L’US Army va équiper ses obusiers d’obus hypersoniques

Le général de brigade Stephen Maranian, en charge du projet Long-Range Precision Fires a annoncé que l’US Army allait prochainement allonger le canon de ses obusiers M777 pour pouvoir tirer des obus hypersoniques, étendant la vitesse des munitions au delà de mach 5 et la portée passant de 30 à 40 km. Les obus seront compatibles avec les dispositifs de guidage en usage dans l’US Army.

Comme toujours, nous voyons la lance et le bouclier évoluer de concert. Alors que l’US Army développe le programme SHORAD pour la protection à courte portée contre les aéronefs, drones, missiles et obus d’artillerie, elle développe simultanément des munitions hyperveloces qui, justement, seront très difficiles à intercepter par les systèmes anti-aériens existants. En effet, les systèmes capables d’intercepter des obus d’artillerie ou des missiles ont, en général, des limites concernant la vitesse de la cible inferieur au seuil hypersonique.

Quoiqu’il en soit, hypersonique ou non, on peut se demander de la pertinence de continuer à employer des unités d’artillerie comme le M777, dont la portée, même étendue à 40 km, l’expose à un tire de contre-batterie, sachant que les armées russes ou chinoises utilisent massivement des systèmes de roquette guidées dont la portée excèdent les 100 km. Or, l’utilisation de munition hypersonique ne se justifie que dans un contexte de conflit de haute intensité, et donc d’un risque élevé de riposte et de contre-batterie.

De fait, cette modernisation peut apparaître assez étonnante. Peut-être s’agit-il seulement que d’occuper le terrain médiatique ? 

Pour Aller plus loin

All

RESEAUX SOCIAUX

Derniers Articles

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR