L’US Air Force abandonne définitivement les idées novatrices de Will Roper pour son programme NGAD

Aux cours des 3 années qu’il passa à la tête des acquisitions de l’US Air Force de février 2018 à janvier 2021, le docteur Will Roper, alors sous-secrétaire à l’Air Force, développa une doctrine industrielle extrêmement novatrice et en rupture avec la tradition industrielle aéronautique militaire américaine ces 50 dernières années. Selon celle-ci, il était économiquement, téchnologiquement et du point de vue opérationnel, largement préférable de developper des avions de combat en série réduite, spécialisés dans certaines missions, et dotés d’une durée de vie courte d’une quinzaine d’années en se basant sur les nouvelles technologies de conception et de modélisation, plutôt que de tenter de developper des appareils omnirôles et très évolutifs, destinés à rester en service plusieurs décennies, ceci engendrant des surcouts de conception et de maintenance supérieurs à ceux d’appareils spécialisés à durée de vie courte. En d’autres termes, Will Roper préconisait de revenir à la dynamique qui prévalait dans ce domaine dans les années 50 et 60, au point de proposer la création d’une « Digital Century Série », référence à la Century Série des années 50.

Cette dynamique séduisit jusqu’aux chefs de l’US Air Force, qui firent plusieurs déclarations allant dans ce sens en estimant par exemple qu’il serait pertinent de developper, dans le cadre du programme Next Generation Air Dominance, outre le successeur au F-22 Raptor, un appareil de combat monomoteur léger de 5ème génération qui pourrait remplacer efficacement le F-16 dans l’inventaire de l’USAF, quitte à devoir réduire le format de la commande de F-35 prévue, alors que les couts de mise en oeuvre de l’appareil restaient très supérieurs aux budgets prévus. Avec l’élection de Joe Biden à la Maison Blanche, Will Roper, qui occupait un poste civil dans l’administration Trump au sein de l’US Air Force, dû quitter ses fonctions, alors que le poste de Secrétaire à l’Air Force fut alloué au très conservateur (bien que Démocrate) Frank Kendall. Ce dernier, de 20 ans l’ainé de Roper, entreprit rapidement de mettre fin à ce qu’il pense être une hérésie industrielle, pour revenir à une fonctionnement traditionnel. En premier lieu, en dépit de l’attachement de l’Etat-Major de l’US Air Force envers une alternative au F-35A, il annonça que l’objectif de commande restait inchangé, soit 1.762 appareils, en escomptant qu’avec l’augmentation du nombre d’appareils en service, les couts de mise en oeuvre iront décroissants.

L’une des premières mesures annoncées par F. Kendall aprés sa nomination au Secretariat à l’Air Force fut de confirmer l’engagement de commander 1.762 F-35A pour l’USAF

En outre, Franck Kendall se montra rapidement hostile au programme F-15EX, l’ultime version du Eagle américain, conçu précisément en application d’une partie des doctrines de Roper, et tout porte à croire que dans les années à venir, le programme sera progressivement réduit, tant pour financer le NGAD que pour favoriser l’arriver du F-35A. Enfin, depuis quelques mois, le nouveau Secrétaire à l’Air Force, ne cesse de prévenir que le programme NGAD, qui se limite désormais au seul remplacement du F-22 Raptor, sera particulièrement onéreux, chaque appareil coutant plusieurs centaines de millions de $. A l’occasion d’une intervention le 24 juin l’Air&space Force Association, ce dernier tourna définitivement la page Roper, annonçant que le developpement du NGAD prendrait beaucoup de temps, et serait très complexe, tout en jugeant que les « idées de Bill Roper étaient interessantes mais ne pouvaient pas s’appliquer à tout ». En d’autres termes, l’US Air Force rompt définitivement avec les doctrines novatrices et probablement salvatrices de Roper, pour revenir à une approche plus traditionnelle, celle qui fit tant merveille avec le F-22 et le F-35.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits« . Les abonnés ont accès aux articles Analyses, OSINT et Synthèse en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés Premium.

A partir de 6,50 € par mois – Sans engagement de durée.


Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR