Florence Parly en Indonésie pour négocier la vente de Rafale et de sous-marins Scorpene ?

Depuis ce matin, la ministre des Armées française est à Jakarta en Indonésie dans un voyage de 2 jours qui revêt une importance stratégique pour la France et son industrie de Défense. Depuis deux ans maintenant, les négociations sont entamées entre Paris et Jakarta au sujet de l’acquisition de chasseurs Rafale pour les forces aériennes indonésiennes, et de sous-marins Scorpene pour la marine du pays, dans un vaste effort de modernisation des forces armées ayant donné lieux, ces derniers mois, à la commande de 6 frégates FREMM auprés de l’Italien fincantieri et de deux frégates Arrowhead 140 en construction locale auprés du britannique Babcock.

La commande de chasseurs Rafale par l’Indonésie a, à plusieurs reprises, été annoncée comme imminente dans la presse Française comme indonésienne, et donna lieu à de nombreux faux départs. Mais cette foi, il semble bien que le deplacement de Florence Parly ne se fasse pas à vide. En effet, selon le journaliste Michel Cabirol, particulièrement bien informé sur les questions d’industrie de défense, Jakarta aurait en effet déjà commandé 6 appareils à Dassault Aviation, utilisant pour cela le budget initialement prévu pour acquérir les 11 Su-35 russes visés par les sanctions américaines. Si l’information n’a pas été confirmée ni par Dassault ni par le Ministère des Armées, elle n’a pas non plus été démentie 24heures après sa publication , ce qui laisse supposer qu’elle est effectivement exacte, mais que l’industriel comme la ministre auraient largement préférés garder cette signature confidentielle jusqu’à nouvel ordre.

Jakarta a annoncé l’annulation de sa commande de Su-35, en grande partie du fait des menaces de sanction de la part des Etats-Unis en application de la législation CAATSA

En effet, il ne fait aucun doute que l’Indonésie vise un flotte d’appareil bien plus importante que seulement 6 Rafale, même si le pays est coutumier des micro-flottes, en particulier du fait des tensions croissantes avec Pékin en Mer de Chine du Sud. De fait, le deplacement de Florence Parly, qui plus est pour deux jours, a probablement pour objet de négocier un contrat bien plus important, on parle de 30 à 36 appareils, mais également les conditions de financement et de compensation économiques y attenant, avec l’objectif d’annoncer avant son départ une nouvelle commande ferme et significative d’un 7ème client international pour l’avion français. Le sujet est réputé particulièrement difficile du fait des attentes indonésiennes dans ce domaine, ces derniers ayant ainsi forcé la main de la Russie pour accepter une partie du paiement pour le contrat Su-35 (finalement annulé) en Huile de palme.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits« . Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

A partir de 5,90 € par mois (3,0 € par mois pour les étudiants) – Sans engagement de durée.


Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR