La Marine indienne teste les capacités d’engagement coopératif

- Publicité -

La Marine Indienne a procédé avec succès au premier test de défense anti-aérienne mettant en scène des capacités d’engagement coopératif de son nouveau système MRSAM[efn_note]Medium Range Surface to Air Missile[/efn_note], version navale du système anti-aérien Barak 8 israélien.

En l’occurrence, le test, qui s’est déroulé sous le contrôle de la DRDO[efn_note]Defense Research and Developpement Organization[/efn_note] et de l’industriel israélien IAI[efn_note]Israelian Aerospace Industry[/efn_note] a montré qu’un bâtiment était en mesure de contrôler plusieurs missiles tirés par lui-même et un second bâtiment, pour engager et détruire plusieurs cibles aériennes.

Les capacités d’engagement coopératif représentent un enjeu majeur pour les Marines modernes, permettant, entre autre, d’optimiser l’utilisation des moyens sur un théâtre, pour faire face aux menaces. En outre, elle permet de contrer, dans une certaine mesure, la furtivité des appareils modernes.

- Publicité -

La Marine Nationale travaille également ardemment sur ces capacités, qui sont au cœur de des récentes décisions concernant l’emport de missiles Aster 30 sur les deux dernières FREMM Bretagne et Normandie un missile aux performances très supérieures à celle du radar Herakles qui équipe les frégates françaises, mais qui constituront un atout de taille pour renforcer les capacités de Défense des frégates de Défense Aérienne de la classe Forbin, des FREMM DA de la classe Alsace, et des FDI de type Behl@rra. Il est, à ce titre, plus que probable que les 4 premières FREMM livrées à la Marine Nationale, et aujourd’hui équipées de missiles Aster 15, recevront à leur tour des silos Sylver50 pour recevoir des missiles Aster 30, lors de leur première IPER[efn_note]Indisponibilité Periodique[/efn_note]

- Publicité -

Pour Aller plus loin

RESEAUX SOCIAUX

Derniers Articles