L’Armée chinoise entraine une IA à reproduire les décisions des chefs militaires

Il est fréquent d’être confronté à certaines certitudes minimisant le potentiel opérationnel de l’Armée chinoise, lorsque l’on tente d’évaluer la puissance militaire chinoise, même auprès de références sur le sujet.

Si, depuis quelques années, le discours portant sur le manque de performances et de fiabilité des équipements chinois tendent à s’estomper, le manque d’aguerrissement de l’APL, une armée relativement jeune, et moins exposée aux conflits que les États-Unis ou l’Europe depuis la fin de la guerre de Corée, est régulièrement avancé pour atténuer la perception d’efficacité des forces chinoises.

Le fait, même si la République Populaire de Chine est une nation bien plus belliqueuse qu’elle tente de le dire (Tibet, Vietnam, Ladakh…), l’APL est, elle aussi, consciente de cette faiblesse, et produit d’immenses efforts pour tenter de la surmonter.

Pour y parvenir, les armées chinoises organisent de très nombreux exercices, intra et inter-armes, parfois bien plus réalistes que les exercices occidentaux avec, notamment, des tirs réels de munitions beaucoup plus fréquents qu’en Occident. L’autre axe d’amélioration, repose sur l’utilisation intensive des simulations et wargames, pour confronter ses officiers aux décisions qu’ils pourraient devoir prendre.

À cet effet, le laboratoire au Collège des opérations interarmées de l’Université de la défense nationale de Shijiazhuang, dans la province de Hebei, a développé une Intelligence Artificielle conçue pour reproduire le comportement des chefs militaires, dans la doctrine comme dans leurs biais, afin d’améliorer encore davantage le réalisme des wargames employés pour former les officiers de l’APL.

L’Armée chinoise veut palier le manque de réalisme des wargames

Si le Wargame est intensément employé pour la formation des officiers et officiers supérieurs chinois depuis le début des années 70, les organes en charge de ces outils, ont rapidement pris conscience des limites de l’exercice.

Armée chinoise entrainement
L’Armée Populaire de libération organise de très nombreux exercices réalistes pour compenser le manque d’experience de ses soldats.

En effet, les militaires contrôlant les forces bleues (pour l’APL, les alliés sont désignés forces rouges, et les adversaires, forces bleues, à l’inverse des pays occidentaux), avaient la même formation que les stagiaires, et tendaient à employer les unités sous leur commandement, en appliquant des doctrines et stratégies chinoises.

Pour tenter de palier ce problème, les centres de formation chinois entreprirent, alors, de spécialiser certains de leurs formateurs, pour reproduire le comportement des officiers adverses. Toutefois, cette approche, bien que plus performante en matière de qualité de simulation, engendre également de nombreuses contraintes, en particulier dans l’organisation même des séances.

En effet, selon qu’il fallait simuler des engagements contre les armées américaines, coréennes, japonaises, indiennes ou encore vietnamiennes, il fallait disposer des formateurs spécialisés disponibles en nombre suffisant, ainsi que d’une infrastructure importante, avec, cependant, une efficacité d’autant plus limitée que l’échelle de la simulation est grande, et nécessite, donc, un nombre élevé de formateurs.

L’arrivée des technologies numériques, et plus spécifiquement de l’Intelligence artificielle, ouvre de nombreuses portes dans ce domaine.

Une IA de l’Armée populaire de libération reproduit les décisions et les biais cognitifs de chefs militaires

Rappelons, avant toute chose, que les statuts de l’APL interdisent de subordonner l’action militaire, quel que soit son échelon, à une décision automatisée, ou à une intelligence artificielle.

Amiral Paparo Indopacom
Les IA chinoises doivent reagir comme les adversaires potentiels de l’APL. Nul doute que l’une d’elle est qualibrée pour reproduire le comportement de l’Amiral Paparo, qui pilote le commandement IndoPacifique des armées américaines.

Il reste 75 % de cet article à lire, Abonnez-vous pour y accéder !

Logo Metadefense 93x93 2 Intelligence Artificielle | Analyses Défense | Entrainements et Exercices militaires

Les abonnements Classiques donnent accès aux
articles dans leur version intégrale, et sans publicité,
à partir de 1,99 €.


Pour Aller plus loin

RESEAUX SOCIAUX

Derniers Articles

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR