La Grèce prête à débourser 2 Md€ pour moderniser ses chars lourds Leopard 1 et 2

Si les Etats-Unis et une partie des Européens tendent à adoucir leurs positions vis-à-vis de la Turquie, les autorités et les militaires grecques, quant à eux, sont loin de partager cette espérance au sujet d’un possible changement de méthode et d’objectifs de la part du Président turc, R. T Erdogan, et d’une normalisation des relations avec Ankara. Alors que la Grèce peut s’appuyer sur une croissance solide de 8,1% en 2021 et de plus de 7% prévus en 2022, et que ses finances publiques sont à nouveau dans le vert, Athènes peut désormais se concentrer sur la modernisation de ses forces terrestres, après avoir consacré…

Lire l'Article

MGCS : Italie, Pologne, Norvège et Grande-Bretagne pourraient rejoindre le programme dés 2023

Issu d’une étude préalable lancée conjointement par la France et l’Allemagne en 2012, le programme Main Ground Combat System, ou MGCS, a été lancé officiellement en 2017 par Emmanuel Macron et Angela Merkel pour remplacer en 2035 les chars français Leclerc et les Leopard 2 allemands, aux cotés de 3 autres programmes emblématiques de la coopération franco-allemande en matière d’industrie de défense, le Système de combat Aérien Futur ou SCAF pour remplacer les Rafale et Typhoon en 2040, le Common Indect Fire System ou CIFS pour remplacer les canons automoteurs et les lance-roquettes multiples en 2035, et le Maritime Airborne Warfare System ou MAWS pour…

Lire l'Article

L’allemand Rheinmetall présente le Lynx 120, un nouveau char moyen à hautes performances

En aout 2021, nous publiions sur Meta-Défense une analyse mettant en avant la pertinence, pour les armées comme l’industrie de défense française, de developper une plate-forme blindée chenillée moyenne et un char de combat moyen à hautes performances, permettant, entre autres choses, de combler un important déficit capacitaire de l’Armée de Terre en matière de combat de haute intensité d’ici à l’arrivée des blindés lourds du programme franco-allemand MGCS à la fin de la prochaine décennie. En effet, avec seulement 200 chars Leclerc modernisés à l’économie, et 650 véhicules de combat d’Infanterie VBCI plus adapté désormais pour la faible et la moyenne intensité, que pour…

Lire l'Article

Les VCI Lynx hongrois seront équipés d’une protection hard-kill ADS StrikeShield de Rheinmetall

Avec un budget de seulement 2,5 Md€ en 2021 représentant 1,5% du PIB, et un effectif de 20.000 hommes, les forces armées hongroises sont parmi les plus restreintes en Europe. Mais le pays s’est engagé, en 2020, dans un vaste programme visant à moderniser ses capacités militaires, avec pour objectif d’atteindre un effort de défense de 2% du PIB en 2025, conformément aux engagements du pays envers l’OTAN. Et si Budapest n’envisage pas d’étendre significativement le format de ses forces, celles-ci seront particulièrement bien équipées, en application du plan Zrinyi 2026 lancé en 2026. Parmi les acquisitions les plus marquantes du pays ces derniers mois,…

Lire l'Article

Nouveaux partenaires, nouvelles capacités : Berlin a de grandes ambitions pour le programme MGCS

Si les premières discussions autour du programme Main Ground Combat System, ou MGCS, datent de 2012, ce programme destiné à remplacer la composante blindée lourde en France (Char Leclerc) et en Allemagne (char Leopard 2) est venu sur le devant de la scène à partir de 2017 et l’élection du président français Emmanuel Macron, lorsqu’il l’intégra à un ensemble d’autres programmes franco-allemands dont le SCAF destiné à remplacer les avions Rafale et Typhoon, et le MAWS destiné à remplacer les avions de patrouille maritime Atlantique 2 et P3C Orion. Le couple franco-allemand, stimulé par les tensions entre Berlin et Washington suite à l’arrivée de Donald…

Lire l'Article

Le nouveau char britannique Challenger 3 se dévoile

En amont de la publication de la nouvelle Revue Stratégique Intégrée, de nombreuses rumeurs avaient circulé en Grande-Bretagne concernant des coupes franches de certaines capacités clés de La Défense Britannique. Parmi elles figuraient une sévère révision à la baisse du nombre de F35 commandés par la Royal Air Force, la diminution du nombre de frégate de la Royal Navy, ainsi que la suppression pure et simple des 3 bataillons de chars lourds dont dispose aujourd’hui la British Army, et qui sont équipés du char lourd Challenger 2. Finalement, le char lourd restera en service dans l’Armée Britannique, puisque 148 Challenger 2 seront progressivement portés vers…

Lire l'Article

Le programme OMFV pour remplacer les M2 Bradley de l’US Army à nouveau sur les rails

Parmi toutes les branches du super-programme BIG 6 de l’US Army, destiné à conférer à l’armée de terre US les moyens nécessaires pour s’imposer lors des guerres à venir, le programme Optionnaly Manned Fighting Vehicle, ou OMFV, est probablement le plus urgent, et en un sens, le plus critique, puisqu’il doit remplacer le véhicule de combat d’infanterie M2 Bradley. Ce blindé, un des 5 programmes du super-programme BIG 5 lancé dans les années 70, est entré en service en 1981, et atteint désormais l’âge canonique de 39 ans. Mais ce n’est pas tant son âge, que son embonpoint hérité de presque 40 années de modernisations…

Lire l'Article

Nexter défie Rheinmetall avec son canon ASCALON pour le programme MGCS

Pour l’Allemand Rheinmetall, l’affaire était entendu : l’experience et la renommée acquise par le concepteur du canon Rh-120 L44 de 120 mm qui équipe le Leopard 2 justifiaient, selon le groupe de Düsseldorf, à eux seuls, que la conception du canon principal du programme franco-allemand MGCS lui soit attribué. Pour cela, Rheinmetall entendait s’appuyer sur son nouveau canon de 130 mm L/51, présenté il y a déjà 5 ans de cela, et ce en dépit des essais menés par le français Nexter, qui avait expérimenté un nouveau canon de 140 mm sur châssis Leclerc en 2019, dans le cadre du programme Future Tank Main Armament,…

Lire l'Article

L’Allemagne veut un programme européen de défense anti-aérienne rapprochée SHORAD

La Défense anti-aérienne rapprochée est incontestablement l’une des grandes vulnérabilités des armées européennes modernes. Après 30 années d’engagements dissymétriques durant lesquels la menace aérienne était inexistante ou controlée par la seule puissance aérienne, les forces armées occidentales ont vu peu à peu leurs systèmes anti-aériens à courte portée issus de la guerre froide, comme le Roland franco-allemand, ou le Rapier britannique, retirés du service, parfois pour être remplacés par des missiles anti-aériens à courte portée d’infanterie comme le Mistral et le Stinger. Or, si ces missiles apportent effectivement une réponse ponctuelle pour engager des aéronefs, ils n’offrent en revanche aucun système de détection avancé permettant…

Lire l'Article

Avec le Skyranger 30, Rheinmetall se positionne sur les systèmes SHORAD en Europe

Avec le retour de la menace de conflits dits de Haute Intensité, c’est à dire opposant des armées lourdement équipées et ayant accès à des technologies avancées, de nombreuses armées européennes s’intéressèrent à nouveau aux systèmes de défense anti-aérienne rapprochée, ou SHORAD (Short Range Air Defense) pour l’acronyme anglais, afin d’être en mesure de protéger les forces mobiles et les sites sensibles contre des avions de combat, des hélicoptères ou des missiles de croisière. Mais le rôle central que jouèrent les drones et les munitions vagabondes mis en oeuvre par les forces azéris pendant la guerre du Haut Karabakh de 2020, mit en lumière l’urgence…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR