Les 4 avancées majeures du nouveau porte-avions chinois CV-18 Fujian

Comme prévu, le nouveau porte-avions chinois, baptisé CV-18 Fujian, a été lancé ce vendredi à Shanghai, marquant une nouvelle étape dans l’évolution industrielle et opérationnelle de la Marine de l’Armé Populaire de Libération. Au delà de l’incontestable succès industriel pour Pékin, qui aura lancé en moins de 12 ans 3 porte-avions de technologie et de tonnage croissants, le Fujian constitue un atout clé pour la Marine Chinoise dans son bras de fer en devenir avec l’US Navy et ses alliés, offrant plusieurs avancées majeures concernant les capacités dont disposeront les militaires et les industriels chinois dans les années à venir, allant de la propulsion électrique…

Lire l'Article

L’Australie veut réduire d’un tiers ses acquisitions de véhicules de combat d’infanterie

Lancé par Canberra en 2018, le programme LAND 400 phase 3 visait à remplacer les M113 en service au sein des forces armées australiennes par 450 véhicules de combat d’infanterie de nouvelle génération pour un investissement prévu de 18 à 21 Md$ australiens, soit entre 12 et 14 Md€. Il oppose désormais deux modèles, le KF41 Lynx proposé par Rheinmetall Defense Australia, et le Redback AS21 du sud-coréen Hanwha, après l’élimination de l’Ajax et du CV-90 en 2019. Toutefois, selon les informations obtenues par le site economique Financial Review, il semble que Canberra soit sur le point de réduire ses ambitions autour de ce programme,…

Lire l'Article

Les compensations industrielles autour du F-35 moitié moindres que prévues en Belgique

En octobre 2018, les autorités belges annoncèrent l’acquisition de 34 avions de combat F-35A auprés de l’américain Lockheed-Martin pour remplacer sa flotte de F-16, s’alignant ainsi sur le choix néerlandais, Amsterdam ayant commandé en 2013 37 appareils de ce type, format qui évoluera jusqu’à 52 appareils aujourd’hui, et qui pourrait bien continuer à croitre maintenant que les autorités néerlandaises ont entrepris d’accroitre leur effort de défense à 2% du PIB. Pour autant, la décision du gouvernement Michel de 2018, en grande partie conditionnée par l’intense lobbying de l’OTAN et du ministre flamand de La Défense Steven Vandeput, n’a jamais cessé de susciter la controverse outre-quiévrain,…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR