Russie-Ukraine : le premier conflit de l’ère OSINT

Connaissez-vous le terme OSINT ? Il s’agit d’un acronyme en langue anglaise signifiant Open Source Intelligence, ou Renseignement sur Données Publiques en français. Cette méthodologie a été popularisée par le groupement Bellingcat créé en juillet 2014 par Eliot Higgins, qui s’engagea notamment dans l’analyse des données relatives à la destruction du vol de la Malaysian Airlines MH17 abattu le 17 juillet de la même année, démontrant l’implication de systèmes BUK russes dans la destruction de l’appareil. Plus tard, ce même groupe Bellingcat démontra l’implication d’agents du GRU, les services de renseignement militaires russes, dans l’empoisonnement de l’ancien agent russe Sergeï Skripal et de sa fille Elena en 2018. Depuis, cette méthodologie basée sur l’analyse scrupuleuse de toutes sources disponibles autour d’un événement donné pour en établir le contexte, la chronologie et les participants (donc les responsabilités), a inspiré de nombreux autres analystes très présents sur internet, notamment sur le réseau social Twitter.

La crise Russo-Ukrainienne fut, à ce titre, méthodiquement analysée par ces spécialistes qui jouèrent un rôle déterminant dans le déroulement de la guerre aujourd’hui. Ainsi, au delà des déclarations parfois mises en doute par l’opinion publique occidentale et surtout européenne émanant des services de renseignement américains et britanniques quant à la construction du dispositif militaire russe autour de l’Ukraine ces derniers mois, la communauté OSINT démontra avec forces détails la réalité de la chose, se basant sur l’analyse des innombrables videos publiées par les russes eux-mêmes sur les reseaux sociaux, montrant d’importants deplacement de troupes, mais aussi sur des clichés photos et radar pris par des satellites civils, permettant ainsi d’accrédité avec pertinence la réalité de ce déploiement de forces.

La groupement Bellingcat a mis en évidence la responsabilité d’agents du GRU dans l’empoisonnement de Sergeï Srkipal et de sa fille au Novitchok. copyright bellincat

En outre, ces renseignements captés, analysés et mis à disposition par cette communauté OSINT permirent à d’autres spécialistes, ayant un profil plus opérationnel et militaire, d’analyser en détails la réalité de la menace d’intervention russe, alors que pour beaucoup, l’hypothèse d’une offensive russe sur l’Ukraine restait de l’ordre de la spéculation. Une fois le conflit engagé, cette même association entre spécialistes OSINT et analystes opérationnels permet désormais de suivre avec une certaine précision le déroulement de la guerre, la résistance ukrainienne, ainsi que d’éviter de tomber dans les pièges de la propagande de combat émanant aussi bien du camp russe qu’ukrainien. Pourtant, au delà de ces aspects déjà déterminants, la communiste OSINT a jouer un rôle encore plus stratégique dans ce conflit, en annihilant toute la narrative et les tentatives d’instrumentalisation et de manipulation des services russes pour justifier cette guerre.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits« . Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

A partir de 5,90 € par mois (3,0 € par mois pour les étudiants) – Sans engagement de durée.


Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR