La modernisation des F-35A suisses crée des remous politiques dans le pays

Les F-35A suisses font à nouveau les gros titres de la presse helvétique. En effet, après les interrogations quant aux critères retenus lors de la compétition de 2021, pour faire de l’avion américain, son vainqueur, ce sont désormais des questions budgétaires qui viennent à nouveau ébranler ce dossier très sensible.

Ce week-end, après des révélations faites par la presse nationale, l’Office fédéral de l’armement (Armasuisse), a reconnu que la modernisation des turboréacteurs P&W F135 des F-35A helvétiques, qui interviendra quelques mois à peine après la livraison du dernier appareil, serait payée par l’Armée de l’air helvétique, et ne serait pas incluse dans le contrat initial,.

Cette déclaration fait suite à de nombreuses tergiversations de la part d’Armasuisse, qui refusait de s’exprimer, explicitement, sur le sujet, provoquant l’ire de plusieurs parlementaires helvètes qui remettent en cause le pilotage du dossier par l’office ainsi que par les autorités suisses, d’autant que celles-ci refusent toujours de donner des estimations concernant les couts de cette modernisation, pour ainsi dire imposée par Lockheed Martin.

Le contrat pour l’acquisition de 36 F-35A suisses sous le feu des critiques depuis 2021

Depuis qu’il a été déclaré vainqueur de la compétition pour remplacer les F/A-18 Hornet des forces aériennes helvétiques, le F-35A suisse est devenu un sujet clivant dans le pays. Ce n’est d’ailleurs pas tant l’appareil lui-même, ou ses capacités, qui sont remises en cause par ses détracteurs transalpins, que les arguments avancés par Armasuisse, l’agence gouvernementale en charge de cette compétition, et me Viola Amherd, la conseillère fédérale en charge de la Défense, qui sont visés régulièrement par des critiques sévères et des mises en cause, entourant ce dossier.

F/A-18 Hornet forces aériennes helvétiques
La modernisation des F-35A suisses crée des remous politiques dans le pays 6

Déjà, en juillet 2022, le manque de transparence de cette compétition et l’argument du prix moins élevé du F-35A face, notamment, au Rafale française, avancé pour justifier du choix de l’avion américain, avaient été vivement critiqués par plusieurs parlementaires helvétiques. Toutefois, sans que des réponses claires, à ces sujets, aient été apportées, le Parlement helvétique avalisa le contrat avec Lockheed Martin, quelques mois plus tard.

Pour les défenseurs du dossier, il n’y avait pas d’inquiétude à avoir, même si le prix du F-35A était fluctuant, et que certains pays pouvaient faire face à des surcouts importants. En effet, Bernes avait obtenu de l’avionneur américain, et de Washington, une garantie de prix fixes, pendant les cinq années suivant l’entame de l’exécution du contrat.

Les F-35A suisses seront donc bel et bien vendus au prix négocié, sans mauvaise surprise. Du moins, était-ce ainsi que le dossier fut présenté aux parlementaires. Quelle ne fut pas leur surprise, il y a quelques jours, lorsque Armasuisse confirma que les F-35A helvétiques devront, à partir de 2029, soit quelques années, voire quelques mois après leur livraison, subir une modernisation majeure, en particulier concernant le turboréacteur F135.

Et surtout de découvrir que cette modernisation importante, et donc certainement couteuse, sera supportée par le budget fédéral helvétique, car entrainant une facturation supplémentaire…

À peine livrés, les F-35A helvétiques devront moderniser le turboréacteur F135, et ce sont les suisses qui paieront

En effet, comme l’ensemble des F-35A livrés à cette date, les avions de combat suisse devront en passer par une importante phase de modernisation, à peine seront-ils livrés aux forces aériennes helvétiques. Il s’agira, entre autres choses, de moderniser le turboréacteur P&W F135, qui rencontre, de l’aveu même de Lockheed Martin, certains dysfonctionnements venant détériorer les performances et la fiabilité de l’appareil.

F-135 turboreacteur Postcombustion F-35A
La modernisation des F-35A suisses crée des remous politiques dans le pays 7

Il reste 75 % de cet article à lire, Abonnez-vous pour y accéder !

Logo Metadefense 93x93 2 Aviation de chasse | Actualités Défense | Construction aéronautique militaire

Les abonnements Classiques donnent accès aux
articles dans leur version intégrale, et sans publicité,
à partir de 1,99 €.


Pour Aller plus loin

RESEAUX SOCIAUX

Derniers Articles

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR