Le BMPT-72 Terminator-2 est admis au service par l’armée russe

Le véhicule blindé de soutien aux chars BMPT-72 Terminator-2 a obtenu l’agrément final des autorités militaires russes, et les premières unités ont déjà été réceptionnées par certaines unités russes de la 1ere Armée de la Garde.

Ce blindé, basé sur le châssis du char T-72, est équipé de 2 canons de 30 mm, de deux lance-missiles bitubes équipés de missiles anti-chars Ataka-T d’une portée de 6000 m, et d’une mitrailleuse 7,62 télé opérée, a été conçu suite aux retours d’expériences suite aux guerres en Tchétchénie, en Géorgie et dans le Donbass, durant lesquels les chars russes se sont montrés vulnérables aux systèmes anti-char opérés par l’infanterie ou montés sur des véhicules rapides. Le Terminator apportera un regain de puissance de feu tant en zone de manœuvre qu’en combat urbains, contre l’infanterie et les blindés légers opérant à courte distance, ou contre les blindés lourds avant qu’ils n’arrivent à distance de tir.

A ce jour, il n’y a pas d’équivalent au Terminator 2 en occident, qui privilégie des concepts plus classiques entre des véhicules de combat d’infanterie comme le Bradley ou le VBCI, et des chars légers, comme le futur EBRC Jaguar français, plus mobile mais avec une puissance de feu légèrement plus réduite (2 missiles MMP tirant à 4000 m contre 4 Ataka-t portant à 6000 pour l’engin russe). Mais c’est dans le concept d’emploi que les doctrines divergent sensiblement, les chars légers français n’étant pas destinés à épauler les chars lourds dans leurs engagements. Est-ce à tort ou à raison ?

- Publicité -

Pour Aller plus loin

RESEAUX SOCIAUX

Derniers Articles