Avec 3 SNLE à la mer, la Posture de dissuasion française au plus haut depuis 1983

Il est des signes qui ne trompent pas concernant le niveau de tension qui existe entre l’Occident et la Russie, sur fond d’agression russe en Ukraine. Ainsi, à peine quelques jours jours après le lancement de ce qui est présenté par Moscou comme une « Opération Spéciale Militaire », et qui de toute évidence tourne au cauchemar pour les armées russes, le Kremlin avait annoncé la mise en alerte renforcée de ses forces de dissuasion. Si sur le moment, les puissances nucléaires occidentales n’avaient pas publiquement relevé la menace pour ne pas aggraver la situation, elles n’en ont pas moins tirer leurs propres conclusions. Ainsi, on apprend…

Lire l'Article

SNLE3G : Faut-il revenir à une dissuasion à 6 sous-marins ?

Le 19 février, la Ministre des Armée françaises, Florence Parly, a annoncé le lancement du programme de conception des prochaines Sous-marins Nucléaires Lanceur d’Engins de nouvelle génération, souvent désignés par l’acronyme SNLE 3G, s’agissant de la troisième génération de ce type de submersible construite par la France. Les 4 nouveaux navires seront armés de 16 missiles balistiques intercontinentaux M51 d’une portée dépassant les 10.000 kilomètres et emportant chacun jusqu’à une dizaine d’ogives nucléaires à trajectoire indépendante de 100 kilotonnes, 6 fois la puissance de la bombe larguée sur Hiroshima. Cette annonce marque la volonté de Paris de préserver son indépendance stratégique ainsi que sa capacité…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR