DD(x), SSN(x) ou NGAD, l’US Navy ne pourra pas financer les 3 simultanément

Bien qu’ayant à elle seule un budget égalant celui de l’Allemagne, de la France et du Royaume Uni, l’US Navy fait aujourd’hui face à une situation des plus complexes en matière de planification. En effet, après 30 années d’errements budgétaires et de programmes trop ambitieux et éminemment couteux pour des applications opérationnelles réduites, comme les corvettes LCS, les destroyers Zumwalt ou les sous-marins nucléaires d’attaque Seawolf, la Marine Américaine se retrouve à devoir faire face à de nombreux programmes impérieux à financer pour renouveler et moderniser ses équipements, et un budget fédéral déjà en limite haute, n’offrant que de faibles marges de croissance à l’avenir.…

Lire l'Article

L’US Navy se structure pour entamer le remplacement des destroyers Arleigh Burke

Dire que l’US Navy navigue aujourd’hui à l’estime pour ce qui concerne l’évolution de ses programmes de construction navale tiendrait de l’euphémisme. Entre le plan visant les 355 unités navales en 2030 qui ne sera probablement pas atteint, celui qui visait les 450 navires en 2045 présenté par une administration Trump sur le départ et qui n’aura pas survécu plus de quelques jours une fois l’équipe de Joe Biden en place, les errements multiples et répétés concernant des programmes mal conçus et hors de prix comme les destroyers Zumwalt et les Littoral Combat Ship, et des programmes qui voient, à chaque itération, leurs prix exploser,…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR