La Corée du Sud investira 2,5 Md$ pour developper son propre « Iron Dome »

Située à seulement 35 km de la frontière nord-coréenne, la protection de Séoul, la capitale de la Corée du Sud, et de ses 10 millions d’habitants, a toujours été un casse-tête et un enjeu majeur pour les planificateurs militaires sud-coréens, et ce d’autant plus qu’elle se trouve désormais à portée directe des systèmes d’artillerie modernes comme le nouveau canon de 152 mm M-2018 nord-coréen dont la portée estimée atteindrait les 40 km. Jusqu’à présent, le pays s’était appuyé sur un bouclier anti-missile Patriot et sur sa puissante force aérienne pour neutraliser cette menace, mais les évolutions technologiques récentes obligent aujourd’hui les planificateurs à mettre en…

Lire l'Article

DD(x), SSN(x) ou NGAD, l’US Navy ne pourra pas financer les 3 simultanément

Bien qu’ayant à elle seule un budget égalant celui de l’Allemagne, de la France et du Royaume Uni, l’US Navy fait aujourd’hui face à une situation des plus complexes en matière de planification. En effet, après 30 années d’errements budgétaires et de programmes trop ambitieux et éminemment couteux pour des applications opérationnelles réduites, comme les corvettes LCS, les destroyers Zumwalt ou les sous-marins nucléaires d’attaque Seawolf, la Marine Américaine se retrouve à devoir faire face à de nombreux programmes impérieux à financer pour renouveler et moderniser ses équipements, et un budget fédéral déjà en limite haute, n’offrant que de faibles marges de croissance à l’avenir.…

Lire l'Article

Hobart, Type 52D, Sejong le Grand : les destroyers modernes – 1ère Partie

Héritiers des contre-torpilleurs apparus à la fin du 19ème siècle pour lutter contre les vedettes lance-torpilles qui menaçaient les grands navires de ligne comme les croiseurs et plus tard les cuirassés, le destroyer moderne est un imposant navire de combat de surface, souvent plus de 7000 tonnes, doté d’un puissant armement, d’une grande polyvalence, et capable aussi bien d’escorter des unités majeures comme des porte-avions que de mener des frappes vers la terre ou des missions d’interdiction.

Lire l'Article

L’US Army va tester l’Iron Dome pour protéger ses infrastructures vulnérables

L’un des enseignements majeurs de la guerre qui opposa les forces azéris aux forces arméniennes dans le Haut-Karabakh en 2020, a été la grande vulnérabilité des sites d’appui des forces, comme les zones logistiques, les postes de commandement, et les fortifications, face aux systèmes d’artillerie modernes couplés aux drones de reconnaissance. Et si les défenses anti-aériennes arméniennes parvinrent à tenir à distance les chasseurs azéris, ils furent grandement désoeuvrés face aux petits drones de reconnaissance dirigeant le tir de l’artillerie adverse. Au delà de cet exemple, l’augmentation de la portée et de la précision des systèmes d’artillerie modernes et à venir, qu’il s’agisse de l’artillerie…

Lire l'Article

Que valent les Corvettes modernes ?

Lors de la seconde guerre mondiale, les corvettes étaient des navires de tonnage restreint, 1000 tonnes pour la très prolifique classe Flower de la Royal Navy, destinés à escorter les convois contre les menaces sous-marines et sécuriser les côtes. Au fil des années, les corvettes s’effacèrent dans une majorité des grandes marines modernes, remplacées en cela par des frégates plus lourdes et plus polyvalentes ou des patrouilleurs lance-missiles moins onéreux, alors que la menace sur les cotes s’estompaient et que les besoins en matière de lutte anti-sous-marine étaient davantage traiter par les sous-marins eux-mêmes, et les avions de patrouille maritime. Cependant, depuis quelques années, de…

Lire l'Article

L’US Army envoie ses premiers Stryker M-SHORAD de défense aérienne rapprochée en Allemagne

5 ans. C’est le délais qu’il aura fallu entre l’appel urgent fait pas le commandement central américain en Europe, l’US European Command, pour un système de défense anti-aérienne et anti-missile rapproché mobile, et la livraison des premiers véhicules Stryker M-SHORAD au 5ème Battalion du 4ème Régiment d’Artillerie anti-aérienne de la 10ème armée US, basé à Ansbach en Bavière. D’ici l’été 2021, le bataillon aura perçu les 32 M-SHORAD qui constitueront son inventaire, redonnant aux forces mécanisées américaines déployées en Allemagne une capacité d’auto-défense dans ce domaine largement érodée depuis le retrait des antédiluviens systèmes Chaparral et des quelques Roland 2 franco-allemand acquis par les Etats-Unis…

Lire l'Article

L’Allemagne veut un programme européen de défense anti-aérienne rapprochée SHORAD

La Défense anti-aérienne rapprochée est incontestablement l’une des grandes vulnérabilités des armées européennes modernes. Après 30 années d’engagements dissymétriques durant lesquels la menace aérienne était inexistante ou controlée par la seule puissance aérienne, les forces armées occidentales ont vu peu à peu leurs systèmes anti-aériens à courte portée issus de la guerre froide, comme le Roland franco-allemand, ou le Rapier britannique, retirés du service, parfois pour être remplacés par des missiles anti-aériens à courte portée d’infanterie comme le Mistral et le Stinger. Or, si ces missiles apportent effectivement une réponse ponctuelle pour engager des aéronefs, ils n’offrent en revanche aucun système de détection avancé permettant…

Lire l'Article

Avec le Skyranger 30, Rheinmetall se positionne sur les systèmes SHORAD en Europe

Avec le retour de la menace de conflits dits de Haute Intensité, c’est à dire opposant des armées lourdement équipées et ayant accès à des technologies avancées, de nombreuses armées européennes s’intéressèrent à nouveau aux systèmes de défense anti-aérienne rapprochée, ou SHORAD (Short Range Air Defense) pour l’acronyme anglais, afin d’être en mesure de protéger les forces mobiles et les sites sensibles contre des avions de combat, des hélicoptères ou des missiles de croisière. Mais le rôle central que jouèrent les drones et les munitions vagabondes mis en oeuvre par les forces azéris pendant la guerre du Haut Karabakh de 2020, mit en lumière l’urgence…

Lire l'Article

MBDA présente le Skywarden, une vision très innovante de la lutte contre les drones

Que ce soit dans le domaine des drones eux-mêmes, ou dans celui des systèmes destinés à se protéger contre les drones, les industries et les armées européennes ne sont pas réputées pour être en pointe dans ces domaines. Cela pourrait bien rapidement changer avec le programme Skywarden, développé par le missilier européen MBDA, qui apporte une vision à la fois efficace et innovante dans ce domaine, susceptible de répondre à de nombreuses problématiques et de séduire de beaucoup de forces armées dans les années à venir. Inutile de chercher un canon, un missile ou un laser, monté sur un véhicule blindé, le Skywarden est avant…

Lire l'Article

L’Américain Raytheon développe un drone « chasseur de drones »

Les récents engagements, comme dans le Haut-Karabakh en 2020, en Syrie ou au Yemen, ont montré l’omniprésence des drones sur le champs de bataille, ainsi que la difficulté que rencontrent les systèmes anti-aériens pour les éliminer. Or, qu’ils soient utilisés pour diriger des frappes d’artillerie, pour lancer des munitions air-sol légères ou sous la forme de munition vagabonde, les drones légers se sont avérés également extrêmement efficaces, au point de devenir la principale menace identifiée par les combattants sur ces théâtres d’opération. Depuis, la course pour trouver une parade efficace contre cette menace est lancée, et de nombreuses armées, ainsi que de nombreux industriels, tentent…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR