwanaises

Bien que la Marine de la Republique de Chine, sur l’ile de Taïwan, soit une des plus dotées du théâtre Pacifique, avec 4 destroyers et 22 frégates, l’ensemble de ses navires sont âgés de 25 à presque 50 ans, du fait de l’embargo « de fait » imposé à partir du milieux des années 90 par Pékin sur la vente d’armes à l’ile indépendante depuis 1949, mais toujours ardemment revendiquée comme territoire national par les autorités de la République Populaire de Chine. Non seulement aucun des fournisseurs traditionnels des armées taïwanaises, comme la France ou les Etats-Unis, n’acceptait de vendre de nouveaux navires de combat à Taïpei,…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR