Déploiements de forces navales sans précédent en Méditerranée

En dépit des tentatives de médiation françaises et européennes, les tensions entre la Russie, l’Ukraine et l’OTAN ne cessent de s’intensifier ces derniers jours. Outre le déploiement ininterrompu de nouvelles troupes le long de la frontière ukrainienne en Russie, en Crimée et en Biélorussie, les armées russes auraient entrepris de déplacer la puissante 2ème armée combinée interarmes de la Garde, pilier du district militaire central, vers l’Ouest, ceci participant au renforcement massif constaté depuis plusieurs jours du dispositif offensif russe sur ses frontières occidentales. A ces déploiements de forces terrestres et aériennes, s’ajoutent désormais ceux de nombreuses unités navales, créant une tension inédite depuis la guerre froide en Méditerranée.

En effet, aux cotés de plusieurs frégates, corvettes, navires de renseignement et de débarquement, la Marine russe a déployé, ces dernières heures, ses 3 croiseurs lourds de la classe Atlant, désignée Slava par l’OTAN, en Méditerranée orientale, ou ces 3 navires, parmi les plus puissantes unités de surface combattante existantes, font face à une flotte de l’OTAN organisée autour du déploiement simultané de 3 porte-avions, l’USS Harry Truman de l’US Navy, le Cavour de la Marine Italienne, et le Charles de Gaulle de la Marine Nationale, escortés par une dizaine de destroyers et frégates, et par plusieurs sous-marins, créant de fait la plus intense concentration de forces navales depuis la première guerre du golfe, ou les heures les plus sombres de la Guerre Froide.

Le croiseur Marshal Ustinov en décembre 2019 après sa modernisation terminée en 2016. Remarquez les silos pour les missiles antinavires P-1000 Vulkan donnant au navire une silhouette caractéristique

En cas de confrontation, les deux forces navales auraient très probablement une mission identique, à savoir de contrôler, potentiellement, l’accès à la Mer Noire, et la possibilité de déplacer des unités navales vers et ou hors de cette mer au coeur de la crise entre la Russie et l’Ukraine. Les croiseurs Slava, long de 186 mètres pour un deplacement de 11.500 tonnes, sont dotés d’une puissance de feu redoutable avec 16 missiles anti-navires supersoniques P-1000 Vulkan d’une portée de 300 nautiques, et conçus spécifiquement pour éliminer les grandes unités navales comme les porte-avions et navires amphibies. En outre, chaque navire dispose d’une importante capacité de déni d’accès aérien, avec le puissant radar 3D Top Pair, et 60 missiles S-300F, version navale du S-300P, d’une portée de 90 km et capables d’atteindre des cibles jusqu’à 25 km d’altitude, complétés par 40 missiles d’auto-défense OSA-M, un canon bi-tubes de 130 mm et 6 systèmes antimissiles CIWS AK-630 de 30mm.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits« . Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

A partir de 5,90 € par mois (3,0 € par mois pour les étudiants) – Sans engagement de durée.


Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR