Le Brésil va commander des JAS-39E Gripen NG supplémentaires à Saab

Ces dernières années furent particulièrement éprouvantes pour le constructeur suédois Saab, et son nouveau chasseur JAS-39 E/F Gripen NG. Après avoir été exclu de la compétition en Suisse, le groupe suédois fondait d’importants et légitimes espoirs de s’imposer pour le remplacement des F/A-18 finlandais, et était en final dans la compétition canadienne. Malheureusement, ces trois pays se tournèrent vers le F-35A américain. Dans le même temps, les forces aériennes européennes émergentes des pays de l’Est qui formèrent la clientèle initiale du Gripen dans les années 90 et 2000, se sont massivement tournées vers le F-16 Block 70 Viper américain, alors que même la Thaïlande, elle aussi cliente du Gripen, a annoncé qu’elle privilégiait désormais le F-35 à l’appareil suédois, et que la Croatie s’est tournée vers une flotte de Rafale d’occasion au détriment du Viper et du Gripen. Au final, à l’exception de la commande de 36 Gripen NG passée par le Brésil en 2014, le nouvel appareil de Saab n’a enregistré aucun autre succès à l’exportation, constituant une menace diffuse mais bien réelle sur l’avenir de la construction aéronautique militaire suédoise.

De fait, l’annonce faite par le général Carlos de Almeida Baptista Jr, Chef d’Etat-Major de l’Armée de l’Air brésilienne, à l’occasion de célébration sur la base Santa Cruz Air Force prés de Rio, constitue incontestablement une excellente nouvelle pour Stockholm. En effet, à l’occasion de la livraison des 4ème et 5ème Gripen NG brésiliens co-produits par Ambraer, celui-ci a déclaré que le Brésil allait prochainement acquérir 4 nouveaux monoplaces JAS-39E Gripen NG, et que des négociations allaient être entamées en vue d’acquérir 36 nouveaux appareils de ce type, alors que les 36 appareils de la première commande sont attendus d’ici la fin de l’année 2024.

Le JAS-39 E/F Gripen NG va offrir des capacités inédites de projection de puissance aux forces aériennes brésiliennes

Ces nouvelles commandes, estimées à 240 m$ pour les 4 appareils, et entre 1,8 et 2 Md$ pour le lot de 36 Gripen NG supplémentaires (contre 4,7 Md$ pour la première commande avec d’importants transferts de technologie), permettra aux forces aériennes brésiliennes de compléter leur flotte conformément au programme F-X qui visait initialement un format de 100 avions de combat, ramené ultérieurement à 70, et de conférer à Rio la plus importante force aérienne de combat du continent sud-américain. Avec une enveloppe finale entre 7,5 et 8 Md$, ce programme constituera également le plus important contrat d’armement jamais lancé par Brasilia, au même niveau que le programme de construction des 4 sous-marins Scorpene pour la Marine brésilienne attribuée au français Naval Group en 2009, et dont le dernier navire doit être lancé d’ici la fin de cette année.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits« . Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

A partir de 5,90 € par mois (3,0 € par mois pour les étudiants) – Sans engagement de durée.


Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR