Quelles solutions pour accroitre la disponibilité du Groupe Aéronaval Français face aux besoins opérationnels ?

En décembre 2020, le président français Emmanuel Macron annonçait le lancement d’un nouveau programme de porte-avions pour la Marine Nationale. Destiné à remplacer le porte-avions nucléaire Charles de Gaulle à horizon 2038, ce nouveau navire, dont on ignore à ce jour s’il comportera un ou deux bâtiments, sera bien plus imposant que son prédécesseur, avec une longueur de 300 mètres et un déplacement de 70.000 tonnes, contre 261,5 mètres et 42.500 tonnes pour le Charles de Gaulle, et sera propulsé par deux réacteurs nucléaires K-22 de 220 Megawatt chacun, là ou les deux K-15 du CdG ne délivrent que 150 mW, de sorte à répondre…

Lire l'Article

L’Allemagne va-t-elle se limiter à 35 F-35A pour sa Luftwaffe ?

Sans surprise, la chancellerie allemande a donc annoncé, dans le cadre de son programme de remonté en puissance de ses forces armées, l’acquisition de 35 avions de combat F-35A auprés de l’américain Lockheed-Martin pour assurer la mission de partage nucléaire de l’OTAN dont Berlin est l’un des 5 piliers avec Ankara, Amsterdam, Bruxelles et Rome, aux cotés de 15 appareils de guerre électronique et de suppression des défenses antiaériennes adverses Typhoon ECR du consortium européen Eurofighter rassemblant l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie et la Grande-Bretagne, afin de remplacer les Tornado ECR qui assuraient cette mission jusqu’ici. Au delà de signer la fin de la production du F/A…

Lire l'Article

La coopération franco-allemande autour du SCAF inquiète-t-elle les pays du Moyen-Orient ?

Les pays du Golfe Persique, et leurs alliés du Moyen-Orient, ont été, depuis plusieurs décennies, des clients fidèles de l’industrie de défense française, et en particulier pour ce qui concerne les avions de combat de Dassault Aviation. Ainsi, le Qatar, les Emirats Arabes Unis et son allié, l’Egypte, ont commandé à eux trois 170 avions Rafale, soit prés de 60% des exportations enregistrées à ce jour pour cet appareil, ce après avoir commandé 100 mirage 2000, soit 35% des exportations pour ce modèle. Plus amont, l’Irak avait été le plus important client de Dassault pour son Mirage F1 après l’Armée de l’Air, et l’Egypte le…

Lire l'Article

La coopération franco-allemande autour du programme SCAF à nouveau dans la tourmente

Il y a à peine une année, le Système de Combat Aérien du Futur, ou SCAF, qui rassemble depuis 4 ans la France et l’Allemagne, plus tard rejoint par l’Espagne, et visant à developper le remplaçant des Rafale français et Eurofighter Typhoon allemands et espagnols, faisait face à plusieurs problèmes critiques menaçant jusqu’à la poursuite même du programme. Qu’il s’agissait de la répartition de la charge industrielle entre les industries de chaque pays ou de problèmes concernant la propriété intellectuelle de certaines technologies développées préalablement par Dassault Aviation, les discussions étaient à l’arrêt, jusqu’à une impulsion politique de l’Elysée et de la Chancellerie Allemande, qui…

Lire l'Article

Boeing sort le grand jeu pour tenter de sauver le contrat des Super Hornet allemands

On le sait, après les échecs en Suisse, en Finlande et au Canada, trois pays qui utilisent aujourd’hui le F/A-18 Hornet, le contrat allemand portant sur 30 F/A 18 E/F Super Hornet et 15 avions de guerre aérienne E/A-18G Growler pour remplacer les Tornado dédiés à la mission nucléaire de l’OTAN et les Tornado ECR de guerre électronique, a pris une dimension plus que stratégique pour Boeing, pour qui se joue la pérennité de la chaine d’assemblage de l’appareil pour 3 ans. Pour autant, ce contrat est aujourd’hui menacé par plusieurs facteurs, en particulier la fermeté du Pentagone de ne pas qualifier la nouvelle bombe…

Lire l'Article

SCAF, MGCS… Les nouveaux materiels militaires européens vont-ils arriver trop tard ?

Dans une interview donnée au site lesecho.fr, Franck Haun, le pdg du groupe KNDS qui rassemble l’allemand Krauss Maffei Wegman et le français Nexter, a appelé les gouvernements français et allemands à accélérer le programme Main Ground Combat System ou MGCS, qui selon lui, ne devrait au rythme actuel des choses, ne pas parvenir à une livraison avant 2040 et même 2045. Si les considérations de Franck Haun sont avant tout industrielles, appelant notamment à élargir le programme sur la scène européenne, il n’en demeure pas moins vrai qu’une analyse objective des calendriers des programmes en cours, MGCS comme SCAF, le programme d’avion de combat…

Lire l'Article

L’hypothèse F-35 va-t-elle réapparaitre en Allemagne ?

La nouvelle coalition au pouvoir en Allemagne a publié, hier, l’accord de coalition qui constitue le contrat global autour duquel les Sociaux-Démocrates, les Verts et les Libéraux se sont entendus pour gouverner le pays ensemble. Le document de 177 pages traite de nombreux aspects économiques, sociaux, environnementaux et de politique internationale. A l’inverse du discours de politique générale présenté par chaque nouveau gouvernement français, cet accord de coalition constitue un engagement ferme sur lequel la coalition de gouvernement s’est entendue et engagée, et chaque paragraphe, chaque mot y a été sous-pesé. La dimension défense y est naturellement traitée, tout comme la dimension européenne de ce…

Lire l'Article

Quelles conséquences pour la France si les programmes SCAF et Tempest fusionnaient ?

Après son homologue allemand le Lt General Ingo Gerhartz, c’est au tour du général Luca Goretti, le Chef d’Etat-Major des forces aériennes italiennes, de déclarer que, selon lui, les programmes européens d’avions de combat de 6ème génération SCAF (pour Système de Combat Aérien du Futur) qui rassemble l’Allemagne, l’Espagne et la France, et FCAS (pour Futur Combat Air System, soit le même acronyme) qui rassemble la Grande-Bretagne, l’Italie et la Suède, seront appelés à fusionner dans un avenir plus ou moins proche. Selon l’officier général Italien, eu égard aux enjeux industriels et budgétaires, et à la proximité des programmes, des acteurs industriels et des pays,…

Lire l'Article

L’Espagne dément officiellement s’intéresser au F-35 américain

De toute évidence, l’information qui avait fuitée la semaine dernière au sujet d’une possible acquisition par l’Espagne de 50 F-35, 25 en version B pour son porte-aéronefs Juan Carlos I, et 25 en version A pour remplacer une partie de ses F/A 18 Hornet, a généré de nombreux remous entre Madrid, Berlin et Paris. En effet, le porte-parole du ministère de La Défense espagnol a officiellement démenti la véracité de cette annonce, et a tenu à préciser que Madrid était pleinement engagé dans le programme SCAF qui rassemble les 3 pays, ne laissant aucune option pour rejoindre un autre programme comme le F-35. Cette annonce…

Lire l'Article

L’euro-intégrisme du Ministère des Armées nuit-il aux capacités d’équipement des Armées ?

Depuis prés d’une décennie, le Ministère de La Défense devenu Ministère des Armées, et la Direction Générale de l’Armement qui supervise l’ensemble des programmes industriels pour les Armées, donnent presque systématiquement la préférence à une vision européenne des programmes de Défense. Ainsi, lors de sa dernière audition, le délégué général de l’Armement, Joel Barre, a écarté la possibilité de donner la préférence au Falcon X de Dassault Aviation pour le remplacement des Atlantique 2 de Patrouille Maritime, si le programme MAWS venait à devoir se faire sans l’Allemagne (qui vient de commander 5 P-8A Poseidon américains pour remplacer ses P-3C les plus anciens), arguant qu’il…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR