Le déploiement militaire russe autour de l’Ukraine atteint un seuil critique

Cela fait maintenant plusieurs mois, depuis novembre 2021, que les armées russes déploient et stationnent un grand nombre de troupes autour de l’Ukraine, que ce soit le long de la frontière avec le Donbass, en Crimée, et le long de la frontière nord du pays. A la Fun du mois décembre, les observations physiques et satellites permettaient d’estimer à 100.000 le nombre de militaires déployés à proximité immédiate des frontières de l’Ukraine, et à une soixantaine le nombre de bataillon interarmes, l’équivalent russe des Groupement tactique Inter-Armes, ou GTIA, français, constitués. Mais ces derniers jours, Moscou a procédé à un renforcement sensible des forces déployées, avec un renfort de 30.000 militaires envoyés en Biélorussie, dont une majorité de forces aéroportées, et l’accélération du nombre de bataillon inter-armes assemblés, pour atteindre la centaine, soit 60% des forces opérationnelles théoriques du pays, aujourd’hui entre 165 et 175 bataillons interarmes potentiels et 70 brigades.

Dans le même temps, Moscou a entamé un vaste redéploiement de ses moyens navals, avec des exercices en Atlantique, en Méditerranée et en Mer Noire, rassemblant au total 140 navires, et dans le but supposé de déplacer certaines de ces unités déployées jusqu’ici en Atlantique Nord, en Mer Baltique et en Méditerranée vers la Mer Noire. De fait, dans moins d’une semaine, les forces armées russes auront assemblé un dispositif opérationnel suffisant pour mener une opération offensive multi-fronts, y compris naval et aéroporté, contre l’Ukraine, ceci expliquant l’intensification des préparatifs défensifs à Kyiv, ainsi que du ballet diplomatique pour tenter de désamorcer cette crise aux conséquences potentielles critiques pour l’Europe.

sous couverts d’exercices binationaux, la Russie a déployer ces derniers jours un grand nombre de troupes en Biélorussie, en particulier des forces aéroportées.

Pour autant, une offensive généralisée sur l’Ukraine serait une entreprise des plus périlleuse pour Moscou, en débit de l’immense force militaire rassemblée. D’une part, même si elles sont armées de materiels moins évolués, et en quantité moindre, les forces armées ukrainiennes sont loin d’être négligeables, alignant une force terrestre forte de plus de 200.000 hommes repartis au sein d’une vingtaine de brigades blindées, mécanisées ou motorisées, et disposant de plus de 1500 chars de combat, pour plus de la moitié des T-64 modernisés, le reste étant composée de T72 et 780 eux aussi modernisés, de 2500 véhicules de combat d’infanterie BMP 1-2-3, et d’un bon millier de systèmes d’artillerie automoteurs, dont une soixantaine de 2S19 Msta-S.

A ces unités de ligne s’ajoutent trois unités d’élite, la 10eme brigade de Montagne, la 85ème brigade d’assaut aérien, et la 36ème brigade d’infanterie de Marine, capables de mener des opération de très haute intensité et de faire jeu égal avec les meilleures unités russes. En revanche, ces forces manquent de capacités dans le domaine aérien, avec moins de 80 chasseurs Mig-29 et Su-27 en parc théorique, épaulés par une trentaine de bombardiers Su-24 et Su-25, et si défenses anti-ariennes sont nombreuses, avec prés de 500 systèmes S-300PT/S, Kub (SA-6), Buk et TOR, il s’agit pour essentiels de materiels obsolètes, qui plus est d’origine soviétique, et donc parfaitement connus des forces aériennes russes. Ses forces navales, enfin, se résument à une frégate hors d’usage, ainsi que quelques patrouilleurs légers, incapables de poser une quelconque opposition à la flotte russe de Mer noire.

la 10ème brigade de montagne est l’une des unités d’élite de l’armée ukrainienne

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits« . Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

A partir de 5,90 € par mois (3,0 € par mois pour les étudiants) – Sans engagement de durée.


Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR