La Défense contre les missiles hypersoniques se structure en Occident

Depuis l’entrée en service du missile hypersonique aéroporté Kh47M2 Kinzhal en 2018, et plus encore avec l’arrivée prochaine du missile anti-navire hypersonique 3M22 Tzirkon, tous deux d’origine russe, la crainte de voir ces munitions neutraliser définitivement la puissance navale occidentale a largement été relayée dans les médias. Il est vrai que de part leur vitesse, leur trajectoire surbaissée, et pour certains, leur capacités à manoeuvrer en phase descendante, ces armes mettent à mal le bouclier antimissile occidental, basé sur des missiles à impacteur cinétique THAAD et SM-3. En outre, les missiles anti-aériens actuellement en service, comme le SM-2, l’Aster 30 ou le Sea Ceptor, n’ont…

Lire l'Article

Ces 7 technologies qui vont révolutionner le champs de bataille d’ici 2040

Si les dernières années de la guerre froide fut l’occasion de nombreuses et importantes avancées technologiques dans le domaine des armements, avec l’arrivée des missiles de croisière, des avions et navires furtifs et de systèmes de commandement et de géolocalisation avancés, cette dynamique fut stoppée nette avec l’effondrement du bloc soviétique. En l’absence d’un adversaire majeur et téchnologiquement avancé, et en raison des nombreuses campagnes disymétriques auxquelles participèrent les forces armées, bien peu d’avancées significatives furent enregistrées du point de vue technologique entre 1990 et 2020, à l’exception notable de la généralisation des drones aériens de tous types. Mais avec l’émergence, depuis le début des…

Lire l'Article

L’OTAN à l’offensive face à la Russie et aux aspirations européennes de défense

Après la débâcle américaine en Afghanistan de cet été, plusieurs dirigeants européens remirent au gout du jour la volonté de se doter, au sein de l’Union européenne, d’une capacité militaire opérationnelle d’intervention propre, complémentaire de l’Alliance Atlantique, lui permettant d’agir de manière indépendante des Etats-Unis si le besoin se faisait sentir. Pendant un temps, Washington et l’OTAN ne réagirent pas, ou très peu, face à cela, l’image de l’allié américain ayant été écornée. La crise franco-américaine au sujet des sous-marins australiens vint apporter de nouveaux arguments aux piliers d’une autonomie stratégique européenne, France en tête, les Etats-Unis ayant clairement fait la démonstration qu’ils suivaient un…

Lire l'Article

La Chine construirait un troisième site de lancement de missiles nucléaires ICBM

Début juillet 2021, deux chercheurs américains mirent en évidence la construction d’un vaste site sur les hauts plateaux de Gunza, entre la Mongolie et le Tibet, destiné à accueillir au moins 119 silos pouvant mettre en oeuvre des missiles balistiques intercontinentaux ICBM, une première pour Pékin qui jusqu’ici n’avait déployé que 2 sites limités pour mettre en oeuvre des missiles DF-5 d’ancienne génération, et qui semblait surtout s’appuyer sur ses nouveaux ICBM mobiles DF-41 pour renforcer la montée en puissance de sa force de dissuasion stratégique. 3 semaines plus tard, la construction d’un second site, à quelques 380 km du premier, fut identifiée par ces…

Lire l'Article

Les porte-avions sont-ils désormais trop vulnérables pour être utiles ?

Depuis l’annonce du lancement du programme de Porte-avions de Nouvelle Génération français par le Président de la République, de nombreuses voix se sont élevées pour s’interroger sur la pertinence d’un tel investissement, notamment face à la menace que représentent, désormais, les missiles anti-navires hypersoniques à longue portée, comme le 3M22 Tzirkon russe, ou le DF26 chinois. Selon eux, et selon d’autres notamment aux Etats-Unis, de tels mastodontes des mers sont aisément localisables, et constituent dès lors des cibles de choix pour les nouveaux missiles anti-navires adverses. Pourtant, une analyse factuelle et objective des capacités offertes par les porte-avions, ainsi que de la réalité de la…

Lire l'Article

L’Allemagne rejoint le programme de défense anti-missile européen TWISTER

Annoncé il y a tout juste un an, le programme TWISTER, pour Timely Warning and Interception with Space-based TheatER surveillance, est sans conteste le programme européen le plus ambitieux développé dans le cadre de la coopération structurée permanente, ou PESCO, de l’Union européenne. Mené par la France, le programme rassemblait à son lancement la Finlande, l’italie, les Pays-bas et le Portugal, dans le but de developper un système antimissile européen capable d’intercepter les nouvelles menaces, y compris les missiles hypersoniques et les planeurs atmosphériques, aujourd’hui hors de portée des systèmes anti-missiles existant. Berlin ne participait pas activement au programme, n’ayant qu’un statut d’observateur et par…

Lire l'Article

Les Européens vont developper leur solution antimissile pour contrer les menaces émergentes

Parmi les nouveaux programmes annoncés dans le cadre du PESCO, le programme de coopération structurée de l’Union européenne, le programme TWISTER, pour TIMELY WARNING AND INTERCEPTION WITH SPACE-BASED THEATER SURVEILLANCE, est incontestablement le plus ambitieux du point de vu technologique. Mené par la France, en cooperation avec la Finlande, l’italie, les Pays-bas et le Portugal, TWISTER vise à developper une solution antimissile destinée à contrer les menaces dites émergentes, à savoir les menaces ne pouvant être traitées aujourd’hui par les systèmes anti-missiles existant, de sorte à proposer une base européenne pour le programme de défense contre les missiles balistiques de l’OTAN. Nous avons déjà à…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR