Des hackers chinois piratent la technologie militaire américaine de 27 universités

Pourquoi pirater les services digitaux des agences fédérales américaines quand des universités disposent d’informations tout aussi sensibles ? D’après un rapport d’iDefense, 27 universités spécialisées dans la recherche technologique maritime ou sous-marine à usage militaire ont été piratées par un groupe de hacker chinois. Ces derniers auraient lancé une campagne de spear-phishing. Cette attaque, par ingénierie sociale, nécessite de collecter préalablement des informations sur la victime afin de lui envoyer un mail ciblé. La vraisemblance du mail piégé va alors tromper sa vigilance et le pousser à cliquer sur un lien ou une pièce-jointe corrompus. Pour ces chercheurs américains, les mails provenaient prétendument d’universités partenaires et visaient la prestigieuse Massachusetts Institute of Technology (MIT), l’Université de Washington et d’autres université canadiennes et d’Asie du Sud-Est.

Le groupe de hackers surnommé Temp.Periscope, Mudcarp ou Leviathan n’est pas officiellement lié au gouvernement Chinois. Néanmoins son ciblage systématique d’informations militaires américaines fait peser sur lui de sérieux doutes. Ces cyberattaques se produisent alors que les tensions entre les Etats-Unis et la Chine notamment en mer de Chine méridionales s’aggravent. Elles constituent une énième friction dans la compétition technologique que se livrent les deux gouvernements avec les affaires Huawei et ZTE.

Les articles d’actualité publiés au delà de 24 mois entrent dans la catégorie « Archives » et ne sont accessibles qu’aux abonnés professionnels.
Pour plus d’informations sur cette offre, cliquez ici

Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR