Le porte-avions USS Gerald R. Ford termine la certification de son pont d’envol équipé de catapultes et de brins d’arrêt électromagnétiques

Alors que la question de l’utilité des super porte-avions se pose toujours au sein de l’US Navy, la nouvelle génération de porte-avions nucléaires (CVN) continue son développement. Par rapport aux Nimitz actuels, la classe Ford est équipée de nouveaux réacteurs nucléaires et d’un système de combat de nouvelle génération. Mais, surtout, elle a troqué les traditionnelles catapultes à vapeur pour des systèmes électromagnétiques de nouvelle génération.

C’est d’ailleurs par le biais de General Atomics – Electromagnetic Systems que l’on a appris que l’USS Gerald R. Ford (CVN 78) avait terminé sa Flight Desk Certification, en utilisant notamment les catapultes électromagnétiques (EMALS) et les brins d’arrêts électromagnétiques (AAG) de GA-ESM. Cette qualification intervient deux mois après la validation technique de ces équipements sur le CVN 78, qui avait effectué une campagne d’essai intensive avec l’ensemble des avions mis en œuvre par les porte-avions américains : Super Hornet, Growler, Greyhound, Hawkeye et Goshawk.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits« . Les abonnés ont accès aux articles Analyses, OSINT et Synthèse en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés Premium.

A partir de 6,50 € par mois – Sans engagement de durée.


Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR