Le RCH-155 de KNDS trois fois plus performant que le Pzh2000 en simulation

Beaucoup, y compris sur ce site, ont douté de la plus-value exclusive de tir en mouvement du canon d’artillerie motorisé RCH-155, présentée pourtant comme déterminante par KNDS Deutschland lors de la présentation de son nouveau système.

De fait, en dehors de cette capacité unique, le RCH-155 pouvait être considéré comme une alternative sur roues au Pzh 2000, déjà performant et bien implanté, ou comme une tentative, toute germanique, de répondre au Caesar français, qui alignait les succès à l’exportation.

Son concepteur vient toutefois d’apporter une réponse qui pourrait bien donner tort à ces interprétations. En effet, à l’occasion d’une série de simulations menée par KNDS, le RCH-155 s’est montré, grâce à cette capacité, non seulement trois fois supérieur au Pzh 2000, du même industriel, mais aussi capable de mener frappes déterminantes pour arrêter, à eux seuls, un assaut mécanisé massif.

Un crible de simulation de KNDS pour évaluer les plus-values du RCH-155 face au Pzh 2000

Ne voulant pas être taxé de partialité, KNDS a entrepris de comparer les performances de son nouveau système d’artillerie, au Pzh 2000, codéveloppé avec Rheinmetall, et reconnu comme une référence en matière d’artillerie autotractée à l’échelle mondiale, ce d’autant que le logiciel de simulation employé était aussi interne à l’industriel. Bien évidemment, tous ont compris qu’il s’agissait, davantage, d’apporter une réponse à la déferlante K9, proche du Pzh en de nombreux aspects, qui touche l’Europe aujourd’hui.

Pzh 2000 KNDS Ukraine
Le Pzh 2000 est reconnu comme étant l’un des meilleurs, si ce n’est le meilleur canon automoteur du moment.

Le principe était donc de créer une série de simulations formant un crible d’analyse, pour étudier les performances comparées entre les deux systèmes, dans un scénario unique comprenant deux batteries, l’une de Pzh 2000, l’autre de RCH-155, pour stopper une offensive menée par un bataillon de chars adverses, trois fois plus volumineux que les forces déployées en défense.

Le scénario prévoyait, en outre, une durée de deux heures d’engagement, avec un chargement classique de munitions pour la Bundeswehr, pour l’ensemble des systèmes. Une unité était considérée comme détruite lorsque 70% de ses capacités étaient mises hors de combat.

Plusieurs possibilités d’emplois du RCH-155 ont été ainsi testées, d’abord avec une tactique de type Shoot & Scout avec un arrêt marqué, puis en exploitant la nouvelle compétence de tir en mouvement du système, considéré comme efficace jusqu’à une vitesse de déplacement de 36 km/h ou 10 m/s.

De l’aveu même de KNDS, les résultats ainsi obtenus, ont été si massifs et marqués, qu’ils ont surpris jusqu’aux plus optimistes des ingénieurs allemands.

La capacité de tir en mouvement du RCH-155 représenterait un atout considérable au combat

Rappelons que le RCH-155 est une évolution du programme Artillerie-Geschütz-Modul, ou GAM, qui visait à concevoir un système d’artillerie automoteur aérotransportable par avion A400M, sur la base des technologies disponibles autour du Pzh2000.

Tir dynamique du RCH-155 – le système ne déclenche le tir automatiquement que lorsque le tir est parfaitement positionné pour atteindre la cible, tout en corrigeant les effets du mouvement du véhicule.

Il reste 75 % de cet article à lire, Abonnez-vous pour y accéder !

Logo Metadefense 93x93 2 Artillerie | Actualités Défense | Allemagne

Les abonnements Classiques donnent accès aux
articles dans leur version intégrale, et sans publicité,
à partir de 1,99 €.


Pour Aller plus loin

1 COMMENTAIRE

RESEAUX SOCIAUX

Derniers Articles

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR