L’Allemagne dévoile sa défense aérienne du futur

Le constructeur RheinMetall a présenté son programme de défense du ciel allemand pour les décennies à venir contre les avions, missiles de croisière et balistique, en partenariat avec l’américain Raytheon, le spécialiste américain des missiles qui fabrique, entre autre, le système Patriot 3 en service de 13 autres pays. Intégrant l’ensemble des systèmes à l’échelle du territoire allemand, le programme fera largement appel à l’intelligence artificielle, et entrera en service à partir de 2025. Par sa capillarité dans 14 pays, le système Patriot P3+ sera en mesure de maintenir une base de données des signatures électromagnétiques particulièrement à jour, qui sera mutualisée auprès de l’ensemble des utilisateur.

Si l’option du F35 pour remplacer les Tornados allemand avait fait grand bruit en France, le choix de du Patriot de Raytheon pour la défense aérienne et antimissile de l’Allemagne est également critiquable dans l’hypothèse d’une construction de l’Europe de la Défense. En effet, le Système Mamba franco-Italien basé sur le missile Aster 15/30 a montré des performances supérieures au Patriot, pour un prix comparable voir inferieur. En outre, France et Italie ont annoncé le développement de l’Aster30 Block1NT, spécialisé dans l’interception des missiles balistiques de portée courte et intermédiaires jusqu’à 5000 km, disponible à partir de 2021, un missile largement au niveau des systèmes Patriot. 

On peut donc se demander si, en dépit des discours et des assurances données à la France, l’Allemagne est effectivement pleinement engagée dans la construction de l’Europe de la Défense ? Si l’on s’en tient aux derniers grands programmes engagés par l’Allemagne, à savoir la Défense Aérienne attribué à Raytheon, et les hélicoptères lourds attribués à Sikorsky, on ne peut que constater un ecart entre les propos, et les faits.

Pour Aller plus loin

All

RESEAUX SOCIAUX

Derniers Articles

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR