La Méditerranée est-elle à nouveau une zone de concentration de forces ?

Traditionnellement, lorsque l’on pense à des zones géographiques sous tension ou de nombreuses forces militaires sont présentes, il est commun de faire référence au Moyen-Orient et au Golfe Persique, ou plus récemment au Pacifique occidental, notamment autour de la Mer de Chine. En revanche, la Méditerranée, et notamment la Mediterranée orientale, qui fut entre la seconde guerre mondiale et la fin des années 60 une des zones les plus actives militairement parlant, a depuis glissé, dans la perception globale, vers le statut de zone sécurisée, permettant un important trafic commercial. Mais depuis une dizaine d’années, de nombreuses nations bordant la Méditerranée, ainsi que d’autres y…

Lire l'Article

En Asie du Sud-Est, le nombre de sous-marins a augmenté de 300% en 20 ans

Avec la montée en puissance de la flotte chinoise, qui ambitionne d’égaler l’US Navy d’ici 2050, et la politique de faits accomplis parfois mise en oeuvre par Pékin, les tensions navales dans le Sud-Est asiatique sont allées crescendo depuis une dizaine d’années. On ne s’étonnera pas, dès lors, de constater que la majorité des pays de la zone développent et modernisent leurs Marines, parfois de façon conséquente. Au delà du Japon, des deux Corées, de l’Australie et de l’Inde, beaucoup de Marines, qui jusque là étaient cantonnées à des missions de défense côtière et d’action de l’Etat à la Mer, se voient désormais dotées de…

Lire l'Article

La Turquie en passe d’achever la modernisation du premier sous-marin Agosta-90B pakistanais, malgré l’opposition française

Ces derniers jours, la presse turque et pakistanaise est revenue sur le programme de modernisation des sous-marins pakistanais de type Agosta-90B en cours de refonte en Turquie. La société turque STM, en charge de la refonte du premier bâtiment, aurait ainsi affirmé qu’un premier Agosta-90B modernisé serait lancé d’ici la fin du mois « malgré les sanctions et restrictions » imposées par la France. La déclaration ne précise cependant pas si ses sanctions et restrictions sont imposées par les autorités françaises ou par Naval Group, le constructeur des Agosta, ni si elles s’exercent sur le client final (le Pakistan) ou sur les industriels turcs en charge de…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR