Face à la menace hypersonique balistique iranienne, Israel accélère le développement de l’Arrow-4

Entré en service au debut des années 2000, le système anti-balistique israélien Arrow-2 fut conçu pour contrer la menace croissante portée par le développement, en Iran, de nouveaux missiles balistiques à moyenne portée, susceptibles d’atteindre l’état d’Israël. Il permet de détecter des cibles balistiques jusqu’à 500 km de distance, et de les intercepter à une distance maximale de 100 km et une altitude inférieure à 50 km. Face à l’entrée en service de missiles balistiques iraniens à plus longue portée au debut des années 2010, Tel-Aviv décida de développer une capacité anti-balistique complémentaire à celle de l’Arrow-2, l’Arrow-3 permettant d’intercepter des cibles exo-atmosphériques, jusqu’à une distance de 2.400 km, grâce à la technologie des imposteurs cinétiques employées également par le missile SM3 sur système AEGIS de l’US Navy, ainsi que le système THAAD de l’US Army. Le nouveau système entra en service en 2017, et bénéficia d’un large soutien budgétaire et technologique des Etats-Unis.

Toutefois, à l’instar des systèmes américains Patriot PAC-3 et THAAD, le couple Arrow-2/Arrow-3 se montre, aujourd’hui, en difficulté pour intercepter de nouveaux types de missiles balistiques associant une trajectoire semi-balistique et des capacités de manoeuvre, capacités dont il semble que l’Iran serait en passe de se doter, ce après la Russie, la Chine et la Corée du Nord. Au mois de février 2022, le premier ministre israélien Benni Gantz annonça donc l’entame des travaux de conception d’un successeur à l’Arrow-2, désigné Arrow-4, destiné précisément à contrer ce type de menace émergente, qu’il s’agisse des missiles hypersoniques à trajectoire surbaissée ou équipés de planeurs hypersoniques capables de manoeuvrer jusqu’à l’impact pour déjouer les défenses anti-missiles adverses, avec pour objectif de mettre en service cette nouvelle capacité anti-balistique d’ici la fin de la présente décennie.

La semaine dernière, l’Iran a annoncé qu’elle disposait désormais d’un missile balistique capable de manoeuvres hypersoniques endo et exo-atmosphériques.

Les declarations faites la semaine dernière Amir Ali Hajizadeh, Chef de la division aéronautique des Gardiens de la Révolution iraniens, ont de toute evidence amené les autorités israéliennes à accélérer le développement de ce nouveau système. En effet, selon Amir Ali Hajizadeh, l’Iran disposerait désormais d’un missile hypersonique capable d’évoluer dans et hors de l’atmosphère, ce qui pourrait, en toute hypothèse, menacer directement Israel en surclassant le bouclier anti-missile et anti-aérien composé des systèmes Arrow 2 et 3, ainsi que du système anti-aérien à moyenne et longue portée David Sling et du système à courte portée Iron Dome. Et de toute evidence, Jerusalem prend très au sérieux ces declarations, puisque selon un article publié par le site américain Breaking Defense, les autorités israéliennes, comme le Missile Defense Directorate du Ministère de la Défense, auraient entrepris d’accélérer le développement de l’Arrow-4, et ce depuis déjà 2 mois, sans que l’on sache précisément quel serait le nouveau calendrier visé.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits« . Les abonnés ont accès aux articles Analyses, OSINT et Synthèse en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés Premium.

A partir de 6,50 € par mois – Sans engagement de durée.


Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR