Le Brésil va commander des JAS-39E Gripen NG supplémentaires à Saab

Ces dernières années furent particulièrement éprouvantes pour le constructeur suédois Saab, et son nouveau chasseur JAS-39 E/F Gripen NG. Après avoir été exclu de la compétition en Suisse, le groupe suédois fondait d’importants et légitimes espoirs de s’imposer pour le remplacement des F/A-18 finlandais, et était en final dans la compétition canadienne. Malheureusement, ces trois pays se tournèrent vers le F-35A américain. Dans le même temps, les forces aériennes européennes émergentes des pays de l’Est qui formèrent la clientèle initiale du Gripen dans les années 90 et 2000, se sont massivement tournées vers le F-16 Block 70 Viper américain, alors que même la Thaïlande, elle…

Lire l'Article

Le Brésil envisage une nouvelle commande de 30 Gripen E/F

L’année 2021 aura été une année de grande déception pour le constructeur suédois Saab. Comme les 5 années précédentes, celui-ci n’aura pas réussi à imposer son chasseur Gripen, qu’il s’agisse de la version classique JAS-39 C/D en Croatie qui lui préféra 12 Rafale d’occasion acquis auprés de la France, que de son Gripen NG ou JAS-39 E/F avec son voisin finlandais, qui lui préféra le F-35A en dépit d’une offre très attractive et ambitieuse de Stockholm. A ce jour, et en dehors des commandes de Gripen NG pour la Flygvaptnet, l’Armée de l’Air Suédoise, et les 36 Gripen NG commandés par le Brésil en 2014,…

Lire l'Article

Inde, Corée du Sud : la France à l’offensive dans le domaine des sous-marins nucléaires

La Ministre des Armées françaises, Florence Parly, est en deplacement en Inde cette fin de semaine pour y rencontrer son homologue indien Shri Rajnath Singh, ainsi que d’autres officiels de New Delhi, afin d’aborder plusieurs sujets dans le domaine de la coopération stratégique et industrielle entre les deux pays, partenaires et alliés de longue date. Outre la question d’une éventuelle commande supplémentaire d’avions Rafale, de la coopération dans le domaine des hélicoptères avec un ligne de mire un possible contrait pour équiper les Gardes Cotes indiens d’hélicoptères Caracal, et les questions de coopération stratégique dans le théâtre Pacifique bousculé ces derniers mois tant par la…

Lire l'Article

Suite au départ de Boeing, Embraer cherche de nouveaux partenaires pour commercialiser son avion de transport C-390 Millenium

Depuis plus d’un an, Boeing enchaîne les revers à la fois dans le domaine spatial (échec du premier tir du CST-100 Starliner), civil (interdiction de vol du 737 Max) et militaire (avec les déboires à répétition du KC-46). La pandémie de coronavirus et ses conséquences désastreuses sur le transport aérien n’ont fait que rajouter des difficultés supplémentaires au géant américain de l’aéronautique. En conséquence, l’entreprise de Chicago a décidé de manière assez abrupte de mettre fin à son projet de joint-venture avec l’avionneur brésilien Embraer. Le sujet avait été traité abondamment dans un précédent article, qui détaillait le divorce entre Boeing et Embraer et les…

Lire l'Article

L’avion de transport et de ravitaillement en vol C-390 Millennium pourrait-il survivre au divorce Boeing / Embraer ?

Le lancement de la joint-venture entre l’Américain Boeing et le Brésilien Embraer devait être un des grands évènements de l’année dans le monde aéronautique. Réagissant au rapprochement entre Airbus et le Canadien Bombardier, la co-entreprise américano-brésilienne devait permettre à Boeing de compléter sa gamme d’avions civils avec les ERJ et E-Jets de conception brésilienne. Pour prendre en charge 80% de la joint-venture, Boeing aurait alors dû déboursé par moins de 4,2 milliards $. En parallèle, une seconde joint-venture nommée Boeing Embraer – Defense, cette fois-ci contrôlée à 51% par Embraer, doit permettre à Boeing de commercialiser l’avion de transport militaire brésilien C-390 Millennium. Cependant, le…

Lire l'Article

De nouvelles étapes sont franchies pour le programme Gripen E/F qui poursuit son développement

En février dernier, nous avions consacré un important dossier au Gripen E/F, la dernière variante du JAS-39 Gripen développé par le suédois Saab à la toute fin de la Guerre froide. Pour Saab, l’enjeu du Gripen E/F était de taille : dans une cellule de chasseur léger ayant déjà fait ses preuves, l’avionneur suédois souhait intégrer les dernières avancées technologiques en matière de combat aérien. Missiles à très longue portée, liaisons de données discrètes, radars AESA, boule optronique et système de guerre électronique : rien n’était laissé au hasard. Malheureusement, suite à plusieurs revers commerciaux, dont l’annulation de la commande suisse en 2014, le programme Gripen E/F…

Lire l'Article

La livraison des torpilles nouvelle génération F21 de Naval Group a débuté en France et au Brésil

Lors de sa conférence de presse bilan du 21 février dernier, le patron de Naval Group Hervé Guillou, à quelques semaines de la retraite, a tenu à faire le bilan sur son mandat et les résultats du groupe naval français ces dernières années. Au milieu des programmes majeurs de sous-marins et de frégates de Naval Group (tant en France qu’à l’exportation), Hervé Guillou n’a pas manqué de signaler la livraison du premier lot de torpilles lourdes de nouvelle génération F21. Il évoque ainsi « la Livraison du premier lot de torpilles F21, qui est un véritable « game changer » en matière de torpilles lourdes, avec des…

Lire l'Article

Le Saab Gripen NG : petit par la taille mais grand par ses performances

En 2007, l’avionneur Suédois SAAB lançait la production de son démonstrateur technologique Gripen Demo. Basé sur un Gripen D biplace de production, cet appareil devait permettre de démontrer la faisabilité d’une nouvelle génération d’avions de combat basés sur le design existant du Gripen. L’ambition de SAAB est alors de proposer à la force aérienne suédoise et à l’exportation un avion de nouvelle génération économique et performants, sans transiger sur les dernières évolutions de l’électronique, des capteurs et de l’armement. Une démarche qui s’inscrit dans la lignée du positionnement historique de la société. Depuis les années 1950, SAAB a en effet toujours été en mesure de…

Lire l'Article

Le LHD HMS OCEAN est vendu aux brésiliens après seulement 23 ans de service

Le navire d’assaut porte-hélicoptères HMS Ocean aura été le navire amiral de la Royal Navy pendant prés de 20 ans. Il a été retiré du service pour être vendu au brésil avec l’arrivée du porte-avions HMS Queen Elizabeth,pour un montant de 84,3 millions de Livres Sterling. Le navire de 21.000 tonnes est capable de projeter 400 hommes ainsi qu’une douzaine d’hélicoptères de tout type. Il renforcera significativement les capacités de la Marine Brésilienne après la décision de celle-ci de retirer du service le porte-avion Sao Paolo (Ex Clemenceau)  La revente d’un navire n’ayant pas 25 années de service peut apparaître comme étonnante. Pourtant, les britanniques sont…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR