L’US Navy choisit le sonar CAPTAS-4 de Thales pour ses nouvelles frégates Constellation

S’il est un domaine dans lequel le savoir-faire français de défense est universellement reconnu, c’est bien la lutte anti-sous-marine. Qu’il s’agisse de ses frégates, de ses sous-marins, ou de ses avions de patrouille maritime, la Marine nationale a très souvent fait la démonstration d’une technicité et de capacités avancées, surpassant même celles des pourtant très efficaces alliés américains et britanniques. Ainsi, à plusieurs reprises ces dernières années, les nouvelles frégates françaises de la classe Aquitaine ont remporté la compétition « Hook’em » organisée par l’US Navy, récompensant le ou les meilleurs équipages de l’OTAN dans le domaine de la lutte anti-sous-marine. Si la Marine Nationale récolte les…

Lire l'Article

12 porte-avions, 50 frégates : l’US Navy revient sur ses fondamentaux

Dire que la planification de l’US navy a été chaotique ces 30 dernières années tiendrait de l’euphémisme. Entre des programmes calamiteux et en surcout chronique comme les destroyers Zumwalt, les corvettes Littoral Combat Ship, ou les sous-marins Seawolf, des difficultés techniques importantes comme pour les porte-avions de la classe Ford, et des objectifs marqués par des considérations politiques et économiques, et non par des besoins opérationnels, les perspectives et options de la première force navale mondiale se sont irrémédiablement assombries, alors que dans le même temps, les puissances navales de ses principaux compétiteurs comme la Russie et surtout la Chine, se sont développées avec rigueur…

Lire l'Article

L’US Navy change ses objectifs de planification pour répondre à menace chinoise

La fin de mandat du président Trump fut, on le sait, pour le moins chaotique. Un domaine, entre autres, laissa perplexe nombre d’observateurs, celui de la planification industrielle et du format de l’US Navy, marqué par des initiatives aussi tardives que démesurées de l’administration américaine. Ainsi, à quelques semaines de l’investiture du président élu Joe Biden, Donald Trump fit voter une loi conférant des objectifs très élevés de format à l’US Navy, avec 355 navires de combat en 2030, et plus de 500 bâtiments en 2045, alors même qu’aucune planification réaliste n’avait pu être mise en oeuvre à ce sujet au cours des 4 ans…

Lire l'Article

L’US Navy reconnait un défaut de conception dans les LCS de la classe Freedom

Lors de l’entrée en service du premier Littoral Combat Ship, l’USS Freedom, l’US Navy ne tarissait pas d’éloges au sujet de sa nouvelle pépite technologique. Le programme de navires de guerre polyvalents côtiers, qui repose sur deux classes distinctes Freedom et Indépendance, devait constituer une révolution dans le domaine du combat naval moderne. Très automatisées, les LCS intégraient notamment une structure modulaire permettant au navire d’embarquer, sous forme de conteneurs, différents modules tactiques, qu’il s’agisse de mettre en oeuvre des unités commando, de mener des actions de guerre des mines, ou de mener des opérations de lutte anti-sous-marine. En outre, les corvettes de la classe…

Lire l'Article

L’US Navy veut vendre des frégates FFG/X à tous ses alliés

L’US Navy semble avoir pris conscience du réel potentiel du design FREMM utilisé pour concevoir ses prochaines frégates de la classe Constellation, puisque tel a été nommée la classe de navires issus du programme FFG/X. En effet, le secretaire à la Navy, Kenneth Braithwaite, a déclaré qu’il envisageait de transformer le programme en s’inspirant du programme « Joint Strike Fighter » qui donna naissance au F35, pour en faire le « Joint Strike Frigate », et vendre ces navires à toutes les marines alliées des Etats-Unis. Cette déclaration est intervenue alors que le Conseiller Spécial du Président Trump pour La Défense, avait déclaré que l’US Navy allait avoir besoin…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR