La Deutsche Marine pourrait elle-aussi bénéficier de l’augmentation de l’effort de défense allemand

Information Importante : Un problème technique empêchait les abonnés de renouveler leur abonnement avec la même adresse email. Le problème est désormais réglé.

Depuis l’annonce de la mise en place d’un effort exceptionnel de Berlin en faveur de la modernisation de ses forces armées, avec à la clé un budget d’investissement de 100 Md€ présenté par le Chancelier Olaf Scholz quelques jours après le début de l’offensive russe en Ukraine, de nombreux programmes ont été lancés outre-Rhin pour la Luftwaffe (avions F-35 et Typhoon ECR, Hélicoptères CH-47F, SCAF, Eurodrone) et pour la Bundeswehr (VCI Marder, munitions, défense anti-aérienne et anti-missiles..). En revanche, la Deutsche Marine n’apparaissait pas dans les ambitions de Berlin, tout du moins jusqu’à présent. En effet, selon le site spécialisé Europäische Sicherheit&Technik, la Marine allemande serait elle aussi sur le point de profiter de cette nouvelle capacité d’investissement. Selon le site allemand, Berlin s’apprêterait à annoncer un important effort pour moderniser et étendre sa puissance navale, avec la commande de 2 nouvelles frégates anti-sous-marines F-126, de 3 nouvelles corvettes K-130, mais aussi de 2 nouveaux sous-marins Type 212CD ainsi que de 3 à 6 nouveaux avions de patrouille maritime P-8A Poseidon, soit une hausse globale de 25% des capacités navales allemandes dans les années à venir.

Du fait des spécificités de sa politique étrangère, et de sa perception du risque en Europe, Berlin avait ces 30 dernières années sensiblement réduit le format, mais également les capacités de sa force navale. Ainsi, la planification allemande ne prévoyait pour 2030 qu’une flotte composée de 4 frégates lourdes de lutte anti-sous-marine F-126 pour remplacer les 4 destroyers de la classe F-123 Brandebourg, de 3 frégates anti-aériennes de la classe Sachsen, de 4 frégates lourdes de « basse intensité » F-125 de la classe Baden-Württemberg pour remplacer les 8 frégates polyvalentes F-122 de la classe Bremen, et 10 corvettes K-130 Braunschweig pour remplacer les patrouilleurs lance-missiles Type 143A Guépard, ainsi que 8 sous-marins d’attaque AIP Type 212 pour remplacer les 18 sous-marins légers Type 206 retirés du service en 2010. L’aéronavale allemande a elle aussi connu des diminutions drastiques de capacités, avec une patrouille maritime ramenée à seulement 8 P3C Orion devant jusqu’ici être remplacés par 5 P-8A Poseidon, le transfert de sa flotte de chasse à la Luftwaffe en 2005, et une flotte d’hélicoptère ramenée à 45 appareils, qui seront remplacées par l’acquisition de NH90 NFH.

les futurs sous-marins Type 212CD équiperont la Marine norvégienne et allemande, et s’appuieront sur de nouvelles technologies de furtivité

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits« . Les abonnés ont accès aux articles Analyses, OSINT et Synthèse en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés Premium.

A partir de 6,50 € par mois – Sans engagement de durée.


Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR