CAESAR Mk2, griffon MEPAC : L’artillerie belge sera de conception française

- Publicité -

Les députés belges ont validé la commande des 19 canons CAESAR NG précédemment annoncés, mais également de 24 systèmes de mortier mobile Griffon MEPAC, venant renforcer l’interopérabilité future entre les forces terrestres des deux pays.

En dépit de l’épisode des F-35A commandés par Bruxelles en 2019, plutôt qu’un chasseur européen, la Belgique est aujourd’hui l’un des principaux partenaires à l’exportation de l’industrie de défense française, avec les programmes CaMo et McM. De toute évidence, les armées belges vont continuer à se tourner vers la BITD tricolore.

Programme CaMo, programme McM, VBAE : la Belgique est le deuxième client à l’exportation en Europe de l’industrie de défense française

Qu’il s’agisse de vouloir donner des gages à Paris pour pouvoir rejoindre le programme SCAF, ou d’une réelle appétence pour les équipements français, la Belgique est aujourd’hui, après la Grèce, le second client européen à l’exportation de l’industrie de défense française, au travers principalement de deux contrats majeurs, le programme Capacité Motorisé, ou CaMo d’une part, et le programme de guerre des mines McM de l’autre.

- Publicité -
Programme McM Belgique Pays-bas France
La Marine belge mettre en œuvre six navires de guerre des Mines MCM, comme la Marine néerlandaise. La Marine nationale va, elle aussi, s’équiper de ce modèle de navire.

Au total, ces deux programmes représentent un investissement de 4 Md€ pour Bruxelles, soit sensiblement autant que le montant alloué à l’acquisition des F-35A américains, dont le premier exemplaire a été présenté publiquement, il y a quelques jours. À ces deux programmes, signés en 2019, se sont ajoutés, depuis, plusieurs autres, dont l’acquisition de neuf canons CAESAR, de missiles Mistral 3 et de missiles antichars MMP.

Et la dynamique ne semble pas devoir s’interrompre. Ainsi, la semaine dernière, Bruxelles et Paris ont lancé, conjointement, dans le cadre de l’OCCAR, le développement du Véhicule Blindé d’Aide à l’Engagement, ou VBAE. Confié aux français Arquus et KNDS, et au belge John Cockerill Defense, ce programme visera à concevoir le blindé léger 4×4 qui prendra le relais des VBL au sein des forces françaises, à l’horizon de 2030, avec un marché potentiel de l’ordre de 2 000 véhicules pour ces deux armées, auxquelles pourraient bien se joindre, prochainement, les armées néerlandaises.

19 CAESAR Mk2 et 24 Griffon MEPAC pour l’artillerie belge

Quelques jours plus tard, c’était au tour du Parlement belge de valider deux programmes d’acquisition clés pour l’artillerie du pays, aujourd’hui armée uniquement d’obusiers tractés légers LG1 de 105 mm, et de mortiers de 120 mm, eux aussi tractés.

- Publicité -

Le premier programme concerne l’acquisition de 19 canons CAESAR Mk2 de 155 mm, ceux-ci venant s’ajouter aux 9 exemplaires déjà commandés préalablement, pour un total de 28 systèmes d’artillerie lourds mobiles. Ayant largement fait ses preuves au Levant, au Mali et, plus récemment, en Ukraine, le CAESAR va considérablement accroitre le potentiel d’appui feu et de destruction de l’artillerie belge, tout en accentuant l’interopérabilité des forces terrestres des deux pays qui partagent déjà la bulle SCORPION.

CAesar 55eme birage ukraine Artillerie | Actualités Défense | Belgique
Les canons CAESAR français s’avèrent d’excellentes alternatives mobiles à l’artillerie tractée, tout en restant bien plus économiques que l’artillerie autotractée traditionnelle.

LOGO meta defense 70 Artillerie | Actualités Défense | Belgique

Il reste 75 % de cet article à lire,
Abonnez-vous pour y accéder !

Les abonnements Classiques donnent accès aux
articles dans leur version intégrale, et sans publicité,
à partir de 6,90 €.

- Publicité -

Inscription à la Newsletter

Inscrivez-vous à la Newsletter Meta-Defense pour recevoir les
derniers articles de façon quotidienne ou hebdomadaire

- Publicité -

Pour Aller plus loin

1 COMMENTAIRE

RESEAUX SOCIAUX

Derniers Articles