La France a-t-elle perdu son audace en matière d’innovation de Défense ?

En début de semaine, l’Agence Innovation Défense française a lancé deux appels à projet pour concevoir des modèles de munition vagabonde. Ces armes, parfois appelées improprement drones suicides, marquent en effet l’actualité dans le conflit Ukrainien, avec l’arrivée des modèles Switchblade 300 et 600 et des mystérieux Phoenix Ghost spécialement conçus par l’industrie de défense US à la demande des ukrainiens. Pour autant, l’efficacité des munitions vagabondes n’a pas émergé lors de ce conflit, ni même lors de la guerre du Haut Karabakh en 2020 durant laquelle les Harop et Orbiter de facture israélienne saturèrent les défenses arméniennes. En effet, ce type de munitions existe…

Lire l'Article

Quelles solutions pour traiter la menace des drones légers et des munitions vagabondes ?

Au début de l’offensive russe contre l’Ukraine, le rapport de force, notamment en termes de puissance de feu disponible, était à ce point en faveur des forces russes qu’il semblait très difficile, pour ne pas dire impossible, que les forces ukrainiennes puissent résister plus que quelques semaines face au déferlement de feu et d’acier qui s’annonçait. Pourtant, le commandement ukrainien parvint à employer au mieux ses moyens disponibles pour exploiter les faiblesses de l’adversaire, comme la nécessité de rester sur des chemins et routes carrossés, pour harceler avec des unités d’infanterie mobiles et déterminées, les lignes logistiques russes, tout en bloquant les offensives mécanisées en…

Lire l'Article

Les Etats-Unis vont envoyer des munitions vagabondes antichars Switchblade 600 en Ukraine

Le repositionnement en cours des forces russes ayant quitté le nord de l’Ukraine, laisse anticiper un prochain effort massif des armées de Moscou dans le Donbass, afin de sécuriser la prise des deux Oblast de Luhansk et Donetsk, ainsi que les cotes ukrainiennes bordant la mer d’Azov au sud du Dniepr. Malgré de très importantes pertes, les russes ayant perdu plus de 450 chars et 800 véhicules blindés depuis le début du conflit de manière documentée, et probablement davantage, les forces russes disposent encore d’importantes réserves, d’autant que leur artillerie a été relativement préservée avec « seulement » 4% de pertes vis-à-vis de l’inventaire théorique (contre 17%…

Lire l'Article

Les 5 armes occidentales dont les forces Ukrainiennes ont le plus besoin aujourd’hui

Depuis 12 jours maintenant, les forces armées et la défense territoriale ukrainiennes parviennent à résister à l’offensive russe, en dépit d’un évident durcissement des règles d’engagement de l’adversaire, alors qu’il est évident qu’il n’aura aucune chance de victoire rapide ni d’obtenir le soutien ou même la neutralité de la population ukrainienne dans sa grande majorité. Engagées en amont du conflit par les Etats-Unis et certains pays européens, les livraisons d’armement aux forces ukrainiennes jouent désormais un rôle déterminant dans la capacité de celles-ci à maintenir la pression sur les unités participants à l’offensive russe, frappant efficacement les convois de ravitaillement et bloquant certaines offensives, dans…

Lire l'Article

La technologie va-t-elle trop vite pour les programmes industriels de Défense ?

Depuis 2 ans, le Corps des Marines des Etats-Unis a entamé une profonde réflexion sur la nature de sa mission dans les années à venir, et sur les moyens dont il doit disposer pour la mener à bien face à un adversaire téchnologiquement avancé et disposant d’importants moyens militaires, comme peut l’être l’Armée Populaire de Libération chinoise, le tout dans un contexte budgétaire au mieux figé, au pire en décroissance. Les premières avancées de cette réflexion se firent jour lors de la publication, l’année dernière, d’une nouvelle doctrine d’intervention pour le Corps, basée sur des unités plus réduites, beaucoup plus mobiles et agiles, agissant dans…

Lire l'Article

5 programmes pour renforcer les capacités Haute Intensité des armées françaises

S’il y a encore quelques années, l’hypothèse de l’engagement de haute intensité, c’est à dire entre des forces téchnologiquement avancées et disposant de ressources militaires globales, était considérée comme marginale, la détérioration des relations internationales et la multiplication des points de tension apparus sur la planète, lui auront redonné un crédit important. Malheureusement, comme le font remarquer les chefs d’Etat-Major des armées françaises ainsi que les députés de manière de plus en plus fréquente, les forces françaises ne sont plus dimensionnées ni équipées pour faire face efficacement à ce type d’engagement. Au delà du volume des forces qui relève d’une planification globale à long terme,…

Lire l'Article

L’US Marines Corps veut des munitions vagabondes légères dans ses unités d’infanterie

Durant la seconde guerre mondiale, toutes les compagnies d’infanterie américaines, disposaient d’une équipe de mortiers de 60 mm, destinée à assurer le soutien d’artillerie à courte portée lorsque c’était nécessaire. L’amélioration des technologies de communication et de la portée ses systèmes d’artillerie traditionnels ont peu à peu éliminer cette pratique. Pourtant, et en dépit de l’arrivée des missiles antichars d’infanterie, comme le Javelin, l’Etat-major du corps des Marines estime aujourd’hui que ses unités ont besoin d’un regain de puissance de feu en propre. Plutôt que de revenir aux mortiers de 60, et à l’instar des forces israéliennes, le Corps cherche aujourd’hui à se doter de…

Lire l'Article

L’Armée Populaire de Libération chinoise va s’équiper de drones suicides

Les autorités militaires chinoises ont annoncé le lancement un appel d’offre, via le site weain.mil.cn consacré à cela, portant sur l’acquisition de deux modèles de drones suicides, également appelés « Loitering munitions » en anglais, ou « munitions vagabondes ». Déjà en service dans plusieurs forces armées dans le monde, comme en Israël, ce type de drones autonome décrit le périmètre qui lui a été assigné jusqu’à qu’une cible apparaisse, suite à quoi il l’attaque en se précipitant dessus. Si aucune cible n’apparait, la munition peut alors retourner à son point de départ pour être récupérée, ou s’autodétruire. Ce type de munitions, qui peuvent selon les modèles, être larguées…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR